LES GOTHIQUES – Anthony Mortas : « Ce qui me dérange le plus, c’est l’implication des joueurs »

hockey sur glace ligue magnus j2 gothiques mulhouse gazettesports kevin devigne 57
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Les Gothiques ont subi une deuxième défaite en deux matchs et si Anthony Mortas n’est pas alarmiste, il y a des choses à revoir pour éviter de rééditer pareille contre-performance.

C’est le paradoxe au moment de tenter une lecture de ce revers contre Mulhouse : le tiers le plus prolifique des Amiénois, terminé sur un score nul, est pourtant aussi celui où ils sont le plus passés à travers. Anthony Mortas le dit sans détour, « on ne prend pas le match dans le bon sens, on est timorés. Mulhouse nous domine. » Ainsi, si la partie était loin d’être jouée à son terme, le coach amiénois désigne clairement le début de match comme responsable de la soirée difficile connue par les siens : « Il faut vraiment qu’on s’applique sur les débuts de matchs car ça entraîne toute une dynamique. »

Si cela pose autant problème c’est aussi parce que « l’on court après le score. » Rappelant que les Mulhousiens ont d’abord mené 0-1 (3’19) puis 1-2 (11’28). Or, « quand on court après le score, on regarde le chrono tout le temps, on commence à psychoter. » Il est vrai que le regain de compétitivité de ses joueurs coïncide, tout d’abord, avec le début de deuxième tiers, quand les deux équipes sont dos à dos. Et puis, Amiens a de nouveau dû courir après le score suite au 2-3 inscrit en fin de tiers (38’45). Au total, c’est donc 28’46 que les Gothiques auront passé derrière à la marque durant la partie, presque la moitié du match.

Pour autant, cette fois, malgré le retard au score, « on revient au troisième tiers avec des bonnes intentions, mais c’est juste trop tard » estime Anthony Mortas. Trop tard, aussi parce que si les Picards ont « poussé très fort » et su se montrer dangereux, « on a eu des occasions que d’habitude on met, mais ce soir ça n’allait pas » lance-t-il un brin fataliste. « Il y a des regrets parce qu’on a des chances que l’on n’arrive pas forcément à concrétiser » abonde ainsi Nicolas Leclerc. Notamment plusieurs powerplays qui n’ont pas été convertis. Le coach amiénois l’admet, pointant notamment « un 5 contre 3 où l’on n’a pas été du tout dangereux » mais balaye toutefois le fait qu’il faille y trouver ce qui a manqué : « Le powerplay, ce n’est pas ce qui m’inquiète le plus. Ce sont des choses qu’il va falloir répéter, retravailler. »

hockey sur glace ligue magnus j2 gothiques mulhouse gazettesports kevin devigne 74
« On doit gagner le match ce soir, c’est un peu frustrant. » C’est par ces mots que Nicolas Leclerc résume son sentiment sur cette défaite des siens contre Mulhouse.

En effet, ce qui embête le plus l’entraîneur des Gothiques, c’est l’attitude de ses joueurs : « Ce qui me dérange le plus, c’est l’implication des joueurs. C’est plutôt la manière qui est dérangeante. » Une reproche que s’approprie Nicolas Leclerc : « On voulait être durs, forts dans les duels, on n’a peut-être pas montré ce visage là. On ne leur a peut-être pas rendu la tâche assez difficile. » Mais si cela a aussi pu jouer sur « la hargne de le mettre au fond », le défenseur pointe d’autres problèmes, « défensivement, sur les relances, il y a pas mal de choses qu’on doit travailler. »

Malgré ces critiques, Anthony Mortas se veut également protecteur avec ses joueurs, rappelant que s’« il y a un peu de pression qui se met sur les joueurs, c’est à nous de les aider pour leur retirer cette pression qui n’existe pas : il y a 44 matchs. Il faut rester serein. » D’autant que malgré un compteur qui ne tourne pas « on n’est pas loin » lors des deux rencontres (3-2 également à Bordeaux). Nicolas Leclerc ne dit pas autre chose. Certes, « on espère toujours mieux sur le début de saison, mais il n’y a pas forcément à paniquer. » C’est même le meilleur moyen d’aborder la rencontre de vendredi contre Cergy pour enfin lancer son championnat.


Amiens – Mulhouse : 2-3 [(2-2)(0-1)(0-0)]

Buts Amiens : Bouchard assist’ Siironen 9’37, Simonsen assist’ Desbiens et Ruel 12’41

Buts Mulhouse : Welsh assist’ Delatour et Shalei 3’19, Orysiuk 11’28, Esipov assist’ Gegeris et Orysiuk 38’45


Morgan Chaumier
Crédit photo : Kevin Devigne – Gazette Sports