LES GOTHIQUES : Le quatre à la suite avant la trêve ?

hockey sur glace ligue magnus gothiques boxers bordeaux gazettesports kevin devigne 052
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Amiens reçoit Gap au Coliseum ce vendredi soir en Ligue Magnus. L’objectif est simple : entretenir la bonne dynamique afin de profiter de la pause internationale pour recharger les batteries l’esprit serein.

Il aura fallu attendre le mois de novembre pour voir les Amiénois enchaîner trois victoires de suite. Une triplette que l’on doit à un succès dans la fournaise d’Épinal en coupe de France, au bout de la séance de tirs au but (2-3, T.A.B), comme deux jours auparavant contre Bordeaux (5-4, T.A.B) en championnat. Après cette victoire au forceps, « y’a d’la joie » comme chantait Charles Trenet. Bien que ses joueurs soient des professionnels, « avant tout, ça reste un jeu » pour Anthony Mortas et « les sourires dans le vestiaire c’est ce qui compte ». Le quotidien dans le vestiaire s’en trouve changé. « C’est un cercle vertueux, quand on enchaîne les victoires, tout est plus simple, on récupère plus vite, tout le négatif est mis de côté », explique l’entraîneur picard.

hockey gothiques rouen gazettesports kevin devigne 079
La défense des Gothiques retrouve des couleurs avec les retours d’Aku Alho (photo), Romain Bault et les premiers pas cette saison de Dan Gibb.

Mercredi, Denis Troch, ancien entraîneur de l’Amiens SC (entre 2000 et 2004), désormais coach mental, est venu prodiguer ses conseils afin de renforcer cette vague positive. La victoire dans la douleur à Épinal, face à « une très belle équipe que l’on reverra bientôt en Magnus » peut forger un groupe pour le technicien des Gothiques. Lors de ce huitième de finale, le coach avait fait le choix d’écarter Jonathan Desbiens, pour respecter la limite de dix joueurs étrangers sur la feuille de match. Il faudra à nouveau sacrifier un joueur ce soir, même si Taavi Tiala est incertain. Ce n’est pas un souci pour Anthony Mortas. Bien au contraire, il « aime avoir un peu de surplus », puisqu’il considère que « dans le sport de haut niveau on peut avancer avec une concurrence saine ». Quant au joueur qui en fera les frais, « ça dépend du profil de l’adversaire, du ressenti que l’on a aux entraînements. Surtout, il faut bien lui expliquer pourquoi il ne joue pas. »

Henri-Corentin Buysse absent

L’entraîneur devra se passer de Florian Sabatier, Aziz Baazzi et Henri-Corentin Buysse, blessé contre Bordeaux. Les joueurs disponibles pourront quant à eux se lâcher, afin de finir sur une bonne note, avant de profiter de quatre jours de repos. La trêve internationale arrive à point nommé selon Anthony Mortas, dans la mesure où « sur les deux dernières semaines on a joué énormément, avec beaucoup de déplacements, au niveau des organismes c’est un peu compliqué donc on va profiter de cette trêve pour recharger les batteries et repartir encore plus fort. » Avant cela, et pour partir l’esprit tranquille, il faudra se frotter à Gap. L’équipe des frères Coulaud a longtemps fait la course en tête de la ligue, avant de marquer le pas. Malgré ce coup de moins bien, l’entraîneur d’Amiens joue la carte de la prudence : « C’est une équipe tellement intense, qui travaille tellement fort, tous les matchs sont très accrochés avec eux, on sait que ça va encore être un match au couteau. »

Vendredi 4 novembre – 20h15 au Coliseum :
Ligue Magnus – J15
Amiens (8ème, 15 pts) – Gap (6ème, 22 pts)

Julien Benesteau
Crédit photo : Kevin Devigne – Gazettesports.fr