HOCKEY SUR GLACE : Les Gothiques d’Amiens reçoivent Grenoble, sans pression

hockey sur glace ligue magnus gothiques amiens bruleurs de loups grenoble gazettesports kevin devigne 144
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

En pleine bourre, mais amoindri par les blessures, Amiens défie Grenoble au Coliseum, sans la pression du résultat.

Pour prolonger sa série de victoires en Magnus, Amiens a laissé des plumes contre Nice. Ainsi, deux joueurs viennent de rejoindre Rudy Matima et Aziz Baazzi à l’infirmerie. Ilies Djemel, qui fut évacué sur civière à la fin du 2ème tiers-temps, a pris une « grosse béquille », pour reprendre les termes de son entraîneur. Tandis que Tomas Simonsen va subir une opération après s’être fracturé la clavicule, dans un choc contre la balustrade. Des nouvelles qui ont terni la bonne copie rendue par les Amiénois lors de leur 5ème succès d’affilée, une victoire 5-2 devant son public.

Alors forcément le besoin de recrue était impératif. C’est maintenant chose faite, avec l’arrivée du Hongrois, Donát Szita. L’attaquant de 24 ans, débarqué en provenance du Danemark, ne sera toutefois pas présent dans le groupe pour affronter les Brûleurs de Loups. En revanche, son apport ne serait-ce que numérique, ne sera pas de trop dans une fin de saison qui s’annonce très chargée. Preuve en est, deux jours après leur dernier match, les Gothiques rechaussent déjà les patins pour affronter le leader, Grenoble.

Le dernier match que l’on a joué contre eux était un beau match, que l’on a perdu de justesse, j’aimerais que cette fois ça tourne en notre faveur.

Anthony Mortas

Un adversaire qui n’a pour le moment pas réussi aux Amiénois, qui se sont heurtés par deux fois au courroux des Grenoblois. D’abord en début de saison, où Amiens avait subi un humiliant 10-0, puis une défaite rageante mi-novembre 3-4, après avoir mené de 3 buts. Ces deux confrontations avaient à leur manière servi de déclic et déclenché des séries positives les matchs suivants. Alors, si pour Anthony Mortas, « le dernier match que l’on a joué contre eux était un beau match, que l’on a perdu de justesse », l’entraîneur aimerait « que cette fois ça tourne en notre faveur ».

En tout cas, l’entraîneur picard ne tarit pas d’éloges à l’égard de Grenoble, qu’il qualifie sans peine « de super équipe cette année, qui domine le championnat ». S’il n’envisage pas la défaite, une déconvenue « stopperait certes la série de victoires, mais il faut juste garder en tête que c’est Grenoble, donc si on perd contre eux, ce ne sera pas dommageable, même si c’est toujours embêtant de perdre bien sûr ». En somme, l’issue de ce match ne remettrait pas en cause le bon travail effectué tout au long de ces dernières semaines et la remontée opérée au classement.

Les Samariens vont pouvoir se jauger dans un grand rendez-vous, et faire un nouvel état des lieux de leur saison, contre le leader incontesté de la saison régulière du championnat de France.


Vendredi 28 janvier 20h15

J47, Ligue Magnus, au Coliseum

Amiens (5ème, 48 points) – Grenoble (1er, 73 points)


Julien Benesteau

Crédit photo : Kevin Devigne (archive) – Gazette Sports