AMIENS SC – Philippe Hinschberger : « Un réel plaisir de retourner à Grenoble »

football ligue 2 amiens sc vs niort 009 leandre leber gazettesports
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

L’Amiens SC se rend à Grenoble, dans un match sans réel enjeu, si ce n’est pour Philippe Hinschberger, de retour au stade des Alpes… sur le banc des visiteurs.

Philippe Hinschberger avait « noté précieusement cette date ». Celui qui a passé « trois années fantastiques » à la tête de Grenoble, avant de rejoindre la Picardie l’été dernier n’a « que des bons souvenirs » au Stade des Alpes. Le coach se remémore avec nostalgie une dernière saison exceptionnelle, où les Grenoblois avaient fait de leur antre une forteresse imprenable (12V, 6N, 1D). Alors, même s’il y a eu « une incompréhension sur [s]on départ », il s’attend « à un accueil plutôt sympa de la part du club ». Ce sera, en tout cas, d’un point de vue personnel, « un réel plaisir de retourner à Grenoble ».

Passé ces amabilités, ce long déplacement s’annonce périlleux sur le rectangle vert. Longtemps en difficulté au classement, les hommes de Vincent Hognon ont enchaîné trois victoires pour s’extirper de la zone de danger. Une belle performance. Et ce n’est pas Mathis Lachuer qui dira le contraire, « bien conscient que c’est compliqué de faire des séries en Ligue 2 ». D’autant que cette saison, les Samariens ont plus souvent été derrière leurs adversaires du jour au classement. Malgré tout, ce match ne revêt pas une importance capitale, si ce n’est une nouvelle opportunité de pouvoir basculer dans la première moitié du tableau.

football ligue 2 amiens vs ajaccio 002 leandre leber gazettesports
Mathis Lachuer est sous contrat avec l’Amiens SC jusqu’en 2024, mais ne ferme pas la porte à un départ l’an prochain.

Si la position de l’Amiens SC n’évolue pas d’ici la fin de saison, ce serait une réelle déception, sachant qu’il y avait « matière à faire mieux, vu la qualité de l’effectif » pour Lachuer. Le jeune milieu de terrain, plus effacé en deuxième partie de saison après avoir été très responsabilisé lors des premiers matchs, se projette déjà sur l’année suivante. Le natif d’Amiens aurait « aimé continuer [s]a progression », lui qui n’a « pas de temps à perdre » sera attentif au temps de jeu que son entraîneur pourra lui offrir lors du prochain exercice.

Gérer les temps de jeu

Un temps de jeu que Philippe Hinschberger tente déjà de ménager entre les différentes situations contractuelles de son groupe : « Entre deux joueurs à valeur égale, si l’un est sous contrat, l’autre non, tu seras plutôt amené à faire jouer celui qui est sous contrat, ce qui semble assez logique. C’est pareil dans tous les clubs. En revanche, si celui en fin de contrat est meilleur, il jouera. » Autrement dit, un joueur comme Arnaud Lusamba, dont le bail expire cet été, devrait quand même avoir l’opportunité de se montrer.

« Arnaud a raté son match contre Le Havre, il le sait, je lui ai dit, on en a parlé. C’est ce qui fait qu’il se retrouve sur le banc à Dunkerque. C’est un de nos cadres. J’ai été énervé et il aurait très bien pu faire partie de la charrette, il le sait. Il est resté avec nous pour différentes raisons, mais ce n’est pas parce qu’il est fin de contrat et ne va pas rester qu’il ne va plus jouer. » détaille le technicien picard. À ce potentiel retour dans le onze de départ s’ajoutent les réintégrations d’Aliou Badji et Kader Bamba. En revanche, une chose est sûre, Bongani Zungu ne sera pas là, puisqu’il est suspendu, tout comme Adama Diakhaby, blessé.


Ligue 2, 36ème journée

Samedi 30 avril, 19h, Stade des Alpes : Grenoble Foot 38 (15ème, 42 pts) – Amiens SC (11ème, 43 pts)

Le groupe amiénois : Gurtner, Rongier – Nojo Fofana, Opoku, Mendy, Pavlovic, Sy, Xantippe, Lomotey, Mendy, Gene – Benet, Lachuer, Lusamba, Bamba, Doums Fofana – Arokodare, Akolo, Badji


Julien Benesteau
Crédit photos : Kevin Devigne – Gazette Sports