FOOTBALL : Les Portugais d’Amiens ne tiennent toujours pas le score

Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Les Portugais ont obtenu leur troisième match nul 1-1 de la saison. Et comme à Biaches et à Abbeville, ils peuvent regretter de ne pas avoir su conserver l’avantage qu’ils avaient pris.

S’ils frappaient les premiers, sur un coup-franc assez peu dangereux pour le portier lambersartois (4′), les Portugais effectuaient un début de partie assez timide. Les Nordistes étaient les plus entreprenants mais leurs tentatives de prendre la profondeur n’aboutissaient pas sur de très franches situations. Finalement c’est sur un débordement côté gauche de Soriba Sylla suivi d’une frappe, que les visiteurs obligeaient Crepin à la parade (20′).

Les Portugais poussent et sont récompensés

Les Portugais rentraient dans le match et frappaient alors plus régulièrement. L’occasion la plus dangereuse faisait suite à une frappe déviée au-dessus du cadre de Dervillé. Sur le corner qui suivait, la tête de Da Rocha obligeait un défenseur adverse à un sauvetage in extremis (32′). Quelques minutes plus tard, cette domination se concrétisait par une nouvelle opportunité mais le jaillissement de Bourma à l’entrée des 6 mètres sur le centre depuis la gauche de Dervillé ne lui permettait pas d’être précis et le ballon s’envolait au-dessus du but (39′).

Les occasions s’enchaînaient et après une nouvelle opportunité manquée de Zemmour qui, servi par une superbe transversale de Bouazni, frappait trop sur le gardien (41′), les Portugais trouvaient enfin la faille. Servi dans l’axe par Dervillé, Garnier déviait vers Bourma qui prenait un espace libre dans la défense pour se retrouver face au gardien et qui piquait parfaitement son ballon pour le tromper (42′, 1-0). Arrivés avec cet avantage à la pause, les joueurs de Benoit Sturbois repartaient sur le même rythme au retour des vestiaires. Servi par Da Rocha sur la gauche du but, Dervillé voyait sa frappe repoussée en corner (47′). Puis, Da Rocha récupérait un bon ballon haut et trouvait Bourma qui réussissait à lancer Zemmour dont la frappe frôlait la lucarne (54′).

Lambersart réagit, Amiens recule

Entretemps, toutefois, Lambersart avait déjà montré une capacité de réaction lorsque Habbout devait intervenir de justesse pour mettre en corner un centre de Debailleul pour Meaou qui arrivait juste derrière lui puis quand, sur le corner, ce même Meaou voyait sa frappe stoppée par Crepin (50′). Mais c’est principalement après l’action de Zemmour que les Labersartois reprenaient le fil du match. S’ils ne se montraient que rarement dangereux, ils acculaient sur leur but des Portugais en difficulté pour ressortir le ballon.

Si quelques coups de pied arrêtés étaient parfois dangereux, que ce soit sur une frappe de Meaou (57′) ou sur des relances cafouillées dans la surface (68′), les opportunités les plus dangereuses dans le jeu restaient en faveur des Portugais quand la frappe de Dervillé était déviée (73′) et surtout quand celle de Suiveng passait de peu au-dessus de la barre transversale (75′). Pourtant, sur un énième corner, la défense oubliait Bracaval au second poteau qui pouvait croiser sa tête et égaliser (78′, 1-1). Cette égalisation réveillait quelque peu les Picards qui parvenaient à desserrer l’étreinte nordiste sur leur camp, mais ne parvenaient toutefois plus à se montrer dangereux, le coup-franc de Sturbois, entré pour le dernier quart d’heure, passant au-dessus (89′), par exemple. Le score ne bougeait donc plus et les Portugais concédaient donc leur 3ème match nul de la saison en six rencontres.

« Si on est objectif, c’est plutôt logique »

Pour Benoit Sturbois, l’entraîneur amiénois, les sentiments d’après-match étaient mitigés : « Pour être très honnête, le sentiment, c’est de la frustration. Mais si on est objectif, c’est plutôt logique. Lambersart a bien poussé en deuxième période, même si on a surtout été mis en danger sur des coups de pied arrêtés. » S’il admettait encore devoir améliorer des choses, il tenait aussi à souligner le bon état d’esprit de ses joueurs : « On a encore du travail dans l’utilisation du ballon. Mais en termes d’état d’esprit, les joueurs sont conquérants, ne rechignent pas à la tâche. »

Le technicien retenait finalement du positif de ce match nul, et se projetait sur la suite : « On était sur un début de saison un peu délicat, cela fait deux matchs que l’on ne perd pas, c’est déjà ça. Maintenant, les matchs nuls, ça ne fait pas beaucoup avancer. Mais on ne va pas faire la fine bouche. On a fait match nul contre le premier puis contre une équipe devant nous au classement. Sur une surface, même si ce n’est pas une excuse, sur laquelle les joueurs n’ont pas l’habitude de jouer contre une équipe qui s’entraîne sur du synthétique. Ce qui s’est vu sur les enchaînements où ils ont eu plus de facilité que nous. On va dire que c’est un résultat positif à partir du moment où on ne perd pas, maintenant, il faudra bonifier cela par une victoire. On avait 5 absents, on ressort du match avec un nouveau blessé, Delaporte, donc on va essayer de panser les plaies cette semaine. »

Amiens Portugais – Lambersart : 1-1 (1-0)

Buts : Bourma (42′) pour Amiens ; Bracaval (78′) pour Lambersart

Amiens Portugais : Crepin – Ribeiro, Habbout, Delaporte, Suiveng – Da Rocha, Bouazni – Garnier, Bourma, Zemmour – Derville

Entrants : Chaari, Sturbois, Belharfi

Morgan Chaumier

Crédit photo : Audrey Louette – Gazettesports