EDITO : La jeunesse n’est pas éternelle… Ces champions prouvent le contraire

langfr 800px logo jo d'hiver pékin 2022.svg
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Tous les médias français et même au-delà se sont enflammés en ce début de semaine sur l’exploit, car c’en est un, du skieur alpin français  Johan Clarey.

Figurez vous que ce Français a décroché la médaille d’argent de la descente, l’épreuve reine des Jeux Olympiques de Pékin  alors qu’il est âgé de 41 ans. Ce n’était jamais arrivé avant lui et les commentaires ont fusé.

Exploit remarquable de ce skieur qui est le plus vieux médaillé en ski alpin. Chapeau donc à Johan, mais après tout, il est de plus en plus fréquent de voir aujourd’hui, des champions de toutes disciplines, se distinguer après la quarantaine. A notre époque, il est de bon ton de railler les « anciens » mais heureusement, certains brillent encore et toujours à plus de 40 ans.

Donnons quelques exemples. Dans le football, en France, nous avons les exemples des Brésiliens Dante à Nice et Hilton longtemps à Montpellier et qui à 43 ans continue sa carrière à Sète. Autres cas avec le gardien italien Buffon, l’attaquant suédois Ibrahimovic et un attaquant japonais qui, tenez vous bien, joue toujours au plus  haut niveau à 54 ans. Dans d’autres disciplines, des sportifs tiennent bon tels Sébastien Loeb qui à plus de 40 ans et qui vient de s’illustrer au Dakar, le champion du monde de moto Valentino Rossi et qui à 40 ans est encore sur des podiums en championnat du monde.

À plus de 40 ans, ça frappait fort

La boxe nous donne aussi des exemples et le plus marquant est celui de l’Américain Archie Moore qui, dans les années 60, était champion du monde des mi-lourds à plus de 50 ans. Citons aussi Georges Foreman champion du monde des lourds à 45 ans et Floyd Mayweather lui aussi numéro un mondial à 40 balais. En cyclisme, on est admiratif devant les performances de l’Espagnol Valverde qui gagne encore des courses à plus de 40 ans.

Nous avons le souvenir d’un ancien dans la région et qui s’appelait Elie Lefranc. A chaque course, il se coltinait avec des jeunes qui avaient plus de 20 ans de moins. Dans ces guerres de génération, on ne se faisait aucun cadeau et pourtant, l’ancien Elie Lefranc parvenait à  battre ses jeunes adversaires comme c’est arrivé un jour à Flixecourt. Pour ces jeunes, être battu par un ancien était un véritable affront.

Tous ces anciens ne se connaissent pas forcément mais ils ont un point commun: le sérieux dont ils font preuve pour gérer leur carrière et surtout  prolonger le plaisir de la compétition.

Saluons donc avec respect cette belle médaille d’argent de Johan Clarey et avec lui, tous ces anciens champions qui continuent leur activité.

Lionel Herbet

Publié par Lionel Herbet

Journaliste historique du sport Picard et Amiénois. Lionel est la mémoire des plus grands exploits sportifs de la région.