AMIENS SC : La réaction d’Oswald Tanchot après le nul face à Chambly

Football Amical Amiens Sc Vs Chambly 0011 Leandre Leber Gazettesports 1024x683
Ⓒ Gazette Sports

Après le match nul (1-1) de son équipe face à Chambly, Oswald Tanchot, pas encore officiellement assuré de rester l’entraîneur numéro 1 de l’équipe, est revenu sur la prestation de sa formation attendant notamment un changement d’état d’esprit pour la suite. Il s’est aussi exprimé sur sa situation actuelle.

La difficile construction d’un effectif

« Déjà la première chose c’est que l’on va penser à Valentin (ndlr : Gendrey) qui s’est fait une blessure très embêtante. Dans un secteur de jeu où l’on n’est pas très riche et où l’on se questionne pour la semaine prochaine comme on a eu la mauvaise nouvelle du test positif au Covid-19 de Molla Wagué. Le temps de jeu a été donné tel que l’on avait envisagé, certains avaient besoin de souffler d’autres avaient besoin de jouer donc on a su gérer les temps de jeu en fonction de ces besoins individuels. »

« Nous d’un autre côté ça nous permet de savoir quel est notre effectif, car on a fait trois mois sans le savoir. C’est avec eux que l’on va devoir faire et que l’on a envie de faire, et il faut que tous soient focus à 100% sur Amiens. Et qu’ils aient envie de faire une aventure collective et humaine, qu’ils aient envie de gagner des matchs.« 

« Je ne vais pas juger le mercato. Au-delà de l’identité des joueurs et du nom des joueurs ce qui est important c’est d’avoir un groupe bien dimensionné, plutôt réduit, où chacun des joueurs doit avoir un vrai projet avec l’équipe et doit se sentir acteur. Je crois que ça a été franchement un très long, trop long et un bel enfer cet été, depuis le mois de juin jusqu’à la fin du mercato. C’était n’importe quoi et on ne peut rien créer là-dedans, c’est impossible. »

Un état d’esprit à changer

« Maintenant ce que je retiens de ce match-là c’est qu’il est vraiment urgent pour nous d’avoir des gens conscients. Conscients du chantier qui nous attend, des manques que l’on affiche dans certains secteurs du jeu. Certains doivent augmenter leur niveau de jeu et aussi leur niveau d’exigence qui est insuffisant pour certains. Et je crois que c’est de l’exigence que naît la performance. Je pense que c’est un état d’esprit général qui doit être revu. Et ça, c’est un travail de longue haleine. Et ceux qui ne sont pas dans cette dimension-là ne nous permettrons pas d’avancer et s’élimineront d’eux-même. Mais c’est vraiment intéressant ces matchs-là, car on voit les joueurs qui ont, dans une confrontation amicale, l’envie de bien faire, de progresser, d’avancer. Il y en a d’autres, je dirais que si c’était un foot avec les copains ce serait pareil !« 

« Je suis convaincu que ce groupe-là peut faire beaucoup mieux, beaucoup plus. Il faut juste que l’on bascule dans une autre vision des choses, il faut que l’on arrête d’être une équipe gentille à jouer. Il faut que l’on soit plus méchants, et si ça doit passer par une période de match où l’on est très solides et juste efficaces défensivement et bien il faut passer par là. Parce que de ça, va naître une dimension collective, une solidarité.« 

Oswald Tanchot : « J’avais envie de vivre une belle aventure avec Luka »

« Je viens dans la continuité de mon intérim caennais et il n’y a rien d’acté pour le moment. Il y a une réflexion.
J’avais envie de vivre une belle aventure avec Luka, je pense que l’on retravaillera ensemble. Maintenant ce n’est pas une finalité pour moi d’être numéro 1, car ce qui me plaît le plus dans le football ce n’est pas ce qui a trait au poste de numéro 1. Moi c’est vraiment le foot, les entraînements, les compositions d’équipes et les relations avec le groupe. Mais par contre, dès que l’on est sur le banc ça revient vite. »


Questionné sur sa relation forte avec Luka Elsner, possible frein pour accepter sa succession, l’intérimaire actuel au poste de coach de l’ASC déclarait : « Je vais être clair avec vous, oui ça pourrait me freiner, ça aurait pu me freiner, sauf que Luka m’a appelé, on se téléphone presque tous les jours. Et il m’a dit que ce serait très logique que je prenne la suite et il m’encourage même à le faire. Mais oui effectivement ça fait partie de ma réflexion. Et surtout ne pas donner raison aux gens qui pensaient que c’était prévu d’avance, ce qui m’énerve au plus haut point. »

« Et encore une fois c’est dommage que cette aventure-là, et notre collaboration se soit arrêtée si tôt, car Luka ne méritait pas ça. Et c’est à mon sens trop prématuré. »

Amiens SC – FC Chambly : 1-1 (0-0)
Buts : Konaté pour Amiens / Susnjara pour Chambly

Amiens : Thuram / Alphonse (remplacé par Bandeira 68′) – Gendrey (remplacé par Sy 22′) – Monzango – Lewis (remplacé par Bumbu 80′) / Otero (carton jaune 31′ remplacé Odey 46′) – Gomis (remplacé par Traoré 68′) – Khalid (remplace par Timité 46′) – Mendoza (remplacé par Konaté 46′) / Akolo (remplacé par Papeau 68′) – Ciss (remplacé par Lahne 80′)



Propos recueillis par Quentin Ducrocq

Crédit photo Leandre Leber Gazettesports.fr