FOOTBALL : Alou Sissako a créé sa propre académie

alou sissako
Ⓒ Alou Sissako
Publicité des articles du site GazetteSports

Alou Sissako, entraîneur au quotidien à l’ESC Longueau, a créé en parallèle sa propre académie, avec qui il vient récemment de remporter le tournoi d’Amiens métropole.

Alou est éducateur sportif. Il entraîne depuis 12 ans des jeunes dans le football. Il a entraîné dans de nombreux clubs, à Beauvais, à Saint-Quentin ou encore en région parisienne. Il exerce actuellement et depuis trois ans au sein du club de Longueau, où il est responsable de la catégorie U12-U13

Créer une académie, mais pourquoi ? Alou savait que des jeunes allaient vouloir s’y inscrire, mais autant peut-être pas. Depuis la fin d’année 2020, cet éducateur sportif a commencé à faire plus que son activité en club : « l’académie représente des entraînements en plus qui permettent de perfectionner les joueurs ou alors d’initier les débutants « , explique Alou. Cet été, plus particulièrement, il a eu plus de 200 joueurs différents en juillet/août. Aujourd’hui, il compte pas loin de 237 joueurs dont le plus jeune a 4 ans. Bien sûr, pour les plus jeunes, les entraînements sont très ludiques sachant, « qu’à cet âge-là cela demande beaucoup plus d’attention » , souligne Alou. Le football est au cœur de cette académie, mais le coach prodigue également des cours d’athlétisme permettant aux jeunes qui font du football d’améliorer leur vitesse, leur maîtrise d’appui ou encore leur coordination. Niveau entraînement, ils se déroulent généralement le mercredi et le dimanche et fonctionnent ainsi :« les séances sont d’environ 1h15 sans compter l’échauffement et les étirements. Souvent composés d’un jeu, d’un exercice et de la correction. Les entraînements ne sont pas forcément intensifs et peuvent parfois allier : perfectionnement technique, orientation du corps et vivacité ». Concernant les matchs, ils sont généralement pendant les vacances afin de respecter l’emploi du temps scolaire des joueurs.

L’académie représente des entraînements en plus qui permettent de perfectionner les joueurs ou alors d’initier les débutants

alou sissako 1 2
Alou et son équipe

L’académie comporte des joueurs de tous les âges. Actuellement, les jeunes au sein de l’académie sont en grande partie amiénois, mais certains viennent parfois de plus loin. L’académie peut de la même manière jouer contre des académies en île-de-France étant en contact avec beaucoup d’éducateurs. Il nous précise, « il y a des joueurs qui n’avaient jamais fait de foot auparavant et qui viennent s’entraîner au sein de l’académie, c’est pourquoi les séances sont ludiques, et sont faites pour s’amuser et apprendre les bases sans mettre une grosse charge de travail ». Il souligne également, « pour les niveaux plus élevés, l’objectif est de faire des matchs, c’est donc un peu plus compétitif, mais encore une fois sans pression« , souligne-t-il. Selon l’éducateur, « Questionner pour voir s’ils se rendent compte de leurs erreurs est très apprécié des joueurs, après certaines personnes préfèrent peut-être un entraîneur dur, qui crie, mais ce n’est pas ma façon de faire », et ce n’est pas l’ambiance recherchée au sein de l’académie. Les joueurs venant s’essayer au football sont bien souvent conquis et apprécient toujours le moment, « ma manière de faire c’est que je suis très calme, je ne crie pas. Les joueurs je les questionne à la fin que ce soit bien ou mal » , souligne Alou. 

Un premier succès comme récompense

Pouvoir récompenser les joueurs avec une compétition, tel était le but de l’éducateur. En effet, Alou Sissako a décidé de participer au tournoi d’Amiens Métropole, tournoi ayant pour but de rassembler les joueurs suite à la crise sanitaire, car il explique, « nombreux étaient ceux qui n’avaient pas joué depuis longtemps et qui n’avaient pas participé à des compétitions. Ce tournoi avait donc pour but de donner du temps de jeu à tout le monde et de prendre du plaisir à jouer ». Au-delà du succès, ce tournoi a permis de « voir la qualité des joueurs et le beau jeu qu’ils pouvaient proposer », explique-t-il. Ce sont des joueurs qui sont très développés pour leur âge, « mon but était de montrer comment on pratique le foot intelligemment« , détaille l’éducateur.

Gagner une compétition avec des jeunes, qu’il suit depuis plusieurs années, donnait satisfaction au jeune coach : « j’étais fier, c’était le premier tournoi que je faisais avec l’académie et en plus à Amiens. Le comportement des jeunes a été exemplaire donc c’était forcément une réussite, mais gagner le tournoi ça fait toujours plaisir surtout pour les jeunes » . Étant animateur, Alou organisait des tournois de football dans un gymnase et tous les centres venaient, c’est l’une des choses qui lui a donné cette envie de créer son académie et d’entraîner de nombreux jeunes, sa détermination et son envie a payé sachant qu’aujourd’hui pour des séances de 1h15 des joueurs de Reims, de Rouen, de Chambly, de Beauvais, viennent s’entraîner.

Mon but c’était de montrer comment on pratique le foot intelligemment

En effet, Alou souligne, « c’est intéressant de montrer qu’à cet âge-là, on peut jouer intelligemment et faire de bonnes séquences de jeu« . Il souhaiterait de la même manière intervenir dans les écoles ou centres de loisirs pour étendre sa passion à d’autres joueurs/joueuses. En attendant, il organise également des stages en groupes réduits afin d’améliorer les joueurs et surtout sans se prendre la tête, c’est ouvert à tous, il y a une session Élite, mais aussi des initiations. De plus, il entraîne également des personnes en situation de handicap. Chaque personne est donc la bienvenue au sein de son académie.

Charlotte Lecot

Crédit Photo : DR

Publié par La Rédaction

Gazette Sports est votre webzine sur l'actualité des associations sportives d'Amiens Metropole et ses alentours.