HANDBALL – Angeline Sabrié : « Je voulais transmettre ce que l’on m’avait appris »

81880441 634981347241587 1134543026014650368 N
Ⓒ Gazette Sports

Coach des -13 ans de l’ASM Rivery handball, Angeline Sabrié nous parle à son tour du jeune groupe qu’elle a suivi cette saison et de son parcours personnel dans le handball.

Peux-tu te présenter rapidement ? 
Je me présente, Angeline Sabrié, j’entraîne actuellement les -13 ans mixte mais il m’arrive également de dépanner sur les catégories -9 et -11 ans quand il y a besoin d’un coup de main.

Quel est ton vécu dans le handball ? 
J’ai commencé le hand à l’âge de 6 ans à l’APH où je suis restée pendant onze années, puis je suis partie à Rivery et ensuite direction Doullens pour finalement revenir en 2016 en tant que joueuse loisir. Je joue au poste de gardienne depuis quasiment toujours, c’est le poste où l’on court le moins mais loin d’être le moins fatigant !

93223392 682975502488855 4089885871791144960 N

Pourquoi devenir entraîneuse ? 
Je suis devenue entraîneuse en 2003, l’année suivant mon arrivée à Rivery, car je voulais transmettre ce que l’on m’avait appris et me lancer également dans le bénévolat… Et depuis je n’ai jamais arrêté, même en étant à Doullens, j’entraînais toujours à Rivery. J’ai commencé par les -9 ans car c’est une tranche d’âge dont j’aime m’occuper, et c’était une bonne catégorie pour débuter. Je me suis ensuite lancée sur du -11 ans où l’on commence vraiment les bases du hand pour passer en 2017-2018 avec les -13 ans.

Pourquoi avoir choisi d’entraîner cette catégorie ? Quelles sont les qualités nécessaires pour entraîner des -13 selon toi ? 
J’ai choisi les -13 car je voulais être dans la continuité du travail effectué depuis trois ans pour certains enfants de mon groupe, mais aussi pour pouvoir voir de nouvelles choses au niveau du travail sur les entraînements.
Les qualités pour cette catégorie sont beaucoup de patience, de pédagogie, être un peu psychologue de temps en temps. Mais il faut surtout que les jeunes viennent et repartent en ayant pris du plaisir sur le terrain car ils sont là avant tout pour s’amuser et ça il ne faut pas l’oublier.

La meilleure qualité / le pire défaut de ton groupe ? 
La meilleure qualité je dirais est que c’est un groupe qui s’entend très bien, sur et en dehors du terrain ; il est d’ailleurs prévu de se faire une sortie tous ensemble en fin d’année comme je fais tous les ans. Les nouveaux ont été très bien intégrés !
Le pire défaut est qu’il y a une différence de niveau entre les jeunes qui ont plus ou moins de difficultés ce qui rend les exercices difficiles à mettre en place si l’on veut satisfaire l’équipe au complet.

On a vu de belles choses sur le terrain et de gros progrès pour la plupart des jeunes.

Angeline Sabrié

Quel bilan dresser pour cette courte saison sur le banc de ta catégorie ?
Un bilan plutôt positif malgré une première partie de saison compliquée dû au niveau des poules et surtout aux blessures mais aussi au grand nombre d’absents sur les matchs. La seconde partie a été meilleure puisqu’on était deuxièmes du classement avant l’arrêt de la saison ! On a vu de belles choses sur le terrain et de gros progrès pour la plupart des jeunes. Merci également aux jeunes -11 ans (futurs -13 ans) venus renforcer mon effectif lorsque cela était possible.

Partante pour une nouvelle saison ? Avec la même catégorie ? 
Bien évidemment partante et avec le même groupe pour continuer le travail commencé cette année, avec normalement les six ou sept jeunes de -11 ans qui viendront se greffer !

Encourageante ou râleuse ? 
Plutôt encourageante mais aussi râleuse quand il faut remettre les choses en place…

Compétitrice ou formatrice ? 
Compétitrice lorsque je jouais mais plus formatrice en tant qu’entraîneuse, ils sont encore jeunes pour être à fond dans la compétition, même si beaucoup ont la gagne en eux et prennent mal les défaites ou les mauvais matchs.

Une équipe / un club phare ? 
Actuellement j’aime bien l’équipe de Nantes chez les hommes et plus spécialement leur gardien Emil Nielsen qui est très impressionnant. Et bien sûr les équipes de France féminines et masculines !

Bronzés, Barjots, Costauds ou Experts ?
Experts !



Retrouvez les différents entretiens avec les entraîneurs du club :
#1 HANDBALL – Florence Breelle : « On a pour rôle de leur apprendre les bases du handball »
#3 HANDBALL – Hervé Lefèvre : « Ma priorité est encore et toujours l’ambiance et l’état d’esprit »
#4 HANDBALL – Gaylor Nivart : « Je voulais m’orienter sur les jeunes mais je voulais que l’on parle déjà de handball »
#5 HANDBALL – Julien Dussoles : « Devenir entraîneur permet de continuer à apprendre sur le plan handballistique mais aussi sur le plan humain »
#6 HANDBALL – Ludovic Saguez : « Je suis devenu entraîneur pour essayer d’apporter mon expérience »
#7 HANDBALL – Nicolas Baudelot : « Mon but était aussi d’apporter mes connaissances handballistiques »
#8 HANDBALL – Cédric Dhiu : « C’est à cet âge qu’il faut leur apprendre les bases du handball »


Propos recueillis par Océane Kronek

Crédits photos : droits réservés