ROLLER HOCKEY : Les Écureuils poursuivent leur marche en avant

Roller Hockey Ecureuils Vs Cholet Kevin Devigne Gazettesports 5
Ⓒ Gazette Sports

Invaincus en championnat depuis le début de saison, les Écureuils ont poursuivi cette belle série en dominant les Spiders de Rouen ce samedi à La Veillère.

Renouant avec la compétition après un mois d’arrêt, les Amiénois ont eu un peu de mal au démarrage. Enfin, pas réellement tout au début de la rencontre qu’ils ont entamée tambour battant. En effet, les Écureuils prenaient rapidement l’avantage quand Marcos suivait bien sur la frappe depuis la droite de Petit et marquait au rebond (1’22, 1-0). Mais malgré cet avantage précoce, la partie, vivante, était équilibrée et si les Picards sollicitaient le gardien normand, par Renaud Crignier ou Petit (4′, 5’23, 7’15, 8’17), les Rouennais n’étaient pas en reste et se procuraient également de belles occasions, avec notamment un poteau de Lamiray (9′).

Pourtant, dans la continuité de cette action, ce sont les Amiénois qui réalisaient le premier break grâce à Detaille (9’04, 2-0). Cet écart ne faisait toutefois pas long feu puisque Soloy, servi en retrait tout seul devant le but ajustait Dumeige dans la minute qui suivait (10’01, 2-1). La partie se poursuivait alors sur les même bases et les deux équipes continuaient à se rendre coup pour coup, le sauvetage sur sa ligne de Dumeige après une grosse opportunité de Petit (12’03) illustrant parfaitement cette première période.

Rouen prend les devants, Amiens se réveille

Incapables de profiter de leurs nombreuses opportunités, les Amiénois s’exposent à ce que des Rouennais également en verve en profitent pour revenir. Et, quelques instants après, déjà, une grosse opportunité manquée par Lamiray (18’07), Rabi trompe Dumeige et remet les deux équipes à égalité (18’57, 2-2). Les Spiders ont de la ressource, et dans les minutes qui suivent, ils parviennent même à prendre l’avantage d’une frappe puissante sous la barre de Fiedler (20’19, 2-3).

Manquant d’efficacité jusque là, les Écureuils vont toutefois en retrouver pour reprendre les devants juste avant la pause. C’est d’abord Petit qui voit ses efforts enfin récompensés après plusieurs belles situations lorsqu’il se retrouve au rebond et parvient finalement, en deux temps, à pousser le palet au fond des filets (21’59, 3-3). Puis, une belle remise au centre de Lecuelle permettait à Renaud Crignier de redonner l’avantage aux Écureuils (24’10, 4-3) qui rentraient donc à la pause presque miraculeusement devant au score.

Les Écureuils déroulent

Mais si la première mi-temps, sans être ratée, avait donné des raisons d’espérer aux Spiders, les Écureuils n’entendent pas les laisser y croire beaucoup plus longtemps et ne tardent pas à les doucher au retour des vestiaires. Ainsi, les Amiénois recommencent cette mi-temps également par un 2-0. Servi par Clément Crignier, Renaud Crignier feinte le gardien pour marquer le premier but de cette période (28’20, 5-3). Contrairement à la première période, les Écureuils ne tardent pas à marquer le deuxième but puisque moins d’une minute plus tard, Marcos marque un but gag quand sa frappe rentre finalement dans le but après avoir tapé le dos du gardien rouennais (29’13, 6-3).

Roller Hockey Ecureuils Vs Cholet Kevin Devigne Gazettesports 29

Contrairement à la première période, également, les Écureuils ne se relâchent pas et continuent à mettre la pression, comme lorsque Grossemy trouve le montant adverse (32’16). Jusque là très calme par rapport à un match aller conclu sur 120′ de pénalités, la partie commence à connaître plus de fautes et après les 10′ de méconduite de Detaille (34’23), c’est Rouen qui se retrouve en infériorité pour 2′. L’occasion est trop belle pour les Amiénois qui en profitent pour prendre le large par Petit (35’08, 7-3). Les Picards parachèvent ce gros début de seconde période avec un nouveau but lorsque Fouré dévie, de près, au fond des filets, la frappe de Poussart (39’14, 8-3).

Amiens gère sa fin de match

Avec un gros début de deuxième mi-temps, les Écureuils se sont mis à l’abri. Et ne seront plus mis en danger. Si les Rouennais profitent d’une supériorité pour réduire l’écart par Fiedler (44’59, 8-4), les Amiénois gèrent bien et profitent également d’une supériorité pour reprendre leur avantage de 5 buts grâce à Petit (47′, 9-4). Finalement, les Picards finissent même plus fort comme en attestent les poteaux successifs de Detaille et Clément Crignier (48’27), juste avant que Renaud Crignier ne trouve une dernière fois la faille (48’37, 10-4). Enfin, c’est Petit qui a l’occasion de corser encore plus l’addition mais qui trouve, lui aussi le poteau (49’18), reflet d’une deuxième période largement dominée et où le score aurait pu être encore bien plus lourd.

De ce match, Renaud Crignier retirait avant tout « de la satisfaction. Je trouve que l’on a fait un bon match de reprise, parce que l’on avait complètement coupé pendant les vacances. Je savais qu’on allait manquer de rythme. Je pensais que ça serait plus compliqué. On est meilleurs quand on enchaîne les matchs, dès qu’on commence à avoir des trous, ça devient compliqué parce que l’on perd le rythme, c’est une chose qu’on va travailler jusqu’au 14 mars et le début des play-offs. »

Le manque de rythme, justement, était l’un des éléments qu’avançait le coach des Écureuils pour expliquer une première période plus compliquée que la seconde : « Cela s’est un peu vu sur la première période où notre efficacité n’a pas été au rendez-vous et l’on a subi des contres. Mais on est très bien entrés en deuxième en réglant les petits détails. Je pense que la différence entre les deux mi-temps, c’est que la première a été une mi-temps de reprise où il a fallu reprendre un peu les marques, se remettre dedans et la deuxième, on a validé tout le travail fait en première. »

Écureuils d’Amiens – Spiders de Rouen : 10-4 (4-3)

Buts : Marcos (1’22, 29’12), Detaille (9’04), Petit (21’59, 35’08, 47′), R. Crignier (24’10, 28’20, 48’37) et Fouré (39’14)

Écureuils Amiens : Ludovic Dumeige – Hugo Caron – Sacha Fouré – Arnaud Grossemy – Renaud Crignier – Elie Marcos – Simon Petit – Arthur Poussart – Antonin Lecuelle – Julien Detaille – Clément Crignier – Hugo Bacquet

Morgan Chaumier

Crédit photo : Kevin Devigne – Gazettesports