HOCKEY SUR GLACE : Les Gothiques frustrés à la maison

hockey sur glace ligue magnus j2 gothiques mulhouse gazettesports kevin devigne 13
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Après un premier tiers compliqué dans le jeu mais avec deux buts, les Gothiques n’ont cessé de buter sur Papillon et Mulhouse pour s’incliner finalement 2-3 à l’occasion de la première à domicile de la saison.

Si les Amiénois font illusion quelques instants en début de partie, il suffit d’un contre que Rychagov ne conclut pourtant pas (1’18) pour que les Alsaciens prennent le contrôle des débats. Et c’est ainsi Welsh qui concrétise ce temps fort de près non s’en s’y reprendre à deux fois (0-1, 3’19). Sans particulièrement nécessiter des miracles de Buysse, la pression est nettement du côté de sa cage, à l’image d’une rondelle traînant dangereusement devant (7’59). Mais alors qu’ils sont relativement inexistants à l’offensive, il suffit d’une remise en jeu pour que Bouchard n’hésite pas deux secondes et expédie le puck le long du premier poteau de Papillon pour l’égalisation (1-1, 9’37).

Cette réalisation semble redonner un peu de peps aux locaux, symbolisé par un tir de la bleue de Leclerc qui oblige le cerbère mulhousien à être vigilant (10’46). Mais ce regain de forme est vite douché par Orysiuk, précis à la récupération d’un palet repoussé par la défense suite à une belle incursion en son sein (1-2, 11’28). Mais les remises en jeu sourient aux Picards. Dans un registre complètement différent de Bouchard, Simonsen se faufile dans la défense et met la rondelle dans la lucarne opposée (2-2, 12’41). Ce qui ne freine pas réellement la domination des Scorpions, incarnée par un tir de Matima vers la lucarne capté par Buysse (13’01) ou un sauvetage in extremis devant Gegeris idéalement placé (13’54). Tout juste les Samariens remettent-ils un peu le nez à la fenêtre en fin de tiers temps, Leclerc butant notamment sur Papillon (15’24). À la pause, malgré une première période peu emballante de la part des locaux, ils sont toujours dans le match, 2-2.

Plus en vue, les Gothiques se font surprendre

Le début du deuxième tiers temps voit des Amiénois bien plus entreprenant, par Alho (20’26) ou Lopachuk (21’20). Au milieu de cette période, seul Esipov, bien trop seul en position de tir, donne une sueur froide aux Picards (23’19) avant de nouvelles tentatives dangereuses de Rajamäki bien servi par Lopachuk (25’50) ou Bruche (26’37). Puis vers le milieu de la période, les Mulhousiens se réveillent et les deux équipes se rendent coup pour coup dans un moment du match bien plus agréable et enlevé que le premier tiers. Mais ni Welsh, ni Plagnat, ni Matima ne parviennent à faire la différence pour l’une ou l’autre des équipes.

On croit alors bien que la partie est sur le point de tourner quand Bault (32’22) et Alho (32’24) rejoignent successivement la prison. Mais, héroïques, les Gothiques tiennent bon malgré les shoots qui se multiplient sur leur cage. Sortis indemnes de cette période, ils ne profitent en revanche pas plus d’un powerplay consécutif à un faire trébucher de Mugnier (35’06), à commencer par Morin, le plus dangereux (36’19). Bruche a une énorme opportunité (37’29) puis Simonsen ne cadre pas un face à face et dans la foulée, c’est Esipov qui dévie entre les jambes de Buysse le shoot de Gegeris (2-3, 38’45). Cruel pour des Gothiques bien plus en vue dans ce deuxième tiers.

Amiens pousse, les Scorpions tiennent

Dans le troisième tiers, la première mèche est signée Alho de la bleue mais la crosse de Papillon veille au grain (40’30). Amiens peine à faire la différence et Mulhouse tue même une pénalité quand Delatour est envoyé en prison (42’57), Rajamäki voyant le cerbère alsacien s’interposer (43’06), notamment. Puis, Siironen bute de nouveau sur un Papillon décidément décisif (45’48). Et même quand les planètes semblent alignées, avec une double supériorité contre Orysiuk (47’05) et Papillon (47’45), les Gothiques n’y arrivent pas, malgré Plagnat (48’19) ou Rajamäki (49’07). C’est même Orysiuk, à peine de retour sur la glace, qui est tout proche de donner un break à son équipe (49’22). Et la physionomie ne change pas jusqu’à la fin, Papillon continuant de multiplier les interventions, notamment devant Siironen (51’04) ou Lopachuk en toute fin de match (59’59). Amiens a de quoi être frustré et s’incline 2-3.


Amiens – Mulhouse : 2-3 [(2-2)(0-1)(0-0)]

Buts Amiens : Bouchard assist’ Siironen 9’37, Simonsen assist’ Desbiens et Ruel 12’41

Buts Mulhouse : Welsh assist’ Delatour et Shalei 3’19, Orysiuk 11’28, Esipov assist’ Gegeris et Orysiuk 38’45


Morgan Chaumier
Crédit photo : Kevin Devigne – Gazette Sports