FOOT US – Steeve Guersent : « On sera revanchards après la défaite face aux Flash »

Ⓒ Gazette Sports

Ce samedi les Spartiates font leur première entrée à domicile face au promu de Villeneuve d’Ascq. L’occasion pour les Amiénois d’offrir une meilleure prestation que celle réalisée à La Courneuve.

Il y a maintenant deux semaines, les joueurs de Steeve Guersent revenaient du terrain des Flash avec une sévère défaite au compteur (28-0) pour l’ouverture de la saison. Entre-temps, les Amiénois ont donc bénéficié d’une quinzaine de jours pour se préparer à une nouvelle confrontation, la première sur leur terrain cette saison.

Si les Spartiates ont connu la défaite pour commencer, il n’en va pas de même pour leurs adversaires du weekend qui se sont imposés sur le terrain des Corsaires d’Évry le 1er février (6-13).

Pour le head coach des Spartiates « c’est un match comme les autres. Depuis plusieurs années maintenant on se dit qu’il faut aborder match après match, se concentrer sur celui que l’on joue et pas celui que l’on va jouer ou que l’on a joué. Après, le premier match à domicile de la saison c’est toujours un peu particulier, d’autant plus que là on sera revanchards après la défaite face aux Flash de La Courneuve : une défaite nette, 28-0, en ayant été dominés dans le jeu et en ayant loupé pas mal de choses. »


Un derby dont il faudra se méfier

La réception de leurs homologues de Villeneuve d’Ascq n’est donc pas une partie différente de celles à venir cette saison malgré l’apparence de derby que peut avoir cette rencontre. En effet, les deux formations sont les seules représentantes des Hauts-de-France dans cette poule nord, les Vikings Lillois ne sont donc pas inconnus au bataillon des Spartiates Amiénois, « chez les jeunes notamment mais aussi en Division 2 pendant quelques années. Durant ces années de D2, les Vikings étaient toujours dans notre poule et l’on avait souvent l’occasion de se croiser et d’en découdre. Ça a toujours été des matchs engagés, comme beaucoup de rencontres de foot US, mais de mémoire on n’a jamais été défaits par les Vikings de Villeneuve d’Ascq. On pourrait dire que l’on serait favoris de ce match, mais il faut faire attention parce qu’ils ont fait un excellent début de saison : ils sont allés gagner leur premier match à Évry qui n’est pourtant pas une équipe facile à manœuvrer. »

D’autant plus que les Nordistes paraissent intraitables depuis leur excellente saison 2019 lors de laquelle ils n’avaient perdu qu’une seule rencontre avant d’être sacrés champions de D2 avec une accession à la clé. Leur entrée réussie dans ce nouveau championnat le prouve, il faut se méfier des Vikings et de l’onde positive qu’ils semblent amener partout avec eux depuis le 3 mars 2019, date de leur dernière défaite (20-0 face aux Myrmidons de Savigny le Temple).

« Ils surfent un peu sur la vague positive en ce moment : ils sont allés chercher une première victoire historique et l’on n’aimerait pas que la série des premières historiques continue avec une première victoire à Amiens ! Et puis on le sait, la particularité des Vikings, et c’est peut-être liée à leur nom, est d’être une équipe guerrière qui se battra jusqu’au bout sans rien lâcher. Ils ne nous laisseront pas gagner facilement sauf si on joue vraiment bien, ils ont cette qualité de jouer physique, ils aiment le combat et “aller bagarrer”. Ils aiment le défi physique mais maintenant c’est à nous d’être meilleurs sur ce plan de jeu puisque c’est un des points sur lesquels on n’avait pas été assez bons contre les Flashs et puis ensuite de jouer sur nos qualités physiques et techniques », affirmait d’ailleurs l’entraîneur samarien.


« L’équipe qui sera la meilleure samedi soir l’emportera »

Mais l’entraineur amiénois maintient ses paroles d’avant saison : « On a prévenu le groupe, je pense que cette année tous les matchs auront cette physionomie : avant le coup d’envoi, même si l’on parle de favoris, même s’ils montent de D2, même si l’on n’a jamais perdu contre eux, tout ça c’est du passé, chaque année on repart de zéro et c’est la loi du terrain. L’équipe qui sera la meilleure samedi soir l’emportera. On n’a pas forcément envie de se coller l’étiquette de favoris, on veut juste faire mieux et être revanchards par rapport à ce que l’on a produit la semaine dernière.« 

La qualité de promu des Villeneuvois n’est donc pas un bonus du point de vue des Picards qui redoublent même de vigilance face à des Vikings débarquant de la division inférieure avec une forte volonté de s’imposer dans ce championnat Élite.


Les Spartiates d’Amiens (5) – Les Vikings de Villeneuve d’Ascq (2)
2ème journée de championnat Élite
Samedi 15 février, 19h
Stade du Grand Marais, Amiens


Océane KRONEK

Crédits photo : Léandre Leber – Gazettesports.fr