FOOTBALL : L’Amiens SC semble avancer à « pas feutrés »

Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

A deux doigts de vaincre sur la pelouse du SCO Angers, l’Amiens SC s’efforce à traduire ce (bon) point comme un positif de sa progression.

Un point de gagné ou deux de perdus ? Cette interrogation bien… pertinente risque – bel et bien – de hanter quelques temps (encore) les esprits amiénois. Et ce syndrome du « verre à moitié vide ou à moitié plein » suscite toujours autant de questionnements. Car là où successivement les Girondins de Bordeaux (3-1), Metz (3-0), Dijon (2-0) puis l’AS Saint-Etienne (4-1) avaient mordus la poussière du stade Raymond Kopa à Angers, les hommes de Luka Elsner ont (très) longtemps serrés les dents. Et si le SCO Angers s’était jusqu’alors cassé les siennes sur un excellent et irréprochable Gürtner, il découvrait avec Rachid Alioui l’opportunité de se sortir d’un mauvais pas. Par un astucieux coup de patte, l’actuel meilleur buteur local anéantissait les espoirs de l’ASC toujours en quête de deux succès consécutifs hors de ces bases en Ligue 1.

Nous sommes heureux d’avoir pris ce point. C’est toutefois un mélange d’émotion

Courageux en diable, les partenaires de Gaël Kakuta ont donc… durablement tenu tête à l’actuel dauphin du Paris Saint-Germain. Formation angevine qui se dressera à nouveau devant eux à l’occasion des 16e de finale de la Coupe de la Ligue le 29 octobre prochain. Sans complexe, les représentants « Hauts de France » se seront donc révélés à la hauteur, élevant leur niveau de jeu comme l’avait prédit, annoncé, clamé Luka Elsner sitôt la déconvenue de mercredi. Et ce revers face aux Girondins de Bordeaux, cruelle désillusion qu’il avait eu beaucoup de difficulté à digérer.

Le groupe a affiché ce soir des qualités qu’il n’avait jusqu’alors dévoilé

« Nous sommes heureux d’avoir pris ce point. C’est toutefois un mélange d’émotion. Je suis satisfait également de la manière dont il a été conquis, avec courage et le sens du sacrifice. Je ressens aussi néanmoins de la frustration… » exprimait le responsable technique amiénois. S’efforçant à laisser apparaître un petit sourire. Car le coup passa vraiment très près !

Alexis Blin annonce la « couleur » pour la réception de l’OM…

N’en demeure que cette confrontation s’affirme positive sur un autre… point : « Le groupe a affiché ce soir des qualités qu’il n’avait dévoilé jusqu’alors. Les deux équipes semblaient vouloir se rendre coup pour coup, recherchant ainsi le KO. Les garçons se sont distingués, illustrés par une volonté à toute épreuve. »

Les garçons se sont distingués, illustrés par une volonté à toute épreuve

Ravi, enthousiasme devant l’abnégation de son effectif, Luka Elsner se contentera cependant de cette (petite) unité. Mais se félicite de celle qui paraît vouloir définir un groupe qui prends forme. Doucement mais sûrement. « La fatigue s’est faite sentir en fin de match. Le groupe a cependant su puiser dans ses réserves afin de se procurer de belles opportunités. Dont celle d’Otero avant le coup de sifflet final entre autre…» évoquait encore l’intéressé. Convaincu que cette (belle) prestation devrait être fédératrice.

Au micro de nos confrères de BeinSport, Alexis Blin donnait écho à cette copie avec mention : « Nous avons été dominés à la reprise et nous avons alors privilégié le jeu de contre. Avec également quelques belles périodes de maîtrise de la balle. Il aurait été envisageable de prendre l’ascendant, cela s’est joué à rien. La spécificité du football c’est aussi l’efficacité… »

Ce sont des duels comme ceux-ci qui nous feront grandir. Dans l’engagement et l’état d’esprit, le groupe s’est révélé irréprochable

Le milieu de terrain amiénois louait aussi la détermination de ses coéquipiers : « Ce sont des duels comme ceux-ci qui nous feront grandir. Dans l’engagement et l’état d’esprit, le groupe s’est révélé irréprochable »

Une troupe qui attend dorénavant de pied ferme l’Olympique de Marseille… Animés par ce désir de marquer les… esprits, les amiénois essaieront aussi – dans le même temps – de continuer à engranger avant l’hiver. Une louable philosophie à laquelle ils se tiennent habilement depuis quelques semaines. « On va remettre cela en fin de semaine » annonce Alexis Blin.

Fabrice Biniek

Crédits photos : Gazettesports (Archives)

A lire aussi ><

TENNIS DE TABLE : L’ASTT enchaîne