TENNIS DE TABLE – Arnaud Sellier : “Pour une fois on a passé une soirée plutôt tranquillle”

tennis de table amiens stt vs thorigne fouillard 029 leandre leber gazettesports
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Après le court revers à domicile une semaine plus tôt, il était important pour les représentants de l’Amiens STT de prendre les trois points à Argentan. Un objectif pleinement atteint avec une victoire sans appel, 0/3. 

Pour entamer cette 14ème journée de compétition, Horacio Cifuentes (65) rencontrait Maksim Kiselev (114). Une rencontre qui a malheureusement dû être écourtée après seulement trois échanges (0-3), Kiselev étant contraint de déclarer forfait pour blessure à l’adducteur. Le point allait donc en faveur de Cifuentes et le clan picard ouvrait ainsi son compteur, 0/1.

Tomi Lakatos (52) prenait alors la relève face à Vildan Gadiev (86). Mal embarqué dans sa partie, l’Amiénois relevait finalement la tête pour s’imposer sur le fil, 2/3. Les débuts de la première manche étaient pourtant légèrement en faveur de Lakatos (2-3, 4-5), mais Gadiev enchaînait avec un 5-0 qui le plaçait en tête (8-5). Une avance conservée jusqu’au finish, l’Amiénois étant battu 11-6. Lakatos tombait alors dans un vaste trou d’air au second set (3-0, 7-0) et ne pouvait que faire illusion sur cette manche, défait lourdement 11-4. La tendance s’inversait totalement au set suivant, alors que Gadiev pouvait conclure. De fait, l’Amiénois revenait en très grande forme autour de la table et imposait son rythme à son tour (1-3, 2-6). L’Argentenais remontait brièvement (5-8), mais Lakatos restait sur sa lancée et s’imposait, 7-11. Le quatrième set était alors de nouveau relativement équilibré (2-3, 5-4), le Hongrois tardant à faire le break à 6-6 pour l’emporter 6-11. Enfin, alors que Lakatos prenait une petite avance sur la belle (1-3), Gadiev utilisait son temps mort et recollait pour prendre la tête (6-4). Un arrêt de jeu était également sollicité côté amiénois et Lakatos repartait de plus belle pour conclure, 8-11. Amiens continuait de se détacher à la pause, 0/2

« Disons qu’il y a déjà eu un peu de surprise de voir le joueur d’Argentan abandonner après trois points. Sur le coup on n’a pas bien compris ce qui lui arrivait, surtout qu’on n’avait pas l’impression qu’il s’était fait mal en jouant… Donc voilà, à peine commencé il y a déjà eu un petit coup d’arrêt, surtout pour Argentan mais finalement pour nous aussi puisqu’il a fallu enchaîner assez vite le deuxième match. C’était une drôle de situation qu’on n’avait pas encore vécue !
En plus c’est arrivé à Tomi qui n’aime pas trop qu’on le sorte de ses habitudes. Forcément quand on lui a dit qu’il devait jouer au bout de cinq minutes alors qu’il aurait dû jouer une demi heure plus tard, ça l’a un peu perturbé, ce qui explique sans doute son début de match un peu raté. Ce qui est bien c’est que malgré deux premiers sets ratés où il s’agaçait et caetera, il n’a pas lâché et il est revenu petit à petit dans le match. Il a joué de mieux en mieux et il a réussi à gagner. C’est bien pour nous, mais c’est bien aussi pour lui d’avoir réussi à gagner un match contre un très bon adversaire. Sur le troisième match, Grégoire était quand même favori. Ils ont fait jouer un joueur un peu ancien qui n’est pas sur la liste habituelle.  » 

On était plutôt confiants

Arnaud Sellier

Venait ensuite la confrontation entre Grégoire Jean (74) et Wei-guo Zhao (265). Une belle opposition dont l’Amiénois ressortait victorieux à son tour, 1/3. La partie démarrait assez équitablement, les deux joueurs se rendant coup pour coup (2-1, 3-4) mais Jean prenait de l’avance le premier (3-6, 4-9) et conservait son avantage jusqu’à la fin du premier set, 6-11. L’Amiénois restait sur sa dynamique en seconde manche (3-9) et poursuivait à nouveau pour s’imposer sans flancher, 5-11. Le troisième set démarrait à grande vitesse côté picard (0-3) et Zhao tentait de stopper l’hémorragie avec un temps mort, mais Jean n’en démordait pas (1-6). Finalement, l’Argentenais parvenait à recoller à un point (5-6) et l’Amiénois peinait à s’en détacher (5-9, 8-9). La ténacité de son adversaire lui permettait de sauver une balle de match (9-10), puis de l’emporter 12-10. Si Jean restait concentré au quatrième set (1-4), Zhao se montrait à nouveau très accrocheur (5-5) et l’Amiénois luttait pour creuser un réel écart (5-8, 6-9) et finalement boucler la journée par une victoire 7-11. L’Amiens STT prenait donc trois nouveaux points au classement, 0/3

« Ça se présentait assez bien pour nous quand on a vu la compo adverse, on était plutôt confiants, et le déroulé du match a fait que pour une fois, on a passé une soirée plutôt tranquille sans trop d’émotions. C’est bien aussi parfois, mais c’est vrai qu’après le match contre Thorginé avec beaucoup d’ambiance et des matchs très accrochés, c’était bizarre. Il y a un petit goût d’inachevé parce qu’on aime bien aller à la bagarre ! C’est plus agréable… Mais on prend, on est contents d’avoir recollé à Thorigné mais aussi de rejouer une finale contre Tours la semaine prochaine. » 

Avec ce dixième succès de la saison, Amiens reprend sa place de co-leader aux côtés de Thorigné-Fouillard (37 points). Mais de nouveau les Samariens devront faire face à une rencontre aux saveurs de petite finale dès la semaine prochaine avec la réception de Tours, autre concurrent direct à la montée, mardi 19 avril à 18h30.


Bayard-Argentan – Amiens STT : 0/3
M. Kiselev / H. Cifuentes : gagné par forfait
V. Gadiev / T. Lakatos : 2/3 (-6 -4 7 6 8)
W. Zhao / G. Jean : 1/3 (6 5 -10 7)




Océane Kronek

Crédits photo : Léandre Leber – Gazettesports.fr