NATATION : Portrait de Mewen Tomac, qui fait la fierté de la natation amiénoise

Tomac2
Ⓒ Amiens Métropole Natation

Cette semaine, trois Amiénois concourent aux Championnats d’Europe en bassin de 25m, à Glasgow : Mewen Tomac, Maxime Grousset et Naële Portecop.

Tomac1
Mewen Tomac




Nageur de l’Amiens Métropole Natation, Mewen Tomac a su, au fil des années, se démarquer par ses belles performances lors de grandes compétitions. Nous sommes partis à la rencontre de cette perle de la natation amiénoise (et notamment de la jeune nageuse Naële Portecop, aussi très prometteuse).




Bonjour Mewen, peux-tu nous parler un petit peu de toi ?
Je m’appelle Mewen Tomac, j’ai 18 ans. Je suis à l’IUT, en Gestion des Entreprises et Administrations (GEA), et ça fait la quatrième année que je suis au club d’Amiens Métropole Natation. Avant ça, j’ai fait un an à Caen et après j’ai été à Évreux, en Normandie.

N’est-ce pas trop compliqué d’allier tes entraînements sportifs quotidiens à tes études ?
Ils ont adapté. Je fais le DUT en trois ans, au lieu de deux. Je ne vais pas en amphithéâtre. Je ne fais que les TD, du coup ça va !


65392925 2213733465535166 2559993661685235712 N
De gauche à droite : Mathieu Neuillet, Naële Portecop, Hugo Sagnes et Mewen Tomac


Et depuis quand pratiques-tu la natation ?
Je fais de la natation depuis tout petit. Mes parents voulaient que j’apprenne à nager. Ma grande sœur y est passée, et moi j’y suis passé aussi ! Elle a continué à faire de la natation en club, du coup je l’ai suivie et ça m’a amené là où je suis. Au départ, j’y allais vraiment sans objectif précis.

Avant, il y avait Jérémy Stravius. Il est parti cette année. Mais le fait qu’il y ait une grosse tête d’affiche, ça donnait envie de venir.


Pourquoi ton choix de club s’est porté sur l’Amiens Métropole Natation ?
Parce que c’est un gros club. J’en avais beaucoup entendu parler en bien. Je savais que c’était un des rares clubs en France où on pouvait continuer à faire du 4 nages, même si on est dans une spécialisation. Parce que souvent, en natation, quand tu as une spécialisation, tu y restes. Mais je savais qu’ici, on pouvait continuer à faire beaucoup de 4 nages, et ça me plaisait. Aussi, avant, il y avait Jérémy Stravius. Il est parti cette année. Mais le fait qu’il y ait une grosse tête d’affiche, ça donnait envie de venir.

Quel a été ton parcours sportif ?
En 2017, j’ai fait pas mal de médailles à la Comen. Après, j’ai fait le Festival Olympique de la Jeunesse Européenne (FOJE). J’ai été 3ème au 200 mètres dos et 4ème au 100 mètres. Après, en 2018, j’ai fait les Championnats d’Europe Junior. L’année dernière, j’y ai été à nouveau pour ma dernière année et j’ai fait 2ème au 200 mètres dos, et encore 4ème 100 mètres dos. Après, il y avait les Championnats du Monde Junior l’année dernière et j’ai fait 3ème au 200 mètres dos et 4ème au 100 mètres dos.

69075579 2249201135321732 3648004990540185600 N


Laquelle de ces compétitions a été l’un de tes plus beaux souvenirs ?
En ambiance de compétition, c’était les Championnats du Monde Junior. Après, les plus beaux moments, c’est forcément les deux podiums aux Championnats d’Europe Junior et au Monde Junior. C’était vraiment bien !


Les Championnats d’Europe, je suis impatient d’y être.


Tu participes aux Championnats d’Europe qui se tiendront à Glasgow cette semaine, te sens-tu prêt ?
Les Championnats d’Europe, je suis impatient d’y être. Je ne vais faire que des épreuves individuelles. La plupart des courses sont en individuelles, et à la fin de chaque demi-journée, il y a des relais hommes, ou femmes, ou mixte. Pour s’y préparer, toute l’année, on travaille beaucoup. Puis, quand les grosses compétitions approchent, trois semaines avant on relâche un peu. Bon, là je n’ai pas relâché trois semaines avant parce que ce n’est pas vraiment l’objectif de l’année, mais en général on relâche un petit peu. Par semaine, je fais 10 entraînements, donc ça me fait 20 heures de natation. Et j’ai également des séances de musculation.

Quel est alors ton objectif de l’année ?
Les Championnats d’Europe à Budapest, en mai !

L’un de tes rêves est d’aller aux Jeux Olympiques ?
C’est le rêve de tous les sportifs qui souhaitent devenir professionnels ! Aller aux Jeux et faire une médaille. Si je travaille, ça pourrait être possible un jour.





[Demain, vous pourrez découvrir le portrait de Naële Portecop]





Angélique Guénot

Crédits photos : Amiens Métropole Natation

Publié par La Rédaction

Gazette Sports est votre webzine sur l'actualité des associations sportives d'Amiens Metropole et ses alentours.