ATHLÉTISME : L’Amiens UC a bronzé ce week-end

saut en longueur m reynald valleron 12
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Dans un week-end marqué par des championnats d’Europe juniors mais aussi l’Open de France, l’Amiens UC a réussi à obtenir deux médailles, en bronze, à Tallinn et trois breloques, dont deux de ce métal à Évry.

Décidément, les championnats se succèdent et le même scénario se répète, malgré de bonnes performances, l’or continue de s’échapper. On y a pourtant cru ce vendredi à Tallinn (Estonie). D’abord avec Erwan Konaté au saut en longeur. Qualifié facilement pour la finale en prenant la première place de son concours et en battant nettement son record personnel, il commençait certes par un essai non mesuré. Mais le coup de tonnerre venait lorsqu’il prenait la tête du concours en même temps que la meilleure performance mondiale de l’année dans sa catégorie d’âge (7,91m), 28cm au-delà de son record personnel en arrivant à Tallinn ! Et ce grâce à une planche parfaite. Il semblait alors avoir assommé le concours.

Mais comme pour Maëlly Dalmat la semaine passée, ce concours était celui de tout les exploits. Et alors que sa première place avait tenu jusque là, tout a basculé lors du dernier saut. Assuré d’être médaillé, seul le podium restant à s’élancer, il voyait l’Allemand Koletzko puis son partenaire en équipe de France, Mucret, réussir également leur record personnel et le devancer. Avant de ne sauter « que » 7,78m (soit bien au-delà de son record personnel antérieur, et ce pour la 4ème fois du week-end) et de devoir se contenter du bronze.

Déroulé et conclusion similaire pour Bruxelle

Après cet exploit, c’est l’un des rares titrés amiénois des récents championnats (aux France juniors), Jean-Baptiste Bruxelle qui se lançait dans la course à l’or au marteau, après s’être fait une frayeur en qualification, avec deux premiers jets non mesurés et seulement une 8ème place des qualifiés, finalement. Mais ses 2 récents lancers à plus de 80m le gardait parmi les favoris, puisque seuls lui et l’Allemand Hummel arrivaient avec pareil référence. Et de fait, après deux premiers jets suffisants pour s’assurer une place parmi les 8 finalistes, il imitait Konaté et prenait la tête du concours grâce à un lancer à 77,90m, une performance certes en-deça de ses meilleures performances mais très encourageante dans un concours ou presque aucun lanceur ne parvenait à atteindre ou dépasser son plafond.

Même médaille que lors du Festival Olympique de la Jeunesse Européenne en 2019 pour Jean-Baptiste Bruxelle

Une performance d’autant plus intéressante qu’au fur et à mesure que ces adversaires se présentaient sur le plateau, elle restait la marque de référence. Mais comme pour son camarade de club de la longueur, la fin de concours allait lui être fatale pour le titre. D’abord, le Polonais Pilat prenait la tête à l’avant-dernier essai avant que Hummel ne repasse devant au dernier essai (puis se fasse dépasser à nouveau par Pilat, qui réussissait son record national, rare amélioration de ce concours). Malgré une belle régularité au niveau des 77m, qu’il atteindra ou dépassera 3 fois, seul concurrent dans ce cas, il ne sera pas en mesure d’améliorer et termine donc lui aussi sur la 3ème marche du podium.

Quelques belles perfs à l’Open de France

Plus tard dans le week-end, c’est à Évry-Bondoufle (Essonne) que des Amiénois étaient présents pour l’Open de France, compétition ouverte à l’ensemble des licenciés en France. Ils étaient précisément 6, avec un contingent bien différent des championnats de France puisque seule Aurore Dilly a participé aux deux compétitions, avec une 12ème place à la clef du concours du marteau ce samedi. Un concours du marteau où Sébastien Demko sera resté au stade des qualification, avec la 14ème performance. Le reste des performances ont été plus proches du podium puisque Raihau Maiau terminait 4ème à seulement 2cm de la médaille au saut en longueur ! Pour Antoine Riou, moins de regrets au lancer de poids, malgré la même place, avec près de 2m de moins que le bronze, avec tout de même un beau jet puisque le meilleur de sa saison, à 16,28m. Paradoxalement, c’est au lancer de disque, où il réalisait une marque moins réussie selon le barème FFA (N4 contre N2 au poids) qu’il allait pourtant chercher la médaille d’argent.

Enfin, le bilan était complété par deux médailles de bronze, la couleur de ce week-end pour l’Amiens UC. Et ce par deux fois sur le saut en hauteur. D’un côté par Fatoumata Balley qui réalisait son record personnel (1,78m) pour aller accrocher cette 3ème place ex-æquo. D’autre part, grâce à William Aubatin. Longtemps incapable de retrouver les hauteurs qui étaient les siennes depuis le début de la saison estivale, plafonnant à 2,05m, il est parvenu à sortir sa meilleure performance en extérieur de l’année (2,10m) pour prendre lui aussi la 3ème place.

Prochaines échéances désormais, les Jeux Olympiques pour Thomas Jordier, sur le relais 4x400m dont les séries auront lieu le 6 août et les championnats du Monde juniors à Nairobi, du 17 au 22 août, où l’on devrait, selon toute vraisemblance, retrouver Erwan Konaté et Jean-Baptiste Bruxelle, respectivement 3ème et 2ème meilleurs performeurs de l’année de leur discipline.


Morgan Chaumier

Crédit photo : Reynald Valleron – Gazettesports