TENNIS : L’AAC à l’heure de son Open

tennis itf aac féminin gazettesports brugnone flavie itf reynald valleron (18)
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

L’Open de l’AAC débute ce samedi. Un rendez-vous annuel qui ajoute un joli bonus cette année : les deux finalistes du tableau féminin décrocheront leurs invitations pour le prochain tournoi ITF !

En cette période de rentrée, le coup d’envoi de l’Open de l’AAC coïncide avec la reprise de l’école de tennis. « On attend, sur toute la durée du tournoi, entre 200 et 250 joueuses et joueurs annonce le juge-arbitre de l’Open, Simon Van Overbeke. Et c’est un tournoi assez compliqué à gérer car on doit tenir compte du nombre de courts disponibles. Il faut jongler pour les réserver, avec ceux occupés par l’école de tennis » et ceux laissés accessibles aux adhérents.

affiche open aac 2022

Car il n’y a pas un mais, de fait, quatre tournois si l’on ajoute au simple dames et au simple messieurs les tableaux de doubles. Soit pour commencer une quinzaine de matchs programmés ce week-end puis ensuite une douzaine par soirée. Sur les courts, une majorité de joueurs issus de la grande région “mais on a eu un Niçois et aussi un Espagnol il y a quelques années” se souvient Simon Van Overbeke.

La même récompense pour les filles que pour les garçons

L’Open porte bien son nom car le tournoi est très… open, ouvert aux joueuses et joueurs de non classés jusqu’à ceux évoluant aux portes du tennis professionnel : « On devrait pouvoir compter quelques joueuses et joueurs numérotés » se félicite le juge-arbitre, particulièrement fier également, pour cette édition 2022, que le club « propose, pour la première fois, un prize money équivalent entre les joueuses et les joueurs. Alors que celui du tableau masculin était jusque là plus important, notamment parce que le club organise par ailleurs un tournoi ITF féminin. Nous avons 3600 € de dotation globale, elle est inchangée. Je tenais à cette équité depuis plusieurs années et cela a pu se concrétiser avec l’appui du nouveau président de l’AAC, Fabien Martin (qui a succédé en juin dernier à Clément Le Léap, ndlr). »

Cerise sur le gâteau : la gagnante, ainsi que la finaliste du simple féminin, remporteront en plus chacune une wild card, respectivement pour le tableau final et pour les qualifications du tournoi ITF 2023 de l’AAC, prévu en mars prochain. “De quoi attirer à l’Open des joueuses qui tentent leur chance d’habitude aux qualifs de l’ITF” ou qui appellent les organisateurs au dernier moment pour solliciter une invitation.

img 20220920 084753 resized 20220920 031003979

Pour l’instant, on trouve parmi les engagés les mieux classés « un joueur qui est -2/6 et une joueuse numérotée dans le tableau féminin » indique Simon Van Overbeke, alors que Kimberly Chaba et Tristan Lamotte représentent les meilleures chances théoriques du club organisateur.

En fonction des tableaux, une consolante sera organisée, sans doute jusqu’à 15/4. Voilà qui devrait parfaitement lancer cet Open confié pour la 2ème année à Simon Van Overbeke, en tant que juge-arbitre « mais je profite aussi de mon expérience comme adjoint lors de plusieurs éditions précédentes” indique l’étudiant amiénois de 21 ans qui se destine à cette activité à haut niveau, après avoir déjà officié à plusieurs reprises sur des tournois ITF ou des CNGT et qui est secondé cette année par deux toutes nouvelles juges-arbitres de l’AAC, Hélène Delanchy et Manon Robine.

Open de l’AAC – Allée des Tennis à Amiens – Entrée gratuite
Début ce samedi 17 septembre. Les finales le week-end des 8 et 9 octobre.

Vincent Delorme
Crédit photos : Reynald Valleron (archive) Gazette Sports et DR (AAC)