ATHLÉTISME : Une nouvelle médaille pour l’Amiens UC

athletisme meeting national sauts gazettesports kevin devigne 129
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Maëlly Dalmat a pris l’argent du saut en longueur ce samedi. C’est la seule médaille amiénoise du jour, qui s’accompagne également d’un passage en finale pour Thomas Jordier.

Il y a eu de bonnes et de mauvaises nouvelles pour l’Amiens UC ce samedi du côté de Caen où se déroulent les championnats de France. Du côté des bonnes, bien sûr, Maëlly Dalmat qui obtient sa première médaille nationale senior en plein air en devenant vice-championne de France. Le tout avec un 6,44 m qui constitue sa meilleure performance de la saison et même la meilleure performance française espoir. Une performance qui, à défaut de lui permettre d’atteindre les minima, devrait la faire grimper dans le ranking pour espérer être présente à Munich pour les championnats d’Europe. C’est plus mitigé pour Tiphaine Mauchant qui échoue au pied du podium, 4ème avec un saut à 4,30 m. À la hauteur, pas d’exploit mais pas de raisons d’être déçu. Dans une saison de transition, William Aubatin est tout de même 7ème, avec sa meilleure marque de l’année, 2,05 m.

Côté course, on note une qualification en finale pour deux éliminations en série. Sans réelle surprise. Bien que dans une série plus rapide et ainsi 10ème temps des séries du 1500 m, en 3’46″29, Clément Touati n’a pu prétendre à la qualification au temps puisqu’il est justement 10ème de sa course. Du côté du 100 m, Tiphaine Mauchant a terminé avec le 16ème temps cumulé. Soit tout de même mieux que son classement d’engagement. Thomas Jordier, sans encore s’approcher de son meilleur niveau, réalise son meilleur chrono de la saison, 46″30, soit le meilleur des trois séries. De quoi aborder la finale de demain à 16h40 dans de meilleures dispositions.

Mais la principale mauvaise nouvelle vient du concours du triple saut. Thomas Gogois, absent, a pu voir à distance Enzo Hodebar le priver très certainement de Mondiaux comme des Europe. Car en réalisant son record personnel, ce dernier va pouvoir doubler l’Amiénois au ranking pour le Mondial, le privant définitivement de toute possibilité d’être sélectionné à ce titre et passe la barre des minima pour Munich. Avec Pontvianne, Compaoré et Hodebar déjà qualifiables de cette manière, Thomas Gogois ne peut donc désormais plus compter sur le ranking, là non plus, pour obtenir son ticket. Il faudra à tout prix réaliser les minima, 16,95 m, pour conserver un espoir de déloger l’un des deux premiers cités (le troisième étant prioritaire du fait de son titre cet après-midi).


La Rédaction
Crédit photo : Kevin Devigne – Gazette Sports