VOLLEY BALL : L’AMVB accueille Calais

Volley Ball Amvb Vs Epinal Kevin Devigne Gazettesports 37 1024x683
Ⓒ Gazette Sports

Les volleyeurs amiénois recevront ce weekend le LISSP Calais, une rencontre qui se déroulera samedi 24 octobre au Coliseum.

En ce début de saison difficile, les samariens ont du mal à décoller du bas du classement. « Un bilan qui n’est pas à la hauteur » nous confiait l’entraineur Ali Naouar. En effet, après un premier match compliqué contre une équipe de Rennes qui vise la montée, et une seconde rencontre qui les opposait à Villejuif, les Amiénois n’ont qu’un seul point. De plus, le coach de l’élite, a été confronté à des arrivées tardives de joueurs dans son effectif, ce qui a retardé la cohésion du groupe. Les joueurs ont du très vite s’adapter à leur passeur et aux autres coéquipiers. C’est avec ce collectif que l’entraineur affrontera Calais.  

Une réaction amiénoise ?

Après une semaine pour digérer la défaite 3/1 face à Villejuif, l’AMVB est déterminé à montrer un autre visage face à son adversaire du week-end. L’entraîneur samarien attend d’ailleurs beaucoup de son équipe et souhaite retrouver de la hargne et de la réactivité au sein de son effectif : « que l’on n’accepte pas que l’adversaire nous marche dessus. Le club se donne les moyens avec la mise à disposition et l’analyse des vidéos des concurrents, il faut savoir évoluer avec ce sport là ».

Une rencontre qui sonne comme un derby

En face, Calais a déjà deux victoires et une seule défaite, et se place deuxième avec 6 points, derrière les Rennais. Une équipe bien connue des Amiénois, les deux se sont rencontrées à plusieurs reprises. Calais, dispose de joueurs avec de beaux palmarès (des internationaux et des joueurs de haut niveau) mais aussi de deux ex-amiénois, le passeur et l’attaquant. Un groupe qui montre beaucoup de potentiel physiquement.

C’est donc face à LISSP Calais qu’Amiens tentera de s’imposer pour déclencher son compteur de victoires cette saison.  

Samedi 24 octobre 20h00
AMVB (9ème 1pts) – Calais (2ème 6pts)


Christine Kibabu
Crédit photo Kévin Devigne Gazettesports.fr