NATATION : Bilan très positif pour l’Amiens Métropole Natation aux championnats de France

natation meeting des hortillonages 2022 j3 le pape thomas brasse 001 leandre leber gazettesports
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Après une semaine de compétition qui s’est conclue dimanche, il est temps de faire le bilan des championnats de France. Et c’est peu dire qu’il est bon pour les nageurs et nageuses de l’AMN.

C’est donc avec 5 titres, 8 podiums, 16 finales A, 10 finales B, 8 finales C, 21 records personnels et de nombreuses qualifications internationales, en individuel comme en relais, que se terminent les championnats de France Élite, à Limoges, pour l’Amiens Métropole Natation.

Et forcément, le bilan qui attire l’œil, c’est celui de Mewen Tomac. Alors qu’on avait pu le voir un peu plus dans le dur depuis quelques mois, il est revenu à un niveau stratosphérique, battant son record personnel sur 200 NL et sur 200 dos, meilleure performance mondiale de l’année à la clef sur cette seconde épreuve, glanant deux titres, sur 50 et 200 dos et n’étant donc battu par son rival Yohann Ndoye Brouard que sur 100 dos, pour, tout de même une belle deuxième place. « On retrouve Mewen à son meilleur niveau », se satisfait Mathieu Neuillet, son coach, qui nuance en rappelant qu’il « ne l’a pas beaucoup quitté. » « La suite des Jeux Olympiques n’a pas été toujours simple, admet-il néanmoins. Il a réussi à digérer les choses, il est revenu avec beaucoup de force. Ça permet de bien se relancer avec beaucoup d’ambition et de détermination vers les prochaines échéances internationales. » À commencer par les Mondiaux, à partir de la mi-juin, à Budapest, sur les trois distances du dos.

natation meeting des hortillonages 2022 j2 gazettesports kevindevigne 49
Si sa qualification en individuel n’était pas entérinée jusqu’ici, Enzo Tesic sera bien à Budapest et Rome sur le 200 4N

Dans le groupe de Mathieu Neuillet, l’autre nageur attendu était Enzo Tesic. Le nageur amiénois a enchaîné les bons coups. Peut-être plus anecdotique, il s’est qualifié en finale A des 50 et 100 papillon, et y a réalisé ses records. Mais il a aussi su chercher le podium du 200 NL, une troisième place qui lui permet d’intégrer le 4×200 NL lors des championnats internationaux. Une présence sur place qui lui permettra de profiter pleinement de sa grosse performance, son titre, le premier aux France Élite pour lui, sur 200 4N, consécutif à un temps de qualification individuel réalisé en série. Mathieu Neuillet nous le confirme ainsi : « il participera au 200 4N aux championnats du Monde et aux championnats d’Europe étant donné qu’il a fait le temps le matin. »

Retour en forme et progression constante

Le bon bilan de l’AMN tient aussi à ses deux membres s’entraînant à l’INSEP. D’un côté, Emma Terebo est allée chercher les trois finales du dos, avec trois records personnels battus, deux titres sur 100 et 200 dos, une qualification pour les échéances internationales, sur le 100 dos. Elle échoue en revanche d’un cheveu sur sa dernière finale, au 4ème rang, sur 50 dos. De l’autre, Roman Fuchs, en retrait l’année passée, a pris l’argent sur 200 NL, échouant malheureusement à 14 centièmes de la qualification en individuel, bien qu’il ait amélioré sa meilleure marque. Il sera néanmoins de la partie au titre d’un relais 4×200 NL très amiénois, puisque Mewen Tomac, auteur du 3ème temps des séries sans s’aligner en finale, sera aussi dans le lot.

natation meeting des hortillonages 2022 j2 gazettesports kevindevigne 87
Pas de qualification en individuel mais un bon bilan global et une place dans le relais 4×200 NL français pour Roman Fuchs

Dans le reste du groupe, la semaine la plus notable reste celle de Thomas Le Pape. Auteur de ses records personnels sur 200 NL, 100 brasse et 400 4N et finaliste des deux dernières courses sus-citées, il a surtout réussi à se hisser sur le podium du 200 brasse, 2:14.45 à la clef, s’offrant ainsi sa qualification pour les Jeux Méditerranéens. Pas une surprise pour Mathieu Neuillet qui souligne qu’« il est dans la continuité de cette saison, à chaque sortie, il a montré de légers progrès. Ceux-ci sont accentués sur cette compétition étant donné qu’ils ont eu une préparation spécifique. Ces progrès sont plus conséquents et viennent le récompenser de tout le travail accompli. » Et la récompense est belle, « une première sélection en équipe de France, certainement un grand moment pour lui. » Mais aussi « cette troisième place, parce que quand vous arrivez des juniors sur la catégorie sénior, c’est rarement simple de parvenir à se distinguer. Thomas l’a fait de la plus belle des manières. »

Même moins visibles, des performances pour l’ensemble du groupe

La marche était en revanche trop haute pour des podiums ou des qualifications en individuel pour les 8 autres nageurs et nageuses en lice à Limoges. Ce qui n’a pas empêché quelques bonnes nouvelles avec les qualifications de Hugo Sagnes et John-William Dabin au sein du 4×200 NL respectivement aux Universiades et aux championnats d’Europe juniors. Quant aux nageuses du CAF d’Amiens, deux d’entre elles se sont hissées en finale A, Manon Burgy sur 200 4N et Lou Hermel sur 50 brasse. Quant à la dernière, Mathilde Pruvot, si elle n’y est pas parvenue, elle a composté son billet pour les championnats d’Europe juniors en se classant 3ème junior du 100 NL et en intégrant ainsi le relais 4×100 NL. À noter que « ce n’est pas l’échéance la plus importante pour les juniors qui ont les championnats de France juniors à Chalon-sur-Saône en mai, où ils pourront jouer les qualifications en individuel. »

natation meeting des hortillonages 2022 j2 gazettesports kevindevigne 69
Moins remarqué que ses camarades qui connaissent l’équipe de France, John-William Dabin fait tout de même partie des jeunes qualifiés en relais, pour les Europe juniors

Au moment, donc, d’avoir un regard global sur ses championnats, « le bilan est très positif. Il y a eu beaucoup de détermination, une très bonne émulation. Dans un groupe comme celui-ci, la réussite des uns permet la réussite des autres. Une fois qu’il y en a un qui se qualifie, tout devient réalisable. Je pense que cette dynamique permet aux plus jeunes d’aller chercher des choses qu’ils n’auraient pas pensées possible dans d’autres situations. »

Quant à la suite, « cette semaine, ils vont nager tranquillement, une fois par jour, pour relâcher un peu, digérer aussi bien physiquement qu’émotionnellement les championnats comme la préparation. » Avant de se relancer sur un rythme normal pour aborder la Mare Nostrum les 28 et 29 mai et le stage en équipe de France à partir du 5 juin à Canet.


Morgan Chaumier
Crédit photos : Kevin Devigne – Gazette Sports

Notons, du côté des anciens Amiénois, la grosse performance de Maxime Grousset (Clichy 92) qui continue de s'imposer comme l'un des nouveaux grands noms de la natation française avec ses trois titres sur 50 et 100 NL et sur 50 papillon, qualifications à la clef. Mélanie Hénique (CN Marseille) a, elle, remporté l'or sur 50 papillon et l'argent sur 50 NL et sera également avec l'équipe de France sur ces épreuves. Maximilien Hugot (Dauphins TOEC) a disputé sa première finale A en championnat de France Élite sur 50 dos. Enfin, Jérémy Stravius (Étoiles 92) a participé à deux finales, le 100 papillon et le 50 dos dont il a même terminé 4ème !