TENNIS – Tel Aviv : Constant Lestienne jouera les demi-finales !

lestienne mlc21 (51602276661)
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Incroyable Constant Lestienne ! En 1/4 de finale du tournoi ATP 250 de Tel Aviv, le joueur d’Amiens a éliminé le 34ème mondial, Maxime Cressy, au bout du tie-break du 3ème set. Il défiera ce samedi un « monstre » du circuit, le Croate Marin Cilic.

Après avoir éliminé deux joueurs, Adrian Mannarino au 1er tour puis le Finlandais Emil Ruusuvuori au 2ème, classés une quinzaine de places devant lui à l’ATP, l’actuel 68ème mondial s’attaquait à une montagne, la tête de série N°4 de l’ATP 250 de Tel Aviv, Maxime Cressy. 34ème à l’ATP, 1/8ème de finaliste à l’Open d’Australie cette année, le joueur de 24 ans avoisine les 2 mètres et tourne à une moyenne de 10 à 20 aces par match… Le décor était planté.

Et l’avantage est bien aux serveurs, pour commencer. Aucune balle de break à se mettre sous la raquette après 4 jeux de service de part et d’autre. Ça sent déjà le jeu décisif à plein nez… Et sur son engagement, c’est même, paradoxalement, l’Amiénois qui est le plus impressionnant : 85% de 1ères balles contre 48% pour son adversaire, qui a quand même, à ce moment-là, déjà délivré 5 aces. Un jeu blanc à zéro aussi pour le moins bien classé des deux. Constant Lestienne qui égalise à 5-5 dans la 1ère manche.

Un tie-break qui en appelle un autre

Le Franco-Américain remporte alors sa mise en jeu aussi aisément que les précédentes et mène 6-5, obligeant le Samarien à gagner une nouvelle fois son service pour décrocher un tie-break. Ce qui arrive logiquement, après une manche initiale sans la moindre occasion de s’emparer de la mise en jeu du joueur en face. Maxime Cressy l’attaque au service et s’offre un mini-break pour mener 2 points à 0. Puis 2-1 avec deux services à suivre, pas une sinécure pour Constant Lestienne. Même s’il rend aussitôt à son vis-à-vis la monnaie de sa pièce pour revenir à 2-2. Avant le changement de côté à égalité parfaite.

Puis Cressy mène 4-3 et réussit à prendre une nouvelle fois le service de Lestienne, à deux reprises : 6-3. Il s’offre 3 balles de set, la première sur le service de l’Amiénois qui repousse l’échéance avant de céder une fois de trop dans ce jeu décisif. 7-4. Le N°4 du tournoi mène une manche à rien après 56 minutes.

L’une des questions, en entamant le 2ème set, est de savoir si le fait que Constant Lestienne serve cette fois en premier va peut-être mettre la pression sur le 34ème mondial, chasseur après avoir été chassé. Cressy répond illico en égalisant à 1 partout, avec un jeu blanc, « claquant » au passage deux aces supplémentaires. Son pourcentage de premières balles dépasse alors les 50% tandis que celui du Français chute un peu, mais en restant au-delà des 70%.

Constant Lestienne breake Maxime Cressy dans le money-time

Sans doute rassuré et soulagé par le gain de la 1ère manche, Maxime Cressy déroule sur son service pour égaliser à 2-2. Constant Lestienne va-t-il accuser le coup ? Mis sous pression, le Picard commet sa 8ème double faute. Va-t-on assister à la première balle de break du match, après 1h et quart sur le court ? Bingo ! Cressy s’en procure deux… que le vainqueur de trois tournois challengers cet été efface pour s’offrir une balle de 3 jeux à 2. Puis une 2ème après laquelle il respire un grand coup. L’ancien joueur de l’AAC et du TCAM reste en tête dans ce set.

Mais comme l’Américain né d’un père français se met à enchaîner les aces supersoniques, pour boucler son 3ème jeu blanc d’affilée derrière, tout reste à faire. La meilleure réponse sort de la raquette de Constant Lestienne qui signe également un jeu blanc – son 2ème – pour mener 4 jeux à 3. Moins d’échanges, des relanceurs en difficulté, la partie avance rapidement et Constant Lestienne court toujours après sa 1ère balle de break du match.

Il peut y croire dans le 8ème jeu, en menant 30-0 sur le service de Cressy. Le géant US va sans doute revenir au pas de charge ? Pas cette fois puisque au prix d’un incroyable jeu de retour, l’Amiénois breake enfin le natif de Paris. 5-3. Voilà Constant Lestienne en position idéale pour égaliser à une manche partout. Mené 0-30, il revient à 30A puis se procure une balle de set, sauvée par Maxime Cressy. Mais le Samarien reste invaincu sur son service (hors tie-break), gagne le set 6-3, pour égaliser à une manche partout.

screenshot 20220930 074450

Le Franco-Américain lance la manche décisive au service, comme dans le 1er set. Et le scénario est identique, chacun remportant tour à tour son engagement sans concéder de balle de break. 2-2 service Cressy. Le Franco-Américain en est alors à 18 aces, déjà et 39 coups gagnants. Ce qui situe bien la performance de Constant Lestienne qui parvient à faire pleinement jeu égal, au mental et au physique, grâce à une « niaque » de tous les instants et toujours un nombre très réduit de fautes directes (16, après les 10 de la veille et les 12 du 1T contre Adrian Mannarino).

Constant Lestienne plus incisif dans l’ultime jeu décisif

Cressy signe ses 4ème et 5ème jeux blancs pour mener 4-3 pendant que Constant Lestienne, pas davantage mis en difficulté sur son engagement, égalise à 4-4. On entre dans le money-time… Le N°4 du tournoi gagne un énième jeu de service sans perdre un seul point. 4-5. L’Amiénois se retrouve donc dos au mur au service. Et il ne tremble pas pour égaliser à 5-5 sur un jeu blanc, chacun son tour !

Mais rebelote, à 6 jeux à 5 pour Maxime Cressy. Et au service, toujours pas en reste, Constant Lestienne ne laisse pas un point non plus et égalise pour pousser le favori à un tie-break décisif. Après déjà 2h17 passées sur le court couvert du centre des congrès de Tel Aviv. Qui va craquer ? La bataille est autant psychologique que physique. Avantage aux serveurs pour commencer, jusqu’à ce que le Picard réussisse un mini-break pour mener 3-1 avant d’enchaîner sur son service. 5-1. Cressy accuse le coup au changement de côtés. 6-1, le Samarien s’offre donc 5 balles de match. Les deux premières sont écartées par le 34ème mondial mais la 3ème est la bonne !

6-7 (4) 6-3 7-6 (3). Après un combat titanesque de 2h25, Constant Lestienne signe sa plus grosse perf à 30 ans et après neuf ans de carrière professionnelle ! Il est, pour la première fois, en demi-finale d’un tournoi ATP 250. Rendez-vous ce samedi avec un ogre du circuit, Marin Cilic, qualifié en plus sans jouer ce vendredi en raison du forfait de son adversaire. 16ème mondial, le Croate de 34 ans, ex-N°3 ATP, a gagné l’US Open 2014 et été demi-finaliste cette année à Roland-Garros. Constant Lestienne est bien entré dans une autre dimension…

Vincent Delorme
Crédit photos : DR et Instagram Constant Lestienne