LES GOTHIQUES : Se relancer en Ligue Magnus

continentalcup amiens asiago gazettesports kevin devigne 4
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Passée la déception de ce weekend, les Gothiques d’Amiens retrouvent la routine de la ligue Magnus avec la réception des Aigles de Nice ce mardi soir.

La Continental Cup devait être une « parenthèse agréable » pour les hommes d’Anthony Mortas. L’aventure européenne débutait sous les meilleurs auspices avec deux victoires éclatantes, contre les bouillonnants Roumains de Brasov (6-0) et les Slovènes de Jesenice (9-1) avant de se refermer par une cruelle désillusion contre les Italiens d’Asiago (3-2). Avec un groupe (enfin) au complet, les Amiénois, en pleine possession de leurs moyens devant leur public, ont fait l’étalage de leurs points forts, mais aussi de leurs limites pendant ce tournoi.

Intraitables en powerplay lors de leurs deux succès en Conti Cup, les offensifs ont totalement déjoué face à la défense transalpine. Le gardien, Gianluca Vallini, impérial, ne laissait passer que deux des 50 shoots tentés par Amiens. Qui plus est, les Italiens ont intelligemment coupé la spéciale avec Tomas Simonsen à la conclusion et Anthony Mortas a eu beau essayer de « changer la ligne de powerplay » pour « provoquer quelque chose » rien n’y a fait.

Confiance retrouvée

Malgré la non-qualification, la balance du weekend penchait vers le positif, avec notamment une confiance retrouvée, alors que les Picards restaient sur deux défaites en déplacement contre Angers et Mulhouse en championnat. « On a vu que contre des équipes étrangères on pouvait hausser notre niveau, expliquait Anthony Mortas, il faut garder le niveau que l’on a acquis pendant le tournoi pour continuer sur cette dynamique en championnat ». L’entraîneur des Gothiques espérait également conserver l’état d’esprit affiché par son groupe pour la suite de la saison. « Les joueurs doivent comprendre qu’il faut jouer en équipe, qu’il faut être solidaires les uns des autres et travailler ».

« Les joueurs doivent comprendre qu’il faut jouer en équipe, qu’il faut être solidaires les uns des autres et travailler ».

Anthony Mortas

Pour retrouver la victoire en championnat, les Samariens, qui proposent pour le moment le meilleur powerplay de la ligue à 28% de réussite, devront retrouver leur efficacité dans cet exercice. Mais ils se savent attendus. Après que les Italiens ont réussi à limiter leur force, nul doute que d’autres équipes tenteront d’imiter la défense des hommes de Petri Mattila pour faire de nouveau déjouer les Amiénois. Après trois matchs intenses, Anthony Mortas devra également gérer les organismes de ses joueurs, en adaptant les temps de jeu, mais la motivation du groupe reste intacte. Après la défaite contre Asiago, Baptiste Bruche se voulait revanchard : « On veut absolument gagner et ne pas rester sur ce sentiment de défaite. On va vouloir montrer à tout le monde que l’on est capables de remonter la pente et on va le faire, je n’ai aucun doute (…) Il va falloir que nous, on soit bons et que le public nous aide aussi, qu’on ait un 7ème homme sur la glace. »

Les Amiénois ont la possibilité d’évacuer rapidement la déception de ce dimanche, en cas de triomphe contre les Aigles de Nice.


Mardi 26 octobre 20h15

Ligue Magnus

Amiens (7ème, 10 points) – Nice (8ème, 9 points)

Julien Benesteau

Crédit photo : Kevin Devigne – Gazettesports