HOCKEY SUR GLACE : Amiens est bien malade

hockey gothiques cergy kevin devigne gazettesports 52
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Battus plus tôt dans la semaine à Angers, les Amiénois concèdent une nouvelle défaite sur la patinoire de Mulhouse (7-4). Menés toute la partie, les Gothiques ne sont pas parvenus à recoller au score. Pas rassurant, à une semaine de la Continental Cup.

Les Gothiques abordent ce match sans leur gardien, Henri-Corentin Buysse, toujours blessé, et leur pointeur canadien Alexandre Boivin, malade. Sur la patinoire de l’Illberg, les protégés d’Anthony Mortas vont rapidement être menés au score. Dès la cinquième minute de jeu, Lucas Savoye est contraint d’aller chercher le palet dans ses filets (5’06 : 1-0). Les Alsaciens sont plus piquants en ce début de match. La réaction des Samariens se fait attendre, alors que les Scorpions continuent d’attaquer la cage (12 tirs à 6) et se montrent plus en réussite sur les mises au jeu (12 à 5). Les Samariens survivent à une première pénalité (14′), mais concèdent une deuxième prison qui leur sera fatale. Les Mulhousiens en profitent, pour inscrire un deuxième but, après 7 secondes en supériorité, par l’intermédiaire de Phil Pietroniro (16’16 : 2-0). Et il ne faudra pas plus longtemps à Amiens pour réduire l’écart, grâce à un but de Plagnat (17′ : 2-1). À la pause, les Samariens sont menés 2-1 par Mulhouse.

La domination mulhousienne s’accentue

Les Amiénois reviennent du vestiaire avec de meilleures intentions. Ils butent d’abord sur un Morrone héroïque dans ses cages lors de leur premier powerplay, auteur de cinq arrêts en l’espace de deux minutes. Avant de recoller au score sur une contre-attaque de Skylar Pacheco (22’23 : 2-2). Alors qu’on les croyait capables de revenir dans le match, les espoirs des Samariens vont être rapidement douchés. Germond (24’55) et le capitaine Hecquefeuille vont redonner deux buts d’avance aux Mulhousiens (28’47 : 4-2). Et le score va même s’alourdir quelques minutes plus tard (32’16 : 5-2). Les hommes d’Anthony Mortas n’y sont plus, et sont proches d’encaisser un nouveau but pendant leur powerplay (36′). Néanmoins, les Amiénois entretiennent la flamme à la faveur d’une nouvelle supériorité à une minute de la pause (38’42). Cette fois-ci, les Gothiques ne se font pas prier et Joey West réduit l’écart (39’19 : 5-3). Alors que le dernier tiers se profile, il faut désormais remonter un retard de deux buts pour espérer ramener un point de ce match très prolifique.

Des Gothiques impuissants

Mulhouse a l’occasion d’accroitre son avance dès l’entame du troisième tiers, puisque le manque de discipline des Gothiques est de nouveau puni. En supériorité, Chad Pietroniro inscrit le but du break (44’42 : 6-3). Les frères Pietroniro, auteurs d’un but chacun sont à la fête. Contre vents et marées, Amiens pousse pour revenir dans le match. Et sur un exploit de Sabatier, qui se joue de la défense adverse, les Gothiques reviennent à deux points d’écart (53’03 : 6-4). Toutefois, la défense picarde est de nouveau transpercée par l’ancien amiénois, Hecquefeuille, une minute plus tard (54’10 : 7-4). Les Mulhousiens, un ton au-dessus ce soir, ont dominé de la tête et des épaules la rencontre, en remportant les trois tiers-temps.

Amiens s’incline 7-4 et achève une semaine noire, marquée par deux défaites, et la confirmation qu’une partie du vestiaire est malade. C’est une équipe amoindrie, qui va devoir trouver des ressources avant d’entamer une semaine capitale avec un déplacement à Reims pour la coupe de France mardi 19 et la réception de la continental Cup au Coliseum le weekend prochain.


Mulhouse – Amiens : 7-4 [(2-1)(3-2)(2-1)]

Buts Amiens : Plagnat assist’ Pretnar et Romand 17′; Pacheco 22’23 ; West assist’ Lopachuk et Simonsen 39’19 (SN) ; Sabatier assist’ Matima et Pacheco 53’03 ;

Buts Mulhouse : Perrenoud assist’ Labelle et Lessard 5’06 ; Pietroniro assist’ Perrenoud 16’16 (SN) ; Germond assist’ Cruchandeau 24’55 ; Hecquefeuille assist’ Loizeau 28’47 ; Quattrone assist’ Mugnier 32’16 ; Chad Pietroniro assist’ Lessard 44’42 (SN) ; Hecquefeuille 54’10 ;



Julien Benesteau

Crédit photo d’illustration : Kevin Devigne – Gazettesports.fr