AMIENS SC : L’heure du réveil ?

Ligue 2 Asc Amiens Vs Pau 0095 Leandre Leber Gazettesports
Ⓒ Gazette Sports

Désormais officiellement dirigé par Oswald Tanchot, l’Amiens SC, dans une situation inconfortable au classement, accueille ce samedi Grenoble, actuellement deuxième du championnat.

Exit les incertitudes liées au mercato, les questions liées à la nomination ou non d’un nouvel entraîneur, l’Amiens SC peut désormais travailler avec un peu plus de sérénité. Pour deux raisons : le mercato est clos depuis près de quinze jours (l’effectif est donc stabilisé) et Oswald Tanchot a été confirmé au poste de numéro 1. D’ailleurs, comme le lâchait le nouvel entraîneur samarien à l’issue du match amical face à Chambly, ce mercato a grandement contrarié le début de saison amiénois : « Je crois que ça a été franchement un très long, trop long et un bel enfer cet été, depuis le mois de juin jusqu’à la fin du mercato. C’était n’importe quoi et on ne peut rien créer là-dedans, c’est impossible. » Aujourd’hui, alors que cette période est terminée, Oswald Tanchot attend un investissement total de ses hommes : « que les joueurs se sentent là, pas seulement de passage. Ce qui m’intéresse vraiment c’est que les joueurs aient les deux pieds dans le club et la tête dans le club. » Une condition sine qua non pour que l’ASC reparte de l’avant.

Dans des périodes où l’on a besoin de points il faut revenir à des choses très simples, ne pas inventer des choses au niveau tactique

Car si l’équipe peut désormais se mettre en ordre de bataille, elle se trouve déjà dans une situation peu confortable après six journées (premier non relégable avec 5 points), dont il convient de vite s’extirper. Pour le nouvel homme fort de l’ASC, il n’y a pas de recette miracle dans ce genre de moment : « Dans des périodes où l’on a besoin de points il faut revenir à des choses très simples, ne pas inventer des choses au niveau tactique. Il faut que les joueurs soient placés dans de bonnes conditions, à leur poste et surtout qu’ils aient envie de faire les choses tous ensemble. » Il sera aussi question de confiance, pour une équipe qui n’a marqué que deux buts en 6 matchs de championnat, en faisant la pire attaque de Ligue 2 (avec Pau). Là encore, aucune invention de la part du nouveau technicien amiénois : « Il faut y travailler, il n’y a pas d’autres moyens à court terme que d’y travailler pour pouvoir infléchir la tendance. »
À noter que l’entraîneur de l’ASC sera privé de Wagué (testé positif au Covid en sélection), Gendrey (blessé face à Chambly) et de Papeau (suspendu), tandis que l’incertitude régnait toujours autour de Konaté, en instance de départ pour Dijon.

Grenoble, un gros de ce début de championnat

Neuvième de Ligue 2 la saison passée au moment de l’arrêt du championnat, Grenoble réalise un début d’exercice 2020-2021 de très bonne qualité. En effet, après une préparation réussie, marquée par quatre succès en cinq matchs (10 buts inscrits, un seul encaissé), les Grenoblois ont parfaitement lancé leur saison. Vainqueur de quatre de leur six premières rencontres, les Isérois pointent à la deuxième place du classement, à un petit point du leader parisien. Intraitable à domicile (trois victoires en trois matchs), le GF38 est un peu plus friable en déplacement, avec un succès à Chambly (2-1) et deux défaites sur le score de 1-0 à Rodez et Guingamp. Des faits que ne pouvaient que constater Oswald Tanchot : « C’est une équipe dont on peut dire qu’elle a réussi son début de championnat, parce qu’elle tourne à deux points par match depuis le début. » Une formation dont il conviendra de se méfier de la puissance offensive : « C’est une équipe qui a un potentiel offensif riche, avec des profils très différent mais une bonne qualité technique. »

Incapable de gagner depuis la première journée, l’Amiens SC est déjà dans une urgence de points. Après quinze jours de trêve, et avec un nouvel entraîneur à sa tête, l’équipe se doit de réagir à domicile face au deuxième de Ligue 2.

Samedi 17 octobre 19h00
7ème journée de Ligue 2
Amiens SC (17ème 5pts) – Grenoble (2ème 12pts)



Quentin Ducrocq

Crédit photo Leandre Leber Gazettesports.fr