HOCKEY-SUR-GLACE : Clap de fin victorieux pour les Gothiques

hockey sur glace amiens vs nice 2021 kevin devigne gazettesports 121
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Vainqueurs la veille à Gap, Les Amiénois enchainaient ce soir avec leur dernier match de cette courte saison face aux Aigles de Nice. La soirée s’est soldée par une victoire 5-4 aux tirs aux buts.

Nice prend les devants

Le match commence sur un faux rythme, Niçois et Amiénois jouent le palet sans se créer de réelles occasions franches. D’autant plus que le temps s’écoule a une vitesse folle puisqu’aucune pénalité n’est sifflée et que seuls quelques engagements mettent le jeu en pause. Alors que le palet circule d’un camp à l’autre, les Gothiques se voient revenir dans leur zone défensive à la suite d’un dégagement interdit. Les Aigles inscrivent le premier but de la rencontre à l’engagement sur un palet envoyé directement sur la cage amiénoise par Hrehorcak qui trompe Buysse, en retard avec sa botte (1-0, 14’21). Les Picards enchainent avec une pénalité à l’encontre de Romand pour un accrocher et se retrouvent donc à quatre contre cinq. L’occasion pour les Niçois de prendre deux longueurs d’avance. Belle entrée en zone offensive du premier buteur Hrehorcak, qui transmet dans l’axe pour Matai et décale ensuite sur Matejicek, excentré sur la droite de Buysse, qui envoie un shoot puissant, et qui finit sa course lentement entre les jambes du cerbère amiénois (2-0, 18’04). Les Amiénois sont donc menés de deux buts a la fin de ce premier tiers.

Amiens surpris dans son élan

Les Aigles commencent le deuxième vingt avec les mêmes intentions et se procurent un deux contre un, mais buttent sur le gardien amiénois. Nice est ensuite pénalisé pour un faire trébucher (23’05) et offre aux Samariens leur première supériorité du match. Le power-play amiénois est timide et sa mise en place difficile, les Niçois tuent cette pénalité sans grande difficulté. Les Picards réagissent et réduisent l’écart après une passe de Matima dans l’axe pour Romand qui remet sur Boivin dans sa course, ce dernier envoie un shoot puissant qui laisse Stojanovic de marbre (2-1, 27:31). Les Niçois ne se laissent pas surprendre et moins d’une minute après la réduction du score des Amiénois, Popelka envoie un tir du poignet dans la lucarne gauche du gardien Amiénois (3-1, 28:14). Nice est pénalisé pour un cinglage sur une faute de Matejicek et d’un tir de pénalité. Matima s’élance sans trop de vitesse et essaye de mettre le palet entre les jambes du cerbère Niçois mais Stojanovic est vigilant et permet aux Aigles de garder leur deux buts d’avance. L’écart de but reste le même que lors du premier tiers mais avec un but de plus de chaque côté, il reste 20 minutes aux Amiénois pour tenter d’accrocher une sixième place dans ce championnat.

La « remontada » Picarde

L’entame du troisième acte est en faveur des Amiénois, à l’image de la percée offensive de Simonsen qui transmet à l’opposé devant la cage niçoise pour Bruche qui glisse le palet au fond des filets (3-2, 42:27). Les Gothiques ont repris des forces à la pause et proposent un jeu bien plus offensif que sur les deux premiers tiers. Les passes sont plus justes et plus appliquées, et Amiens se procure plusieurs belles occasions sans réussir à les concrétiser. Avec une telle envie, les Picards continuent leur progression et font plier Nice, Plagnat envoie un premier shoot repoussé par le poteau, le palet rebondit dans la palette de Suire qui ajuste Stojanovic (3-3, 47:15). Malgré la domination offensive, un erreur défensive de West remet le palet dans la crosse de Popelka, qui lui permet de défier Buysse en un contre un et d’inscrire le quatrième but Niçois (4-3, 52:47). Amiens continue d’exercer une pression offensive, il reste cinq minutes au compteur et les Amiénois se donnent toutes les chances d’égaliser, à l’instar de Bruche qui inscrit son doublé sur un but du revers (4-4, 55:36). Le score en reste là et les deux équipes vont se départager en prolongation, voire en fusillade si la prolongation est infructueuse.

Au bout du suspens

Malgré une prolongation maitrisée et dominée par les Samariens, les deux équipes doivent se départager aux tirs au but. Avec trois tirs au but transformés, dont celui de Tomas Simonsen, premier joueur né en 2002 à inscrire un but sous le maillot amiénois, les Gothiques s’imposent au bout du suspens à la patinoire Jean Bouin. Objectif rempli pour Anthony Mortas et ses hommes, qui relèvent le challenge posé par le coach amiénois, lequel était de signer quatre succès sur les quatre dernières rencontres.

Les Gothiques d’Amiens ont su réagir dans la dernière période pour accrocher la prolongation et battre les Niçois aux tirs au but. À noter, une grosse performance des jeunes joueurs tels que Bruche, Plagnat, Suire et fraichement appelé en renfort Simonsen. Les Amiénois finissent donc 6ème de ce championnat de Synerglace Ligue Magnus.

Nice 4 – 5 Amiens (2-0, 1-1, 1-3, TAB 0-3)

Buts pour Nice : Hrehorcak (Popelka) 14’21 ; Matejicek (Hrehorcak, Matai) 18’04; Popelka (Hrehorcak) 28:14; Popelka

Buts pour Amiens : Boivin (Romand, Matima) 27:31; Bruche (Simonsen, Gibb) 42:27; Suire (Plagnat, Bault) 47:15 ; Bruche 55:36;

Tirs au but :

  • Nice : Pascal ❌Popelka ❌Hrehorcak❌
  • Amiens: Jacome ❌BrucheMatimaSimonsen



Clément Sabé

Crédit photo : Kévin Devigne – Gazettesports.fr

Publié par La Rédaction

Gazette Sports est votre webzine sur l'actualité des associations sportives d'Amiens Metropole et ses alentours.