TENNIS DE TABLE – Arnaud Sellier : « Évidemment si on peut créer des surprises, on ne va pas se gêner ! »

Tennis De Table Asptt Amiens Vs Miramas 0028 Leandre Leber Gazettesports
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Au terme de la seconde rencontre de la semaine pour ses joueurs, Arnaud Sellier revenait pour nous sur le match qui avait opposé les Amiénois aux Argentanais deux jours plus tôt ainsi que celui, plus frais, face aux Isséens.

Sur la défaite 3/2 à Argentan mardi 31 mars :

« Sur le déroulé global du match on a quand même quelques regrets parce qu’avec la victoire d’Horacio contre Gusev au premier match et Tomi qui est favori sur le deuxième, quand Horacio a gagné on s’est dit que l’on avait peut-être fait le plus dur. C’était malheureusement sans compter sur les montagnes russes du niveau de Tomi… Il n’a pas très bien joué mardi et ça nous a amenés à 1/1. 

Derrière, le match était très difficile pour Grégoire, ensuite Horacio il n’y a rien à dire, et enfin le double, malgré la défaite, on a assez peu de regrets. Parce que même si l’on a mené aux troisième et cinquième sets, nos adversaires ont aussi un peu mieux joué à la fin. Et quand on perd parce que les adversaires ont mieux joué, on a moins de regrets.

Quand on gagne sept rencontres 3/2 et qu’on en perd une de cette façon, on relativise plutôt bien !

C’est plutôt sur le déroulé global qu’il y a des regrets, mais à froid et avec un peu de recul, quand on gagne sept rencontres 3/2 et qu’on en perd une de cette façon, on relativise plutôt bien ! J’avais déjà dit qu’un jour ça allait forcément nous arriver, là on a joué un bon double donc voilà… On aurait dû gagner 3/1 et puis finalement on perd 3/2. Sur l’ensemble de la saison on va dire que ce n’est pas dramatique. 

C’est sûr que l’on aurait pu reprendre un point à Roanne donc c’est assez dommage, mais finalement c’est statu quo. Il nous restera Roanne à jouer tout à la fin, mais encore une fois on est légèrement en-dessous de Roanne et Chartres, il faudrait plusieurs plusieurs miracles comme celui de la défaite des Roannais à Nantes. Si on les bat tant mieux, mais si on ne les bat pas on sera à notre place dans le classement, autour de la troisième place. Je pense que c’est notre niveau dans la division cette année, après évidemment si on peut créer des surprises, on ne va pas se gêner ! »

Sur la victoire 3/1 face à Issy-les-Moulineaux jeudi 1er avril :

« On voulait voir Tomi sur un joueur avec un très bon niveau (ndlr : Marcos Madrid est classé n°76 mondial), et on a vu un très bon Tomi durant les deux premiers sets ! Son adversaire a bien joué, mais il avait les solutions et à un moment donné il s’est embrouillé, c’est dommage. On n’arrive pas à retrouver le Tomi que l’on a connu l’an dernier, au top de sa forme, mais on sait qu’il est capable de tout ! Peut-être qu’il va nous sauver ou nous apporter des points précieux bientôt, c’est tout le mal qu’on lui souhaite en tout cas. 

Ce qui est embêtant, c’est que quand il joue moins bien, son niveau baisse vraiment, alors qu’Horacio par exemple, on ne peut pas dire qu’il ait fait un très bon premier match, et pourtant quand il joue moins bien il reste moyen ; quand c’est important il arrive à remonter son niveau de jeu. Donc forcément la défaite de Tomi nous met un peu en difficulté, surtout quand derrière Horacio fait un match moyen et ne gagne que de justesse.

C’était bien de voir un beau match comme ça pour conclure, surtout avec la victoire derrière !

On sauve l’essentiel en revenant à 1/1 et le match qui suit n’est jamais facile, d’autant plus que Grégoire restait sur deux défaites avec une contre-performance à Miramas sur un joueur qui avait quasiment le même niveau que Rémi Menand, il était passé un peu à côté de son match. Mardi, il a également eu du mal mais cette fois contre un joueur beaucoup plus fort alors aujourd’hui c’était un vrai test et je pense que ça va lui faire du bien d’avoir gagné, d’autant plus qu’il gagne avec la manière en faisant un match certes peut-être pas très spectaculaire mais vraiment intelligent. 

Horacio s’est retrouvé face à un adversaire qu’il avait dominé à l’aller, qu’il connaît bien puisqu’ils se sont déjà croisés plusieurs fois sur différentes compétitions en Amérique latine. Il a été en difficulté tout le match et puis il a trouvé les solutions à la fin, en élevant son niveau de jeu. Son adversaire n’a pas baissé de niveau, c’est vraiment Horacio qui a cherché à élever le sien. C’était bien de voir un beau match comme ça pour conclure, surtout avec la victoire derrière ! »




Propos recueillis par Océane Kronek

Crédits photo : Léandre Leber – Gazettesports.fr