ROLLER-HOCKEY – Renaud Crignier : « Ils en ont peut-être un peu plus voulu »

roller hockey ecureuils amiens rouen gazettesports kevindevigne 85
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Après la défaite de son équipe lors du premier match des quarts de finale, l’entraîneur des Écureuils d’Amiens est revenu sur le match.

Quel est votre ressenti après cette défaite lors du premier match de play-offs ?

Ça a été un vrai match de playoff qui s’est joué dans les dernières minutes. Ça aurait pu tomber des deux côtés mais c’est tomber du leur. C’est surtout dû à notre inefficacité en première période on a eu les plus grosses occasions mais on n’a pas marqué.

Vous passez 30 minutes sans marquer le moindre but …

On marque en deuxième mi-temps après 5 minutes. On a les grosses occasions mais ils défendent bien. Ça a été un match sérieux et fermé.

Le point fort lors de la saison était l’attaque, sur ce match vous ne mettez que deux buts …

Défensivement on a été très solides. C’est peut-être un de nos meilleurs matchs défensivement de la saison. On a laissé très peu d’occasions à Saint-Médard. On a eu moins d’occasions que d’habitude et l’équipe n’est pas habituée à ça. D’habitude on a énormément d’occasions, on arrive à mettre du rythme et à mettre des buts. Là, contre un système homme à homme, ça ne nous laisse pas beaucoup d’occasions. On a tout de même eu des occasions très franches qu’on ne loupe pas d’habitude mais sur ce match on ne les a pas mises.

Ça a été un match plus serré que ce que le score laisse penser ?

Bien sûr, il y a 5-2 mais on s’est fait prendre en contre à la fin parce qu’on a essayé de revenir. Ça a été un match très serré, très tactique. On était dans le coup jusqu’à 7 minutes de la fin et après en poussant un peu on s’est livré, on s’est découvert et ils en ont profité.

Les infériorités vous font mal également … 

Oui parce qu’on perd 2-1 à 10 minutes de la fin et ils mettent deux power play. Nous on en a deux et on met zéro but, on concède même un but en étant en supériorité. On perd deux, trois buts sur les infériorités. On sait ce qu’on doit travailler cette semaine et en plus on va jouer à domicile.

Cette défaite lors du premier match des playoff est ce que ce n’est pas un peu une désillusion au vu des objectifs que vous avez ?

Non pas du tout. Je savais que ça allait être un match compliqué. Cette année, on avait perdu plus de la moitié de nos matchs à l’extérieur. Je savais que ça allait être compliqué, en plus ils ont un système défensif d’homme à homme qu’on n’a jamais joué cette année. Aucune des équipes de notre poule ne joue comme ça. Ça s’est vraiment joué à pas grand-chose. Ils en ont peut-être un peu plus voulu que nous à un moment donné et le fait d’être à domicile les a aidés. Maintenant on va les recevoir chez nous samedi, j’espère que La Veillère sera pleine et qu’on va continuer sur notre lancée à domicile parce qu’on est invaincus chez nous depuis 3 ans.

Vous avez perdu l’avantage sur cette série malgré les deux prochains matchs à domicile ?

L’avantage est pour eux. Ils ont une victoire dans la poche, ils vont venir avec de la confiance. Ça n’est pas à eux de faire le jeu, plus le temps va avancer et plus ils seront à leur avantage. Maintenant on sait comment ils jouent, on va pouvoir s’adapter et travailler ça cette semaine. J’ai confiance, si on prend le match par le bon bout dès le début, on va pouvoir renverser la tendance.


Deparis Maxime

Crédit photo : Kevin Devigne GazetteSports.fr