LES GOTHIQUES : Le choc pour Grenoble

nk42346
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Amiens aura été au rendez-vous contre Grenoble, allant jusqu’à mener de trois buts, mais doit s’incliner contre les Bruleurs de Loups (3-4).

Après un long round d’observation, les Amiénois sont les premiers à faire chauffer le gant du cerbère grenoblois. La première action chaude est à mettre au crédit d’Alexandre Boivin (5’40), servi dans la course par Simonsen à la bleue. De l’autre côté de la patinoire, Buysse se montre rassurant (7′). Puis, les Isérois manquent l’immanquable, sur une déviation au rebond. Les visiteurs ont laissé passer leur chance et c’est au tour des Amiénois de porter le danger. Après 10 minutes de jeu, les Gothiques sont en supériorité. Aziz Baazzi, plein axe, tente sa chance de la bleue, son palet trouve la jambière du gardien. Les Picards sont en nombre sur la cage Jakub Stepanek et Jérémie Romand parvient à pousser la rondelle au fond du filet (10’55 : 1-0). Sur l’engagement qui suit, Stanislav Lopachuk double la mise. Simonsen fait la différence sur le côté droit, en passant devant son défenseur, puis sert parfaitement le Biélorusse qui reprend dans le but (11’26 : 2-0). Les changements opérés par Anthony Mortas dans l’alignement offensif s’avèrent payants. Les coéquipiers de Buysse parviennent à conserver leur avantage jusqu’au retour au vestiaire, grâce à une défense appliquée et généreuse (Leclerc, 17’30). Les Amiénois ont planté les graines du succès dans ce premier tiers.

Le réveil des Loups

Les Grenoblois reviennent fort sur la glace, peut-être trop, puisque Poukkula file en prison sur la première situation de jeu (20’49). À 10 secondes de la fin du powerplay, Romand est accroché grossièrement par Tartari (22’41), de sorte que l’avantage numérique des Amiénois se poursuit. Cependant, la pression mise sur les buts isérois ne suffit pas à trouver la faille. La domination des Gothiques est totale en ce début de période, mais Stepanek est impérial. La réaction grenobloise vient de Fleury, qui bute sur Buysse alors qu’il y avait un deux contre un à jouer (26’30). À la demi-heure de jeu, Bruche en pivot se procure un très beau shoot. Puis vient l’insensé. Tomas Simonsen part seul de la rouge, dribble un premier défenseur sur la gauche, avant de glisser le puck dans la lucarne opposée du cerbère adverse (31’16 : 3-0). La joie qui suit l’exploit individuel du jeune joueur est de courte durée, puisque les Grenoblois profitent d’un cafouillage devant le but pour réduire le score (32’13 : 3-1). Et alors que le Coliseum donne de la voix, les Loups se réveillent aussi. Damien Fleury, d’abord passeur, vient à son tour à faire trembler le filet des Gothiques (34’03 : 3-2). Les Samariens subissent de plein fouet la réaction d’orgueil des visiteurs. Ces derniers terminent le tiers-temps en infériorité (38’13). Ce qui n’empêche pas Fleury de se procurer un face à face, que le gardien picard remporte. Avant l’entame du dernier acte, les Amiénois sont toujours devant, mais l’écart n’est plus que d’un but.

Grenoble termine fort

Comme en deuxième période, les Loups sont rapidement pénalisés (40’26). En supériorité, on retrouve l’action classique avec Simonsen à la finition, mais il trouve le poteau. Grenoble tue la pénalité et c’est au tour d’Amiens de jouer à un de moins (44’04). Les deux équipes se retrouvent finalement à quatre joueurs de part et d’autre. Le leader du championnat hausse le ton et recolle au score. Un shoot anodin de Sacha Treille trouve le gant de Buysse, mais celui-ci capte mal le palet qui termine sa course au fond du but (45’53 : 3-3). Le rapport de force s’est inversé et les Isérois terminent mieux la partie. Adel Koudri, servi par Fabre derrière le but, envoie le palet dans la lucarne (51’14 : 3-4). Amiens court après le score pour la première fois de la rencontre et pousse pour revenir. Aurélien Dair est proche d’enfoncer le clou, mais sur l’action qui suit Elgin Pearce laisse les siens en infériorité pour les deux dernières minutes de jeu. Egaliser relève alors de l’exploit. Exploit que Joey West est proche de réaliser. Buysse prend place sur le banc pour les derniers instants du match. Un ultime temps mort d’Anthony Mortas ne change pas la donne.

Le choc contre le leader de la Ligue Magnus aura tenu toutes ses promesses. Les Amiénois s’inclinent d’un rien contre Grenoble, après avoir mené de trois buts. Prochain match pour les Amiénois à Chamonix ce vendredi.



Amiens – Grenoble : 3-4 [(2-0)(1-2)(0-2)]

Buts Amiens : Romand assist’ Baazzi et Matima 10’55 (SN) ; Lopachuk assist’ Simonsen 11’26 ; Simonsen assist’ Boivin 31’16 ;

Buts Grenoble : Treille assist’ Fleury et Deschamps 32’13 ; Fleury assist’ Fabre 34’03 ; Treille assist’ Bisaillon 45’53 ; Koudri assist’ Munoz et Fabre 51’14



Julien Benesteau

Crédit photo : Kevin Devigne – Gazettesports.fr