LES GOTHIQUES – Mario Richer : « On était à des années-lumière de Rouen »

hockey sur glace ligue magnus j33 gothiques dragons rouen gazettesports kevin devigne 21
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Amiens n’avait pas les armes, ni ce supplément d’âme que l’on retrouve parfois dans les grands matchs, pour inquiéter Rouen ce mardi. Résultat des courses : un score lourd (1-6), la perte de Buysse, une 9ème place et un sentiment de déception générale dans les travées du Coliseum.

« Une équipe qui se bat pour le championnat et une autre qui se bat pour faire les play-offs, c’est ce qu’on a vu sur la glace. » Le constat de l’entraîneur des Gothiques Mario Richer est implacable. Face à une formation appartenant à une galaxie que les Amiénois ne côtoient pas, le technicien québécois ne donnait pas cher de la peau des Picards la veille dans nos colonnes.

Les premières minutes de jeu ont été la parfaite démonstration du gouffre qui les sépare. Chakiachvili sur powerplay (0-1, 3’32) et Beauchemin pliaient presque la rencontre en l’espace de 30 secondes (0-2, 4′). « On était à des années-lumière de Rouen en terme d’exécution au niveau technique. Rouen mettait beaucoup de pression, on n’arrivait pas à en sortir », analyse Mario Richer.

hockey sur glace ligue magnus j33 gothiques dragons rouen gazettesports kevin devigne 34
François Beauchemin, ici au duel avec Bault, comptabilise désormais 58 points grâce à son but et son assistance contre Amiens.

Dans le dur au coup d’envoi, les Gothiques l’ont été à chaque début de période. Encaissant 5 des 6 buts rouennais dans les quatre premières minutes de chaque tiers temps. La faute à « des erreurs de concentration, à chaque fois contre le meilleur trio de l’autre équipe, l’un des meilleurs de la ligue » selon l’entraîneur d’Amiens. Son capitaine Florian Sabatier reconnaissait aussi « qu’il nous a manqué un peu de tout, de l’intensité, un bon commencement de match, on n’a pas été bon dès le début ». Comme à Mulhouse deux jours plus tôt, l’Amiénois et ses coéquipiers ont concédé beaucoup de pénalités évitables, qu’ils ont payées cash. « Ils ont été plus intenses que nous, on n’a pas beaucoup récupéré de palets dans leur zone, ce qu’ils ont mieux fait. On est forcément très déçu du résultat, triste de ne pas avoir répondu présent.« 

Je pense que c’est peut-être certains joueurs qui auraient dû être congédiés et non Anthony Mortas.

Mario Richer, entraîneur d’Amiens

Les Amiénois pourront regretter une situation de double supériorité à la fin de la deuxième période où ils n’ont pas réussi à tromper la vigilance de Pintaric. « On n’a pas encore pratiqué le 5 contre 3 à l’entraînement, expliquait Mario Richer dans l’après-match. Sauf que dans cette situation, tu devrais être capable de trouver des lignes de tir et d’amener des bons lancers au filet. » Calme en apparence, malgré le résultat, le barbu n’a pas épargné ses joueurs devant la presse : « On devrait compétitionner plus que ça ! Quand j’étais à Angers, j’avais ouï dire que certains joueurs n’étaient pas heureux (à Amiens, ndlr), parce qu’ils n’avaient pas assez de temps de glace, des « Anthony ci, Anthony ça… » Je pense que c’est peut-être certains joueurs qui auraient dû être congédiés et non Anthony. »

hockey sur glace ligue magnus j33 gothiques dragons rouen gazettesports kevin devigne 10

Les Picards n’ont pas seulement perdu le derby. Henri-Corentin Buysse est sorti sur civière, après avoir été touché au casque par un patin de son coéquipier Lopachuk, entraîné dans une chute spectaculaire par un Rouennais. Le gardien entre en protocole commotion pour les dix prochains jours et manquera par conséquent le déplacement à Chamonix vendredi, nouveau 8ème de la Ligue Magnus, en lieu et place d’Amiens, 9ème. Un match « à six points » qu’il ne faudra pas manquer afin de rester dans la course aux play-offs.

Ligue Magnus – 33ème journée
Amiens – Rouen : 1-6 [(0-2)(1-2)(0-2)]

Buts Amiens : Bouchard assist’ Lopachuk 22’18 (SN) ;

Buts Rouen : Chakiachvili 3’32 (SN) ; Beauchemin assist’ Boivin 4′ ; Boivin assist’ Guimond et Dodero 20’43 ; Mallet assist’ Boivin et Dodero 33’34 ; Lampérier assist’ Maïa et Beauchemin 42’55 (SN) ; Boivin assist’ Dodero et Mallet 56’42


Julien Benesteau
Crédit photos : Kevin Devigne – Gazette Sports