LES GOTHIQUES : Entretenir la dynamique face à Nice

hockey ligue magnus gothiques amiens rapaces gap gazettesports kevindevigne 76
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Sur quatre victoires de suite, les Amiénois doivent garder le rythme face à Nice, pour atteindre leurs objectifs.

Les hommes d’Anthony Mortas entament une nouvelle semaine à trois matchs, avec les réceptions de Nice et Grenoble, puis de conclure par un déplacement à Bordeaux. Regonflé à bloc, après « une bonne semaine » où ses joueurs ont récolté 8 points sur 9 possibles, les replaçant en très bonne position dans la course au Top 4, l’entraîneur picard aborde le prochain match avec en « mémoire ce que l’on a bien fait ». Comme toujours, le staff travaille d’arrache-pied à « rajouter des petites touches à l’équipe », soulignant qu’il y a « une bonne dynamique » et que « les gars ont envie de bien faire ». D’autant que les derniers résultats ont été obtenus sans Aziz Baazzi et Rudy Matima, tous deux blessés, et Klemen Pretnar, dont le retour est attendu ce soir au Coliseum.

Amiens, imbattable en overtime

Les Amiénois peuvent s’appuyer sur le dernier match en date, et une victoire probante sur la glace de Cergy (4-5, TAB). Menés de deux buts à cinq minutes du terme, les joueurs sont parvenus à égaliser, avant de l’emporter lors de la séance de tirs au but. Preuve, s’il en faut, d’un état d’esprit irréprochable ces derniers temps, les Samariens n’ont rien lâché. « Le sentiment qui a prédominé dans le match, ce n’est même pas, on ne doit pas perdre, c’est, on ne veut pas perdre ! commente Anthony Mortas, « les gars se sont battus jusqu’au bout ».

Cette saison, Amiens a toujours gagné lorsque la rencontre est allée au-delà du temps réglementaire. Avec le succès à l’Aren’Ice, ça fait donc 6 matchs que l’équipe n’a pas perdus après prolongation. Une statistique remarquable, qu’Anthony Mortas attribue en partie au « bon boulot de Mathieu (ndlr : Pingeot), le préparateur physique et Eric Chitcatt qui fait du bon travail sur la préparation mentale, parce que les gars sont prêts 60, 70 minutes, donc c’est l’avantage aussi cette saison, d’avoir un staff plus étendu pour entourer l’équipe, ça fait du bien ».

hockey ligue magnus gothiques amiens scorpions mulhouse j40 gazettesports kevindevigne 108
Ménagé à Cergy, où son collègue Lucas Savoye a pu briller, Henri-Corentin Buysse devrait reprendre sa place dans le but.

Le technicien peut également se gargariser d’avoir une attaque en forme, « le danger peut venir de partout, les buteurs changent à chaque match ». Un contraste saisissant avec la phase aller, où la recherche d’offensives est revenue sans cesse dans la bouche du staff. C’est d’ailleurs ce qui leur avait fait défaut lors du dernier match face aux Niçois. « On avait joué un mauvais match là-bas (défaite 3-2), se souvient Mortas. On sait que si l’on ne joue pas à notre niveau, on aura du mal à gagner. Donc on va demander aux joueurs de bien commencer le match, de faire ce qu’on a bien fait à Cergy, de mettre beaucoup de pression sur l’adversaire, de toujours rester du bon côté de la patinoire, ne pas faire les petites erreurs qu’on a pu faire par le passé et continuer à progresser pour s’améliorer à chaque match. »


Mercredi 26 janvier 20h15

J46, Ligue Magnus, au Coliseum

Amiens (6ème, 45 points) – Nice (8ème, 33 points)


Julien Benesteau

Crédit photo : Kevin Devigne (archive) – Gazette Sports