HANDBALL – Julien Richard : « Heureusement qu’on avait quelques buts d’avance »

handball aph amiens creteil gazettesports kevindevigne 101 1024x683 1
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

En menant durant quasiment l’intégralité du match et en l’emportant 24-19 sur Folschviller, difficile d’imaginer que l’Amiens PH s’est fait peur pour débuter sa saison de N1M. Cela a pourtant été le cas.

C’était enfin la reprise pour l’Amiens Picardie Handball. À la maison, qui plus est. C’est donc « très contents d’avoir retrouvé le Coliseum, de l’ambiance, du monde » que Julien Richard et ses hommes abordaient ce rendez-vous. Mais également ambitieux : « En jouant le premier match dans notre salle, c’était important de ne pas se tromper, de jouer comme durant la prépa. »

Conclue par trois défaites, c’est même, comptablement, sur une meilleure pente qu’ils ont débuté la partie. Certes, s’il y a eu 1:44 lors desquelles les Pirates n’étaient pas devant, c’était en tout début de partie. Mais celle-ci a plutôt bien été négociée. « On est super contents de l’entame de match, lançait d’ailleurs Julien Richard, on a vraiment bien commencé et défendu. Ça a permis de nous lancer. » Après avoir pris une première fois l’avantage (2-0, 3′), été repris (2-2, 7′) puis avoir repris les devants (3-2, 8′ ; 4-3, 11′), on ne les arrêtait en effet plus.

La muraille était de sortie

En s’appuyant, avant tout, sur une défense de fer. Ainsi, jusqu’à la pause, les Amiénois n’encaissaient plus que 3 buts en 20 minutes. La faute à un Slahdji multipliant les arrêts (7), mais pas uniquement, insistait l’entraîneur amiénois : « Malek a été bon, mais un grand gardien ne peut-être que meilleur avec une bonne défense, ce soir, la défense a été très performante. »

handball national 1 amiens ph vs folschviller0061 gazettesports kevin devigne
Si Julien Richard tenait à souligner la réussite collective de sa défense, difficile de ne pas souligner le rôle d’Abdelmalik Slahdji, nommé homme du match.

L’autre facteur, c’est l’indiscipline des Mosellans, poussés à la faute trop souvent, et punis. Sur les 9 buts inscrits par l’APH entre les 12ème et 23ème minutes, 2 l’ont été en supériorité et 2 sur des jets de 7 mètres. Ce qui permettait de creuser l’écart (13-6, 23′) et ainsi de terminer la période plus sereinement, « de faire un peu de rotation, de faire jouer un peu tout le monde » et de finalement rejoindre les vestiaires sur un +8 (14-6).

Le coup de la panne

Cela a aussi permis de gérer un peu plus facilement « de petits temps faibles. » Façon euphémisée de désigner le vrai trou d’air connu en milieu de deuxième période. Car après avoir encore bien négocié la reprise (17-8, 37′), les Pirates ne marquaient plus le moindre but durant 12 minutes, Félix Taillefond réalisant notamment 7 arrêts consécutifs. De quoi permettre aux Folschvillerois de réduire l’écart de +9 à +3. Et d’ainsi déstabiliser les Amiénois : « Ils nous ont quand même fait douter avec la défense qu’ils ont modifiée. »

C’est à ce moment-là que l’avance prise auparavant a été bien utile. Certes, « on a senti un peu la vague de panique quand même, admettait Julien Richard, mais le petit matelas qu’on s’était donné en première mi-temps et en début de deuxième a permis d’avoir un peu d’air. Heureusement qu’on avait ces quelques buts d’avance pour garder la tête froide, sinon, ça aurait été plus compliqué. » Surtout, la bonne défense amiénoise vue en première mi-temps ne s’est, elle, pas effondrée pour autant.

handball national 1 amiens ph vs folschviller0034 gazettesports kevin devigne
En grande difficulté pendant un petit quart d’heure, Thomas Zirn et ses partenaires ont su s’appuyer sur leur large avantage acquis auparavant pour ne pas sombrer.

La défense comme fondamental pour se remettre à l’endroit

C’est même encore à elle que le coach picard attribuait le rebond salvateur en fin de partie : « On est contents d’avoir pu de nouveau compter sur une bonne défense pour se donner quelques ballons pour re-marquer, parce qu’on était plutôt en difficulté en attaques placées. » Des opportunités qui ont permis de reprendre le large (24-17, 58′) et de finalement l’emporter avec 5 buts d’écart, 24-19.

Alors malgré les sueurs froides passagères et « quelques petites choses qu’on doit revoir, pour un premier match, c’était une belle soirée. » Et Julien Richard d’insister, encore et toujours, sur un aspect défensif qui n’a pas failli : « On ne prend que 19 buts, c’est qu’on a été solides pendant une heure. » C’est donc« super contents de la rencontre », un match « dans l’ensemble plutôt maîtrisé » et premiers au classement que les Amiénois terminent cette première journée.


Amiens PH – AS Folschviller Handball : 24-19 (14-6)

Amiens : Slahdji (1), Vandewalle (1), Ranson, Scattolari (6), Chardenet (1), Charpaud (1), Duchesne, Verbraeken-Boucaud (3), Devaux (2), Legras (5), Alran (1), Zirn (3)

Folschviller : Taillefond (1), Scheidt (3), Vion, Beck, Boyon (2), Guettaf, Mathieu (3), Mohammedi (1), Dolic (2), Ben Rajab (1), Thiebaut, Mansuy, Papier, Genco (6)

Morgan Chaumier
Crédit photo : Kevin Devigne – Gazette Sports