BASKET-BALL : L’ESCLAMS n’est pas passé loin

Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

En déplacement sur le parquet de Liévin, les joueurs de Stéphane Noé voulaient décrocher leur premier succès. Mais si l’ESCLAMS n’est pas passé loin, c’est finalement une troisième défaite en autant de rencontres (82-75). 

Un coup d’éclat fatal

Plutôt bien rentré dans le match, les visiteurs contrairement à leur deux premières rencontres sont tout de suite dans le tempo. “Après dix minutes on est dans le match ce qui est positif par rapport aux premières rencontres”, estime Stéphane Noé. Mais si l’écart n’est que de cinq petits points (15-20), la “GreenTeam” va voir ce dernier grimper en flèche dans le deuxième quart-temps. “On a pris un éclat en quelques minutes qui nous fait mal”, regrette le coach Longacoisien. Longueau se retrouve alors à courir après le score comme trop souvent en ce début de saison. A la pause le score est de 47-34.

Un retour flatteur

Dans ce troisième quart-temps, les Verts manquent de dureté et sont trop gentils comme depuis le début du match. Ils commettent trop de fautes et offrent trop souvent des paniers plus le lancer à leurs adversaires qui eux obligent l’ESCLAMS à aller sur la ligne des lancers sans offrir le panier. Des lancers francs où les picards ont trop de déchets laissant de nombreux points en route. L’écart est de quatorze points à l’entame des dix dernières minutes, 70-56. Dans le dernier quart-temps, les visiteurs reviennent et réduisent de moitié leur écart (12-19) mais cela est flatteur d’après leur coach. “On revient sur la fin  mais si on les limites à 12 points, on passe un trop long moment sans marquer. Finalement on finit mieux les 2-3 dernières minutes mais c’est déjà trop tard”. L’ESCLAMS s’incline donc 82-75e et continue sa mauvaise série.

Quelques regrets 

Une rencontre que son équipe aurait pu prendre selon Stéphane Noé, “c’est une rencontre que l’aurait pu prendre mais on est trop gentil. On a trop souvent fait le yo-yo entre -13 et -8 sans réellement parvenir à recoller au score.” S’il y a des points positifs comme le fait d’avoir pris moins de point cela n’est pas suffisant car offensivement l’ESCLAMS n’a pas les armes pour scorer plus de 80 points tous les samedis. “On sait qu’offensivement on est limité, on doit alors faire l’effort pour prendre encore moins de points. Ce match aurait dû se jouer à moins de quatre-vingt points”, estime Stéphane Noé. 

S’il reconnaît qu’il faut encore du temps pour que l’équipe trouve les automatismes et que les joueurs continuent à apprendre à se connaître, Stéphane Noé refuse de se cacher derrière ce constat. “On ne va pas pouvoir trouver ça comme excuse éternellement. Le compteur tourne et les autres équipes eux avancent.” La trêve va faire du bien et va permettre de soigner les blessures, Baptiste Noé ayant joué diminué et Thomas Fortier s’étant blessé mais aussi de continuer à travailler. La réception de Juvisy lors de la prochaine rencontre le 5 octobre s’annonce déjà crucial. 

Liévin – ESCLAMS : 82-75 (20-15, 27-19, 23-22,12-19)

ESCLAMS : LEEKS , CZAJKOWSKI , VOLDOIRE , NEHLIG , FORTIER , ODOUALA , GAVREL, NOE.B, BEXANT

Aurélien Finet

Crédit Photo : Kévin Devigne – Gazettesports

A lire aussi <>

FOOTBALL : L’Amiens SC sur une bonne dynamique