HOCKEY-SUR-GLACE : Jour de derby !

Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Après une victoire inaugurale à Briançon, les Gothiques rentrent dans le « vif du sujet » avec la réception de Rouen au Coliseum. 

Pour cette première de l’année au Coliseum, les Amiénois reçoivent donc le voisin rouennais. Un « voisin » qui, après avoir battu Nice 5-2 lors de la 1ère journée, s’est incliné 3-0 à Angers ce dimanche. Prendre les Dragons après une défaite, une chose qui n’est pas idéale pour Mario Richer : « L’an dernier ils n’ont perdu qu’un seul match dans le temps réglementaire, il ne faut pas l’oublier. Ils se sont fait battre 2 fois en overtime. Une défaite dans le temps réglementaire l’an passé et ils l’ont déjà… Ça veut dire qu’ils ne perdront plus de l’année ? »

Pour le coach amiénois, la discipline et l’adaptation à l’arbitrage sont essentiels pour cette rencontre : « Contre Rouen, ce qui est sûr c’est que la clé c’est d’être discipliné. Si on a autant de punitions qu’au dernier match ils vont nous lessiver. À nous de trouver la limite entre être intense et agressif. Faut voir qui est l’arbitre, comment est son jugement, comment il interprète les punitions, faut voir toutes ces choses. Il faut s’adapter. »

L’appuie de la foule

Pour cette rencontre, l’entraîneur amiénois espère un soutien populaire : « C’est un derby, c’est important que les gens viennent en grand nombre pour nous supporter. » Un match qui représente aussi une bonne occasion pour attirer de nouveaux « fans » : « Il faut que les partisans emmènent un ami avec eux, un nouveau, et plus on aura des nouvelles personnes qui viennent au match, meilleure va être notre base de partisans. »

Jauger son niveau

Outre ce derby face aux Dragons, les Gothiques enchaîneront avec un déplacement compliqué à Grenoble dès vendredi. Une semaine « test » pour les joueurs amiénois :  » Disons que l’on prend les équipes 1 et 2 du championnat, donc ce n’est pas une tâche facile, mais c’est une bonne chose. On va voir comment on peut se comparer aux grosses équipes, où est-ce que l’on est placés. »

Ce soir, le test sera aussi pour trois jeunes amiénois : « On a trois jeunes de 19 ans qui jouent… On va voir ce que nos joueurs nés en l’an 2000 peuvent faire, on a pris la décision de garder les jeunes cette année et on va voir ce que ça donne.« 

Après deux défaites en amical face aux Rouennais, les Amiénois retrouvent donc leur voisin pour le premier derby « officiel » de l’année. Une rencontre que manqueront Axel Prissaint (toujours blessé) et Spencer Edwards dont la blessure est évaluée « au jour le jour ».

Mardi 17 septembre : 20h15

Ligue Magnus : Rouen – Amiens 

 

Quentin Ducrocq

Crédits photos Leandre Leber

 

HOCKEY-SUR-GLACE – Jeremie Romand : « On doit faire un match parfait pour gagner »