LES GOTHIQUES : L’Europe s’invite à Amiens

hockey gothiques cergy kevin devigne gazettesports 51
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Ça y est, nous y sommes, après leur sacre en coupe de France en 2020, les Gothiques vont pouvoir jouer la Continental Cup, avec un 1 er match contre les Roumains de Brasov ce soir.

Du 22 au 24 octobre, le Coliseum va vivre au rythme de la coupe d’Europe avec pas moins de six matchs au programme. Les Gothiques entrent en piste ce vendredi, avec comme mission de se qualifier au prochain tour. Pour cela, les Samariens doivent terminer premiers de ce tournoi à quatre équipes. Ils croiseront sur leur route les Roumains de Brasov, les Slovènes de Jesenice et les Italiens d’Asiago. Les deux derniers cités sont respectivement 1er et 2ème de la ligue des Alpes, un championnat réunissant 17 équipes issues d’Autriche, Italie et Slovénie. Quant aux loups de Brasov, ils occupent la 5ème place de l’Erste Liga, une division composée de 11 clubs roumains et hongrois. Seule une de ces quatre équipes aura le droit d’accéder aux demi-finales de la Continental Cup, 2ème compétition dans la hiérarchie européenne derrière la Ligue des Champions.

« Tous les ingrédients sont réunis pour faire un gros weekend avec des gros matchs » pour reprendre les dires de l’entraîneur des Gothiques, Anthony Mortas. Afin de bien figurer dans cette « parenthèse agréable », ses hommes vont devoir hausser le curseur. « On a vu que sur le début de saison on a des hauts et des bas, là il faudrait vraiment s’attacher à ne faire que des hauts, pour pouvoir prétendre aller au tour suivant ». Les Amiénois, actuels 6èmes de Ligue Magnus, jonglent avec les incertitudes depuis le début de saison. En effet, les hockeyeurs picards ne sont pas épargnés par la maladie. Jeudi matin encore, Simonsen, Pacheco et Pretnar manquaient à l’appel. En revanche, Henri-Corentin Buysse, au repos depuis trois matchs, devrait faire son retour dans les cages ce soir.

hockey gothiques briancon kevin devigne gazettesports 48
Henri-Corentin Buysse n’a pris part qu’à trois des huit matchs de Magnus disputés cette saison par les Gothiques.

Le retour de l’international français pourrait s’avérer décisif, dans la mesure où les « quatre équipes ont à peu près le même niveau » estime Anthony Mortas. La qualification devrait se jouer sur des détails, comme la capacité des Samariens à jouer leur jeu, c’est-à-dire « être bien dans notre jeu très défensif et ne pas faire que des contre-attaques ». Henri-Corentin Buysse considérait également que c’est « la condition physique qui fait que l’on va gagner les matchs ou pas».

Un groupe plus expérimenté qu’en 2019

Les Gothiques peuvent s’appuyer sur l’expérience européenne d’une partie de leur groupe. En plus des étrangers, 11 joueurs étaient déjà présents lors du tournoi de 2019 au Danemark. Le coach picard se souvient : « On avait abordé ce tour au Danemark un peu dans nos chaussons, en étant le petit poucet, alors que pas du tout. On aurait pu mieux faire. Les joueurs à la fin du tournoi étaient un peu déçus, parce qu’on nous a présenté les équipes comme étant largement supérieures à la nôtre et en fait, c’était jouable à chaque match. Ça nous laisse beaucoup de regrets, mais aussi d’espoir pour ce weekend. »

De l’espoir, les hockeyeurs peuvent en nourrir. Devant leur public du Coliseum, ils affronteront une équipe de Brasov diminuée par les cas de covid et les blessures. Néanmoins, cela ne constitue en rien un avantage pour Anthony Mortas, dont la mémoire est marquée par des « équipes amoindries qui ont fait des exploits, donc qu’ils soient au complet ou non… » Le technicien amiénois sait à quoi s’attendre : « Ils ont de très bons étrangers qui ont déjà évolué dans le championnat de France, à Rouen et à Gap notamment, ils ont une première ligne très percutante, ils ont des bons gabarits, ils jouent très physique. »

Les hostilités démarrent dès 16h entre Asiago et Jesenice, avant le premier match d’Amiens à 20h15 contre Brasov.


Vendredi 22 octobre 20h15

Continental Cup 2ème tour Groupe D

Amiens – Brasov


Julien Benesteau

Crédit photo : Kevin Devigne Gazette Sports