FOOTBALL : Conférence de presse avant Amiens SC vs OM

Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

L’Amiens SC va recevoir ce vendredi soir l’un des cadors de la Ligue 1, l’Olympique de Marseille. Après Lille, Lyon, Nantes et Bordeaux, les Phocéens viennent fouler la pelouse du stade de la Licorne !

Après une semaine où l’Amiens SC a soufflé le chaud et le froid avec une victoire à l’extérieur, une défaite à domicile et un nul à Angers, quel esprit verrons nous sur le terrain. Luka Elsner a donné des éléments de réponses en conférence de presse :

Des incertitudes sur le groupe

« Beaucoup de soucis, d’incertitudes sur le groupe. Serhou, l’évolution n’est pas positive, Bakaye s’est peu entraîné jusqu’à ce jour. On verra après la séance du jour. Même si c’est un battant, c’est une vraie incertitude. J’aurai du mal à communiquer un groupe cohérent d’ici ce jeudi soir. Jallet n’est pas disponible à priori. On va élargir à 20-21 personnes pour ce match. Le soir même, à l’entrainement nous pourrions encore évoluer.

Pour Serhou, c’est aussi beaucoup de matchs et comme il a un profil qui n’est pas fait pour la course de fond, ce sont des pépins réguliers. Quentin c’était par un manque de match. A nous de travailler dessus pour recadrer tout cela.  Ce n’est pas parce qu’il y a deux ou trois blessés qu’on réduira la charge d’entraînement. Il faut se poser des questions sur la manière d’utiliser les joueurs pour qu’ils ne soient pas toujours (limite).

On cherche une stabilité, un onze type se dessine, mais il y a toujours les incertitudes des matchs. Quentin a fait un bon match et il est de nouveau blessé et pas certain de jouer. »

Bien entamer la rencontre et emmener le public

« Marseille a des suspendus, les deux effectifs sont légèrement recomposés. C’est une équipe qui n’a pas de soucis à l’extérieur. À nous de réussir notre entame de match pour les déstabiliser. On a bien joué a Metz et on a joué beaucoup d’équipe en haut de classements. Nous avons des problèmes à être constant dans l’approche du match. Ce n’est pas la motivation principale d’avoir des grosses écuries même si les joueurs en prennent une motivation supplémentaire. Ça doit nous rendre encore plus déterminés, dans un bon soir, bien organisés, tout peut se passer.

L’envie de réussir, la cohésion de groupe, comme contre Angers, est le cœur de notre projet. Une envie de rassembler le public avec notre équipe. Ce sont des éléments importants pour transcender une équipe. Nous sommes une équipe qui court beaucoup. Nous devons répéter cela, cela n’est pas le fruit du hasard. Nous sommes capables de faire souffrir n’importe qui.

La Licorne a une vraie âme et c’est un stade pour jouer au football, avec le soutien du public, pour aller chercher un résultat contre Marseille. Nous sommes dans le combat, chaque point va compter beaucoup mais je ne suis pas dans le décompte de point. C’est une proximité de points, avec une victoire on peut se retrouver 10ème et l’inverse avec une défaite être en bas de classement. »

Propos recueillis par Leandre Leber

Crédits photos : Léandre Leber