NATATION : Portrait de Naële Portecop, une perle de l’AMN

Naele1
Ⓒ Amiens Métropole Natation

Cette semaine, trois Amiénois concourent aux Championnats d’Europe en bassin de 25m, à Glasgow : Mewen Tomac, Maxime Grousset et Naële Portecop.

Naele2
Naële Portecop et Mewen Tomac




Issue de l’Amiens Métropole Natation, Naële Portecop intègrera pour la première fois l’équipe de France au cours de cette compétition, aux côtés de Florent Manaudou. A cette belle occasion, nous sommes partis à la rencontre de cette jeune nageuse très prometteuse (mais notamment de Mewen Tomac, dont vous pouvez retrouver le portrait ICI).





Bonjour Naële, peux-tu te présenter ?
Je m’appelle Naële Portecop, j’ai 16 ans. Je suis à Amiens Métropole Natation depuis 3 ans, et je fais de la compétition de natation depuis 6 ans. J’ai d’abord fait du judo et de la natation. J’étais vraiment à l’aise en natation, du coup j’ai continué dans cette discipline. On m’a repéré et c’est à 12 ans que j’ai commencé la compétition. Avant, j’habitais en Guadeloupe. Je suis venue sur Amiens pour la natation, parce qu’en Guadeloupe il n’y a pas beaucoup de structures qui permettent d’arriver à du haut niveau.

Pourquoi avoir choisi l’Amiens Métropole Natation pour poursuivre ta carrière sportive ?
Déjà, je cherchais des clubs proches de Paris parce que ma grand-mère est sur Paris. Ensuite, il y avait aussi une nageuse Guadeloupéenne, Mathilde Jean, qui s’entraînait ici et qui avait de très bons résultats. Du coup, ça m’a vraiment donné envie de venir à Amiens.


C’est ce que j’aime aussi dans la natation : l’adversité, l’adrénaline que cela m’apporte et le fait de gagner.


Tu as rapidement eu le goût pour la compétition !
Oui, j’aime bien la compétition. Dans la natation, c’est ce qui m’anime. Les entraînements, ce n’est pas trop mon domaine. Quand je suis en compétition, j’ai vraiment envie de donner le meilleur de moi-même. Et c’est ce que j’aime aussi dans la natation : l’adversité, l’adrénaline que cela m’apporte et le fait de gagner.

Peux-tu nous faire un récapitulatif de tes plus gros exploits ?
J’ai des titres de championnats de France, et j’ai aussi eu des records. Aux Championnats d’Europe Junior, je suis arrivée deuxième. D’ailleurs, j’ai été un petit peu dégoûtée parce que ma touche a été ce qui m’a pénalisé. C’est pour ça que je ne suis pas arrivée à la première marche du podium. Et j’ai aussi fait quatrième Mondial Junior. Le temps que j’ai réalisé aux Mondiaux m’a permit de me qualifier aux Championnats d’Europe que je vais faire prochainement, du 04 au 08 décembre.


J’ai vraiment envie de donner le meilleur de moi-même.


Comment te sens-tu pour ces Championnats d’Europe ?
Je suis assez excitée parce que c’est la première fois que j’intègre l’équipe de France, avec des grands nageurs. Je vais jouer en relais avec Florent Manaudou. Je suis super contente ! J’ai vraiment envie de donner le meilleur de moi-même. J’ai appris ça il y a tout juste deux semaines, et j’étais heureuse. Je suis aussi surtout impatiente parce que je vais pouvoir discuter avec des nageurs qui ont beaucoup d’expériences.

T’entraînes-tu différemment pour ces genre de Championnats ?
On a juste relâché cette semaine. D’habitude, on va en affûtage trois semaines avant les Championnats, mais là ce n’est pas pénalisant parce que c’est vraiment dans la continuité du travail. Ça devrait bien se passer. Et une semaine après les Championnat d’Europe, il y a les Championnats de France, petit bassin. J’ai envie d’y faire des podiums, surtout au 50 mètres papillon, ou au 50 mètres dos aussi.

Et quels sont tes autres objectifs pour cette année ?
J’ai envie de faire les Championnats d’Europe toutes catégories, en bassin de 50. Et je veux retourner aux Championnats d’Europe Junior pour gagner cette fois et me qualifier sur d’autres nages. Je voudrais essayer d’être bien sur le classement européen.

Naele3
Mewen Tomac et Naële Portecop

As-tu des moments clés au cours de ton parcours sportif ? Des moments qui t’ont marqué ?
Mon plus beau souvenir c’est cette année, à la demi-finale des Championnats d’Europe Junior. J’étais censée aller en progressif dans ma nage mais, au final, j’ai réalisé mon meilleur temps et c’était le record de la compétition. J’étais super heureuse ! Bon, après c’est redescendu parce que je ne suis arrivée que deuxième (Rires). Mais j’étais très contente. Et après, il y a aussi mes premières compétitions au niveau inter-caribéen, quand j’étais plus petite. Là où j’ai commencé à faire mes premiers podiums, à un niveau plus élevé que régional, du coup c’était super.

Qu’espères-tu à l’avenir ?
Je rêve d’aller aux Jeux Olympiques, mais j’ai vraiment une grande marge avant d’y arriver. J’ai beaucoup de travail parce que je suis plutôt forte sur les 50 mètres, mais il n’y a pas de 50 mètres papillon. Et ça, c’est ma nage de prédilection. Du coup, il faut que je sois beaucoup plus forte sur le 100 mètres papillon.





Angélique Guénot

Crédits photos : Amiens Métropole Natation

Publié par La Rédaction

Gazette Sports est votre webzine sur l'actualité des associations sportives d'Amiens Metropole et ses alentours.