AMIENS SC : Une embellie pour rien

football ligue 2 amiens sc paris fc kevin devigne gazettesports 79
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Alors que l’Amiens SC retrouve le chemin de l’entraînement cette semaine, retour sur une saison 2021-22 décevante en quelques chiffres et moments clefs. D’autant plus frustrante que certains d’entre eux montrent qu’il y avait sûrement mieux à faire.

Ce sont 3 périodes bien distinctes qu’ont connus cette saison les suiveurs de l’Amiens SC. D’abord une entame de saison cataclysmique avec un zéro pointé lors des 3 premières journées puis, plus globalement, une seule victoire lors des 12 premiers matchs, avec 9 points marqués soit une moyenne de 0,75 point par match qui aurait amené les Picards en N1 si un telle dynamique s’était poursuivie.

football ligue 2 bkt amiens sc le havre gazettesports kevin devigne 85
Aliou Badji a été l’exemple parfait de cette saison en dents de scie, avec 10 de ses 13 buts inscrits lors de ces 16 matchs de milieu de saison.

Puis, le passage à 3 derrière et le rebond. Un retour en grâce aussi marqué par un resserrement de l’effectif. Certes, 25 joueurs ont encore évolué sous la tunique samarienne de la 13ème à la 28ème journée, mais seuls 19 ont connu le onze de départ, dont 13 se sont partagés 87,5% d’entre elles, Akolo venant s’ajouter à ce groupe plus restreint en qualité de supersub. Cette période de 16 matchs était alors faste : 7 victoires, dont 5 par trois buts d’écart, pour seulement 3 défaites, 1,69 points par match, soit une 5ème place, synonyme d’une équipe tournant au rythme de celles luttant pour les play-offs. Et à la fois une attaque retrouvée (la 4ème avec 1,56 buts par match) et une défense hermétique (la 2ème avec seulement 0,63 but concédé par match).

Et puis, au lieu de finir en beauté, une fois le maintien acquis contre Nancy, avec une 6ème place clairement à portée, une dernière partie de saison en roue libre, avec du bon comme du beaucoup moins bon dans le jeu et des résultats pas au rendez-vous, soit une seule victoire et 8 points en 10 matchs, c’est-à-dire, de nouveau, une dynamique de relégable. Avec, tout particulièrement, une attaque aux abonnés absents, auteure de seulement 7 petits buts.

De quoi, finalement, terminer 14ème avec 44 points, un bilan inférieur à la saison précédente, conclue sur une 10ème position avec 47 points. Et qui présente par ailleurs quelques similitudes et tend à redorer quelque peu le passage d’Oswald Tanchot à la tête de l’Amiens SC (1,31 pts par match contre 1,16 cette saison). Après un début de saison raté, il avait lui aussi permis, à son arrivée, de remonter la pente avant, également, de finir en roue libre.

La saison de l’Amiens SC, c’est aussi :

  • Des buteurs prolifiques : le 5ème meilleur duo, 7ème meilleur trio, avec notamment le 5ème meilleur buteur, Badji, 13 buts, et Arokodare, 8 buts, et Akolo, 6 buts
  • Des limites à l’extérieur : 17ème avec 17 points en 19 matchs, seulement 2 victoires, une série de 12 matchs, soit 7 mois et demi, sans victoire, avec 4 défaites et 8 nuls (dont 5 1-1)
  • Une difficulté à renverser le score : Ayant concédé 14 fois l’ouverture du score, l’Amiens SC n’a jamais gagné après cela (5 nuls, 9 défaites)
  • Une difficulté à tenir le score : 5 nuls et 3 défaites après avoir ouvert le score
  • Un beau parcours en Coupe : 5 qualifications, 4 victoires, dont 2 contre des équipes de L2, 17 buts marqués, le co-meilleur buteur des phases impliquant des équipes professionnelles (Arokodare, 5 buts), un 1/4 de finale contre Monaco


Morgan Chaumier
Crédit photos : Kevin Devigne – Gazette Sports