HOCKEY-SUR-GLACE – Jeremie Romand : « On doit faire un match parfait pour gagner »

Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

À la veille de rencontrer le voisin rouennais, Jeremie Romand, nous parle de cette rencontre à la saveur particulière où il faudra réaliser le match « parfait »…

Bonjour Jeremie, avant de parler de Rouen, revenons sur le match de Briançon. Vous meniez 0-3 après 6 minutes de jeu, comment expliques-tu ce score serré par la suite ? 

Je pense qu’après 3-0 on s’est peut être dit que ça allait être plus facile que ce que l’on pensait. Derrière on « triche un petit peu », on sort un petit peu du plan de match et Briançon revient. Suite à ça il y a une équipe en confiance et une équipe qui doute un peu plus…

Le genre de relâchement qu’il faudra éviter face à Rouen…

Et bien c’est quelque chose qu’il ne faut pas faire demain ni n’importe quel jour… Si on veut essayer de ne pas perdre de points et être compétitif à chaque match, c’est le genre de chose qu’il ne faut absolument pas faire. Quand on gagne 3-0 on ne peut pas changer notre façon de jouer; il faut que l’on reste tout le temps dans le système, que ce soit défensivement ou offensivement. Il faut respecter le plan de jeu, sinon que ça soit Rouen ou n’importe quelle équipe, on se fera remonter, voire corriger, si on ne joue pas de la bonne façon.

Vous avez été beaucoup pénalisés à Briançon; Mario Richer parle « d’adaptation » en ce début de saison, c’est également ton avis ?

C’est toujours un peu pareil, il faut le temps que l’on se remette de la bonne manière avec les arbitres. Il faut aussi que les arbitres reprennent leur rythme et aussi leur sifflet en main. On a eu beaucoup de pénalités (ndlr : face à Briançon), peut-être certaines que l’on a trouvé un peu sévère, mais c’est le jeu, c’est à nous de nous mettre à la page. Il faut que l’on reste à cinq sur la glace, puisque comme tous les ans, à ce niveau là on ne peut pas se permettre autant de pénalités. Encore plus contre des équipes comme Rouen, Grenoble ou Angers. Ce sont des équipes qui n’attendent que ça pour mettre des buts donc c’est à nous de rester concentrés et d’être le moins pénalisés possible.

Est-ce bien de commencer par un derby à domicile ?

C’est parfait, c’est idéal pour lancer notre saison, pour mettre de l’ambiance dans notre patinoire. J’espère que le Coliseum sera plein. C’est toujours bien de jouer des équipes comme Rouen ou même Grenoble à domicile. On sait que ce sont des gros matchs et on sait que l’on doit faire un match parfait pour gagner… même en faisant un match parfait on n’est pas sûr de pouvoir l’emporter. On va l’aborder comme il faudrait que l’on aborde tous les matchs de cette saison : sérieusement, sans faire d’erreurs, en jouant dans le système, en étant dans le système et sans rien leur laisser.

C’est un derby important pour les fans et pour la confiance dans le vestiaire

Le fait que Rouen ait perdu 3-0 ce week-end face à Angers change un peu la donne de cette rencontre ?

Non je ne pense pas, eux voudront ne pas perdre deux matchs d’affilé, mais pour nous ça ne change rien. Ils auraient gagné 10-1, ils auraient été en confiance offensivement, là ils viennent de perdre 3-0 donc ils vont resserrer défensivement. Mais nous, le score des autres il ne faut pas qu’on le regarde, il faut que l’on se concentre uniquement sur notre match. On est partis avec 3 points contre Briançon à l’extérieur, maintenant ce serait bien de prendre des points à domicile, encore plus contre Rouen. C’est un derby important pour les fans et pour la confiance dans le vestiaire, avant d’aller faire un gros voyage à Grenoble. Le résultat de Rouen (ndlr : face à Angers) importe peu sur le match de demain.

C’est un match important pour la « construction » du groupe ?

Peu importe le résultat, je pense que ce qui va être important ça va être la manière de jouer. Si on fait un gros match tous ensemble, en équipe, ça ne pourra que nous aider; le résultat on verra après 60 minutes…

Je pense que la cohésion est déjà là, on a eu un mois d’août avec pas mal d’activités d’équipe, on a pu passer du temps tous ensemble. On a eu pas mal de matchs, la cohésion est déjà là, maintenant il faut appliquer le système et jouer sérieusement.

Propos recueillis par Quentin Ducrocq

Crédits photos Leandre Leber Gazettesports.fr 

FOOTBALL : Les résultats des clubs de la métropole en coupe