KARATÉ : 1ère Coupe de France pour Amiens

Pendant deux jours, le Coliséum a vécu à l’heure d’Okinawa : il accueillait pour la première fois une compétition nationale de karaté.
La Coupe de France Kata et Combat Espoirs dimanche, et samedi, ce fut l’Open de France Cadets et Juniors.

Le karaté revalorisé

Compétition de haut niveau, cette coupe de France marque le début d’une année 2017 qui s’annonce riche en événements pour le karaté à Amiens, et en France !

En effet, jusqu’alors parent pauvre des sports de combat à Amiens, le karaté a ainsi refait son entrée dans le panorama sportif de la ville : « c’était important que le karaté revienne au Coliséum » annonce le président de la ligue de Picardie (nouvellement Ligue des Hauts de France) Philippe Dherbecourt.

Un week-end tourné vers l’avenir

De plus, le karaté est, depuis l’année dernière, reconnu comme sport olympique. Désormais indépendant du judo, il n’a cependant pas tout à fait intégré les JO : il n’est encore qu’« invité ». Aussi, l’année à venir sera déterminante dans son maintien permanent au sein des jeux.

Ouverte aux karatékas âgés de 16 à 20 ans, ces deux compétitions ont réuni des clubs de toute la France et compteront dans le parcours de sélection pour l’Euro de Sofia (Bulgarie) du 17 au 19 février.

Tension et émotion

Samedi, l’atmosphère était survoltée, mêlant les cris des supporters à ceux des karatékas, tandis que dimanche, l’ambiance était plus confidentielle lors des enchaînements de kata… Le bruit a laissé place au silence, ponctué par le kiai des combattants et les sifflets des arbitres.

Le palmarès

Des combattants de haut niveau ont ainsi frôlé les tatamis du Coliséum. Ce fut le cas de Gwendoline Philipe, championne de France junior qui a participé à l’open.

Ce dernier open fut aussi l’occasion de révéler les talents de la région : Maeva Bertrand du Karaté Club de St Quentin  qui est sortie 3e dans la catégorie moins de 48 kg.

Enfin, dimanche ce fut le saint-quentinois Lou Lebrun, grand favori, qui a remporté la 3e place dans la catégorie espoirs moins de 75 kg. Retrouvez le détail des podiums ICI.

Ainsi, ces deux compétitions nationales ont permis de jeter les phares sur la pratique du karaté dans la métropole. Pour elle et la fédération, c’est devenu un enjeu, et ils sont déjà prêts pour la suite : on est sûrs qu’il y aura « tous les ans au moins une grande compétition nationale à Amiens ».

RMS




  • Jeu EatInUSA

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.