BASKET-BALL : L’ESCLAMS paye son entame

Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Pour sa première à domicile, l’ESCLAMS a chuté 83-98 face à Laval, et encaisse donc une seconde défaite en ce début de saison.

L’ESCLAMS manque son entame 

Comme la semaine dernière sur le parquet de Calais, l’ESCLAMS voit son adversaire prendre le large dès le début de la rencontre. Laval est tout de suite en jambe et marque sur ses sept premières attaques. Une adresse et une réussite offensive dû en partie à une défense inefficace et trop peu agressive. En attaque beaucoup de shoots “faciles” sont manqués et l’adresse est absente à l’image de Czajkowski. Après avoir encaissé un 13-0, les locaux se retrouvent menés 9-31 et accusent déjà un gros retard. Finalement le quart-temps se finit sur un 15-33.

Réaction en vain 

Les joueurs de Stéphane Noé rentrent mieux dans ce deuxième quart-temps et signent un 8-1 grâce notamment à l’adresse de Théo Neghlig et une défense plus agressive poussant Laval au temps-mort. Revenus à 11 points (23-34), les Verts font des mauvais choix en attaque et ratent l’occasion de revenir dans la partie. Ce que regrettera Stéphane Noé, “on n’est jamais vraiment revenus dans le match, la faute à des mauvais choix dans les moments importants”. Laval de son côté met les paniers au bon moment et reprend immédiatement le large avec un 4-11, profitant aussi des fautes et nombreux lancers offerts. A la pause, le score est de 32-49.

Jeu égal 

Comme dans le quart-temps précédent, la “GreenTeam” démarre mieux que son adversaire mais au moment de passer sous la barre symbolique des dix points, de mauvais choix sont faits. Si la débauche d’énergie est là, elle n’est pas toujours récompensée la faute à un manque de communication ou des shoots un peu trop rapides. ”Dès que l’on a été patient, on a réussi à marquer”, soulignait Stéphane Noé. De son côté Laval gère plutôt bien son match et ses cadres prennent leurs responsabilités au bon moment pour garder une certaine marge. Avant les dix dernières minutes les visiteurs conservent leurs dix-sept points d’avance, 53-70.

Pas de come-back

Si dès le début, les Verts et Blancs essayent de mettre du rythme et d’emmener le public avec eux, ils ne parviendront jamais à emballer ce dernier quart-temps. Malgré quelques bonnes séquences défensives offrant des paniers faciles sur jeu rapide, les stops défensifs sont trop rares. Une déception pour l’entraîneur de la GreenTeam, “on prend 98 points à la maison et cela me dérange”. L’ESCLAMS s’incline finalement 83-98.

Une défaite qui laissait un sentiment mitigé pour Stéphane Noé, “il y a des choses positives individuellement et collectivement mais aussi des chose négatives. En prenant plus de 30 points dès le premier quart-temps on se met en difficulté. On n’a pas de marge et on doit commettre moins d’erreurs”.

Longueau n’était pas loin et en même temps n’a jamais été en mesure de remporter ce match. L’adaptation d’Aziz continue mais on n’a pu voir qu’il y avait encore du travail pour qu’il soit complètement acclimaté au jeu et trouve des automatismes. La saison est encore longue et il n’y a rien d’inquiétant pour l’ESCLAMS, mais il faudra rapidement gagner pour éviter de laisser le doute s’installer. 

ESCLAMS – LAVAL : 83-98 (15-33, 17-16, 21-21,30-28)

Aurélien Finet

Crédit Photo : Kévin Devigne – Gazettesports

A lire aussi <>

FOOTBALL (F) : L’Amiens SC à l’épreuve de Nancy