BOXE : La dignité de Karim Achour, le succès de Tony Yoka

Ⓒ VALERY HACHE / AFP
Publicité des articles du site GazetteSports

Il est rare de nos jours qu’un boxeur battu sèchement et avant la limite, s’exprime publiquement et fasse son mea culpa. Tel est le cas de notre Picard Karim Achour, multiple fois champion de France des poids moyens et qui avait été invité à venir donner le coup d’envoi d’un match à la Licorne.

Karim Achour s’était vu offrir la possibilité de s’emparer du titre mondial WBC Silver Certes, il devait se déplacer à Londres pour défier son adversaire l’Anglais Liam Williams. Achour avait confiance en lui mais dès le deuxième round, il a été stoppé par l’arbitre après avoir été expédié au tapis.

Une défaite assumée 

Karim Achour a admis sa défaite, la première de sa carrière avant la limite. Ce sentiment de culpabilité qu’il a exprimé sur les réseaux sociaux, nous a fait penser au champion cycliste Romain Bardet qui au soir d’une étape du Tour de France au cours de laquelle, il avait déçu avait déclaré qu’il avait déçu. Il est bien que des champions admettent leur défaite et cela prouve qu’ils sont avant tout des êtres humains. Rien que pour cela, Karim Achour mérite notre respect.

Yoka s’impose, en attendant Duhaupas ?

A des milliers de kilomètres, un autre champion se produisait, en l’occurrence Tony Yoka de retour sur les rings après une longue absence due à une sombre affaire de dopage. Le champion olympique a facilement battu à Antunes l’Allemand Alexander Dimitrenko par arrêt de l’arbitre au 3e round. Mais en filigrane nous ne pouvions pas ne pas penser à Johann Duhaupas qui devrait être logiquement, le futur adversaire de Yoka. Jusqu’à présent, ce combat a été évoqué un peu partout et il s’agit d’une belle publicité. Où aura lieu ce combat franco-français et qui s’impose naturellement?

Nul ne le sait mais toujours est-il que la guerre est déclarée et que par voie de presse, les deux hommes disent tout le mal qu’ils pensent de leur adversaire. Ce combat ce sera la guerre et les deux boxeurs vont « s’en mettre plein la gueule« . Nous nous délectons à l’avance et ce combat, vraiment explosif, sera incontestablement celui de cette fin d’année.

Nous savons que Johann Duhaupas sera au rendez-vous mais quelque chose nous dit qu’en ce qui concerne Tony Yoka, rien n’est pour l’instant certain.

Lionel Herbet

Crédits photos VALERY HACHE / AFP

COURSE-À-PIED : Antoine Dubreucq et Mélanie Doutart survolent l’épreuve du château fort

Publié par Lionel Herbet

Journaliste historique du sport Picard et Amiénois. Lionel est la mémoire des plus grands exploits sportifs de la région.