FOOTBALL : Retrouver le « véritable » Amiens SC contre le Paris FC

football ligue 2 bkt amiens sc vs bastia 0005 gazettesports kevin devigne
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

La prestation délicate de ses joueurs au Havre (1-1) doit faire figure d’exception pour l’entraîneur de l’Amiens SC. Pour la réception du Paris FC, un autre visage est attendu.

Quatre tirs à 17, un corner à onze, seulement 38% de possession. Les statistiques de l’Amiens SC contre Le Havre font peine à voir. D’autant qu’elles sont représentatives de la prestation amiénoise au stade Océane. « On a fait un match particulier, on était tout le temps en dedans » commente l’entraîneur picard, Philippe Hinschberger. « On a raté notre match, j’attends un autre comportement, beaucoup plus percutant, dans le sens de la profondeur. »

Le technicien est comme qui dirait « resté sur sa faim » et se demande encore pourquoi ses joueurs n’en ont pas fait plus. Ils n’ont pourtant eu besoin que d’une opportunité pour ouvrir le score grâce à Tolu Arokodare (0-1, 14′). Mais si les Samariens ne se procurent qu’une occasion toute les 90 minutes, « il va falloir faire mouche à chaque fois si on veut gagner. »

Philippe Hinschberger s’attend à ce que l’on « redevienne l’équipe que l’on est »

Malgré ce but rapide, l’entame de la partie a encore une fois été poussive. « Je ne sais pas pourquoi on a beaucoup de mal à rentrer dans nos matchs, on fait des erreurs techniques, des petites choses qui mettent l’équipe sur des charbons ardents. » explique le coach. « Comme on ne pouvait pas jouer dans la profondeur, on joue sur les côtés et derrière, c’est ce qu’on a fait tout le match. » À croire que l’absence de Jessy Benet dans l’entrejeu a pesé. C’est en tout cas l’avis de son entraîneur, qui l’a connu à Grenoble : « Quand il ne joue pas, ça se voit, son calme et son flegme sont importants. » Le milieu de terrain sera de retour ce mardi, tandis que le défenseur Mamadou Fofana sera suspendu.

Face à des Havrais joueurs, les Amiénois se sont « plutôt métamorphosés » et Philippe Hinschberger s’attend à ce que l’on « redevienne l’équipe que l’on est ». Malgré ce coup de moins bien dans le contenu du match, l’ASC truste toujours le haut de tableau sur le plan comptable. Un contraste total avec le début de saison dernière, que savourent les joueurs comme Matthéo Xantippe : « se lever le matin et aller à l’entraînement c’est un pur bonheur, je n’ai pas connu ça l’an passé. » Pour autant, le latéral gauche sait que pour rester le bon wagon, « il faudra montrer autre chose devant notre public. »

football ligue 2 bkt amiens sc vs bastia 0030 gazettesports kevin devigne
Au stade de la Licorne, les Amiénois ont pour l’instant fait du 100% en Ligue 2, avec deux victoires contre Annecy et Bastia.

Lors de l’exercice précédent, les Parisiens avaient remporté leurs deux matchs contre Amiens. Cette année encore, il semble que ce soit « une équipe taillée pour jouer les premières places » pour l’entraîneur de l’ASC. Pour repartir de plus belle, de l’allant offensif est requis.

Avec trois matchs en l’espace d’une semaine, la question de faire tourner pour ménager les organismes se pose forcément. Si la réponse n’est pas toute faite, Hinschberger a désormais plus d’options devant. Le dernier venu, Hassane Bandé, lancé à dix minutes de la fin samedi, postule pour une place dans le duo d’avant-centres. À ce poste, le technicien l’assure, « il n’y a pas de hiérarchie, les meilleurs joueront, en fonction des complémentarités. »


Ligue 2, 6ème journée
Mardi 30 août, 20h45, Stade Crédit Agricole La Licorne : Amiens SC (4ème, 10 pts) – Paris FC (11ème, 6 pts)

Le groupe : Gurtner, Charruau – Opoku, Mendy, Barry, Ring, Leautey, Xantippe – Doums Fofana, Lachuer, Benet, Gélin, Gene, Gomis – Arokodare, Chibozo, Bandé, Badji, Bariki

Julien Benesteau
Crédit photo : Kevin Devigne – Gazette Sports (archive)