AMIENS SC : Et maintenant, préparer la suite

thumbnail image 6483441 (12)
Ⓒ Emmanuel Lomotey, buteur contre Auxerre cette semaine, pourrait bien représenter un espoir de continuité entre cette saison et la prochaine.

Alors que l’Amiens SC ne joue plus grand chose en cette fin de saison, il semble déjà temps de se pencher sur la saison prochaine en se demandant si celle en cours pourra au moins avoir eu le mérite de préparer des jours meilleurs.

Quand une saison se déroule moyennement bien par rapport aux attentes, un des moyens de se rassurer est de voir le travail sur lequel pourra s’appuyer le club la saison à venir. Dans le cas d’un effectif tourné vers la jeunesse, c’est encore plus le cas. Pour autant, l’exemple amiénois présente des limites.

De nombreux joueurs en fin de parcours

football ligue 2 amiens sc vs sochaux 0020 leandre leber gazettesports
Molla Wagué fait partie des 5 joueurs en prêt à l’Amiens SC en cette fin de saison

Si Stiven Mendoza, en fin de contrat cet été, a finalement d’ores et déjà quitté le navire, d’autres devraient suivre cet été. Ainsi, ce sont pas moins de 5 joueurs qui sont seulement en prêt cette saison au club picard. Et pas des moindres puisqu’il s’agit notamment de 3 des 4 titulaires en défense avec Nicholas Opoku, prêté par l’Udinese, Molla Wagué, prêté par Nantes, et Racine Coly, prêté par Nice. A cela il faut ajouter celui qui fait désormais figure de co-meilleur buteur malgré les simples 3 petites unités, Stephen Odey, en prêt depuis Genk. Enfin, arrivé cet hiver, Abou Ouattara ne semble lui aussi pas destiné à donner plus qu’un coup de main au club samarien puisqu’il doit retrouver Lille cet été.

Viennent ensuite s’ajouter les fins de contrat. Notamment celle de Cheick Timité, qui avait débuté la saison en faisant partie des 8 joueurs ayant connu la L1 avec l’Amiens SC. Mais qui, depuis, n’a cessé de reculer dans la hiérarchie pour ne compter que 7 apparitions lors des 13 dernières rencontres de L2 (142min de jeu). C’est aussi le cas de Gaoussou Traoré, entré dans les plans d’Oswald Tanchot depuis sa prise de fonction mais désormais blessé au tendon d’achille et qui n’a, selon nos informations, depuis, pas eu de nouvelles quant à une possible prolongation de son bail avec le club picard. Enfin, plus anecdotique, car ne rentrant pas dans le cadre de la construction de l’effectif en cette fin de saison, c’est également le cas de Prince Gouano, vu avec le maillot amiénois pour la dernière fois le 24 août 2019 lors d’une défaite contre Nantes.

Des situations douteuses

Si d’autres ne sont pas en fin de contrat cet été, on peut également avoir des doutes sur leur présence la saison prochaine. C’est tout particulièrement le cas de deux joueurs prometteurs venus se relancer après des expériences au plus haut niveau pas nécessairement couronnées de succès. On pense là à l’ancien international U19 français Arnaud Lusamba, 25 matchs de L1 avec Nice, et rare satisfaction de la saison amiénoise, qui pourrait attirer les convoitises. Mais aussi à Adama Diakhaby, qui n’a signé que pour une saison et demie, et qui admettait en conférence de presse avant de rencontrer Auxerre qu’Amiens « n’était pas son premier choix » et qu’il venait avant tout pour retrouver du temps de jeu.

Football Amiens Sc Vs Metz Coupe De France 0029 Leandre Leber Gazettesports
Pas sûr que l’avenir d’Arnaud Lusamba s’écrive encore très longtemps sous le maillot amiénois, malgré un contrat qui court jusqu’en 2022

D’autres cas posent question, celui des joueurs partis en prêt au cours de la saison. On pense évidemment à Jack Lahne, arrivé à Amiens avec le statut de grand espoir mais qui n’a jamais réussi à percé et est de nouveau parti en prêt, il n’a a priori aucun avenir à Amiens, d’autant que son bail en Suède est assorti d’une option d’achat. Son cas rejoint ceux de Bumbu et Khalid, prêtés en N1, mais aussi d’Akolo, Zungu et Kakuta, sur lesquels le club ne peut s’appuyer cette saison pour construire et qui n’ont, de toute façon, pas vraiment de chances de faire partie du projet pour la saison prochaine, pour des raisons diverses.

Dans une moindre mesure, Jayson Papeau, peu utilisé par Tanchot (11 matchs, 3 titularisations, avant sa blessure) et annoncé partant dès cet hiver voit son futur à l’Amiens SC s’écrire en pointillé même si son coach l’estimait « indispensable » au moment des rumeurs de départ le concernant.

Dans un registre tout autre, on peut également penser à Alexis Blin. S’il porte désormais le brassard et a été l’un des rares à ne laisser à peu près aucun doute sur le fait qu’il resterait amiénois malgré la descente, on peut imaginer qu’un joueur encore jeune n’ayant connu que la L1 jusqu’ici (133 matchs, tout de même) n’avait pas pour autant l’intention de s’éterniser à l’échelon inférieur.

Une base de travail tout de même ?

Football Ligue 2 Amiens Sc Vs Chateauroux 0039 Leandre Leber Gazettesports
De nombreux jeunes ont débuté leur apprentissage de la L2 cette saison, à commencer par Iron Gomis, 25 matchs

Si l’on peut légitimement avoir des doutes quant au fait que cette saison ait permis de poser les bases de la suivante et si l’on peut craindre que l’été prochain soit encore mouvementé sur le front des transferts, tout ne sera pas à jeter et l’on ne peut imaginer pareil bouleversement que celui de l’été 2020. Si rien n’est jamais assuré dans un mercato, plusieurs jeunes joueurs ont eu l’occasion de faire leurs premiers pas et de commencer à s’habituer à ce niveau. C’est notamment le cas d’Iron Gomis, mais aussi de Valentin Gendrey, Nathan Monzango, Youssouf Assogba, Mathis Lachuer, Darell Tokpa, Florian Bianchini et Mustapha Sangaré. On notera tout de même qu’à l’exception du premier, s’ils ont pu acquérir de l’expérience, on ne parle pas de joueurs constituant l’ossature de l’équipe, le onze type, cette saison.

Si le club a été les chercher à l’étranger, il peut également espérer conserver Emmanuel Lomotey et Amadou Ciss la saison prochaine, eux qui, à défaut d’être des titulaires indiscutables, emmagasinent du temps de jeu cette saison et digèrent leur arrivée en L2. Enfin, les deux trentenaires de l’effectif ne semblent pas avoir d’intérêt particulier à quitter Amiens et Tanchot pourrait bien compter sur eux et structurer l’équipe de la saison prochaine autour de Régis Gurtner et de Mickaël Alphonse, qui représentent ces joueurs expérimentés nécessaires pour réussir en L2.
Cas particulier que celui de Sambou Yatabaré. Si son arrivée cet hiver ne servira peut-être pas tant que ça à poser les bases, en match, de la saison prochaine, l’Amiens SC a peut-être déjà anticipé son recrutement en se renforçant d’un autre joueur d’expérience qui aura, en août, eu le temps de se remettre en jambes et de se familiariser avec le club.

Bref, si l’Amiens SC risque de nouveau de devoir reconstituer une bonne partie de son onze, cette saison n’aura pas tout à fait servi à rien et la jeunesse entrevue pourrait bien essayer de participer à la reconstruction de l’équipe type de l’année prochaine.


Morgan Chaumier

Crédit photo : Léandre Leber – Gazettesports