OMNISPORTS : A l’heure des « bonnes résolutions »

138221342 278133246975825 7083398231278849144 N
Ⓒ Gazette Sports

Tel un nouveau départ, janvier se révèle être souvent comme le mois des « bonnes résolutions ». Une tradition aux allures d’élan d’enthousiasme, à laquelle Estelle Boëtte et Clément Bevilacqua se prêtent bien volontiers.

Gazettesports : Quel pourrait être votre souhait en ce début d’année ?

Clément Bevilacqua, entraîneur du Longueau Amiens Métropole VB : « S’il m’était accordé un vœu à formuler, j’évoquerais sans hésitation l’envie d’un retour à la normale. Ce qui signifierait que cette « maudite » pandémie s’essoufflerait. Que nous serions alors susceptible de remporter cette drôle de bataille. Il s’agit de mon souhait le plus cher je l’admets. Retrouver cette atmosphère, cette ambiance notamment dominicale me tient, nous tient à cœur. C’est l’adrénaline de tout compétiteur et cette crise sanitaire pour l’heure nous en prive… Maintenant, il convient néanmoins de relativiser, la priorité doit être logiquement accordée à la vie de tous les jours.

Retrouver cette atmosphère, cette ambiance notamment dominicale me tient, nous tient à cœur

Paradoxalement, cette crise sanitaire nous a offert l’opportunité d’accentuer, d’intensifier l’attention du LAMVB à l’égard de la formation. Etant à ce jour les seuls à pouvoir prétendre en découdre face au filet, les plus jeunes sont encouragés à se rassembler régulièrement, dans le respect, bien sûr, des gestes barrières. Une situation qui n’est donc pas pour leur déplaire, encore moins aux dirigeants. Elle atténue sensiblement aussi un sentiment de frustration parmi leurs aînés, contraints à une abstinence forcée. »

Volley Lamvb U13 0005

Estelle Boëtte, responsable technique de l’ESC Longueau féminin : « La réponse se révèle être toute trouvée (rire) : Que cette pandémie se définisse enfin tel un lointain souvenir ! Compétitrices dans l’âme, mon effectif et moi-même trépignons d’impatience de pouvoir rechausser crampons aux pieds. Néanmoins, à ce jour il est légitime d’accorder toute son énergie afin d’entretenir l’espoir d’éradiquer ce Covid19 au plus vite.

Certes, nous avons bénéficié de quelques jours de « répit », reprenant aussitôt la direction d’un environnement qui nous procure de vives émotions. Mais cette opportunité fut de très courte durée, en raison d’un reconfinement. Depuis, nous sommes dans l’attente.

Pour autant, je m’attache, m’efforce à préserver ce lien, par diverses initiatives. Par deux fois la semaine, nous « touchons » le ballon et entretenons notre condition physique au stade René Playe. Dans le respect des gestes barrières il va de soit. Cette initiative a pour but  de continuer à solidifier la cohésion d’un groupe que je considère perfectible. Une équipe dont l’ultime sortie « officielle » s’est soldée d’une encourageante victoire à Gauchy-Grugies en Régionale 2 (0-1).

Seule certitude, la détermination de ces jeunes qui ont soif d’apprendre

Ce repos forcé brisera-t-il l’élan de cette formation considérablement remaniée durant l’intersaison faut-il le rappeler ? Je ne le souhaite pas évidemment mais je n’ai la réponse. Seule certitude, la détermination de ces jeunes qui ont soif d’apprendre. Elles paraissent animer par la volonté de relever ce défi qui leur a été attribué… C’est de bon augure et l’activité « post confinement » ne devrait à mon sens le démentir. C’est aussi pour cette raison que je m’impatiente (rire) ».



Propos recueillis par Fabrice Biniek

Crédit photos : Gazettesports (Archives)