AMIENS SC : La tête haute

football ligue 2 amiens vs ajaccio 027 leandre leber gazettesports
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

L’Amiens SC pourra seulement regretter la différence d’efficacité qui a offert la victoire à l’AS Monaco. Pour le reste, il y aura tout de même de quoi être fier de la copie rendue.

Alors que l’espoir d’un exploit, en Coupe de France, consiste souvent à tenir le plus longtemps possible, la rencontre part mal pour l’Amiens SC. Sur un corner, Pavlovic dégage dans l’axe et Tchouaméni décoche une volée qui fait but (1-0, 5′). Fofana oblige ensuite, d’une frappe ras de terre aux 20 mètres, Thuram à la parade (15′). Mais les Picards n’abdiquent pas et, au contraire, font mieux que résister.

C’est d’abord Badji qui est trouvé sur la droite de la surface par Bamba sur un coup-franc joué vite et qui bute finalement sur Mannone (17′). Puis Lomotey tente sa chance longue distance, le rebond met en difficulté le portier monégasque mais est finalement capté en deux temps (20′). Bien trouvé en retrait sur coup-franc, Akolo voit finalement sa frappe contrée (23′). Les Amiénois croient bien être récompensés de ce temps fort quand, sur un nouveau coup-franc joué vite, par dessus la défense, par Bamba, Akolo vient lober Mannone, mais ce dernier est signalé hors-jeu (25′). Un grosse poussée amiénoise qui se termine finalement par une frappe trop croisée de l’attaquant congolais magnifiquement trouvé dans l’espace par un Bamba présent dans tous les bons coups (28′).

La partie se rééquilibre ensuite, et Monaco a même, de nouveau, des opportunités. Sur une perte de balle de Mendy, Akliouche, côté gauche, sert Volland qui, gêné par Pavlovic, tope complètement sa frappe (38′). Lomotey dévie bien un corner au premier poteau mais c’est au-dessus (41′). Et ça revient de nouveau dans le camp amiénois avec particulièrement un coup-franc qui retombe sur Tchouaméni. Mais si l’international s’y reprend à deux fois, c’est contré et Amiens rentre à la pause, derrière, mais toujours dans le match.

L’ASC a baissé le pied

La seconde période recommence fort pour les Amiénois. Sur une récupération haute de Badji, Bamba est servi est d’une frappe enroulée oblige Mannone a une magnifique horizontale (48′). Puis Badji est lancé par Bamba et réussit à passer devant Disasi pour se présenter face au gardien italien de l’ASM, mais un tacle du défenseur central monégasque l’empêche de déclencher une frappe (50′).

Et finalement, à force de découvrir, cela craque. Pas tout de suite, quand Vanderson, servi par Akliouche dans l’espace élimine Fofana mais ne remporte pas son duel avec Thuram, mettant sont tir à côté de la cage amiénoise (51′). Mais dans la foulée quand Akliouche s’infiltre dans la surface et sert Volland seul dans les 5 mètres de Thuram pour l’ajuster (2-0, 54′). Amiens est dans le dur et Jean Lucas se trouve dans la même position, sur la gauche de la surface, qu’Akliouche avant lui. Mais il prend la solution individuelle sur laquelle Thuram intervient, avant de se jeter dans les pieds de Volland et Akliouche jaillissant pour conclure (57′).

Amiens continue à tenter mais peine à trouver la lucidité nécessaire pour se montrer dangereux et Monaco peut gérer. Tout au plus peut-on noter une tentative de Lachuer sous la barre, mais trop peu puissante pour empêcher Mannone de capter facilement le ballon (84′). Diop conclut le match par un enroulé qui frôle la lucarne (90’+2) et Monaco l’emporte donc 2-0. Philippe Hinschberger souhaitait, avant la rencontre « ne pas se dire qu’on est passé à côté de notre match. » C’est chose faite, mais l’Amiens SC sort tout de même de la Coupe de France en quart de finale.


AS Monaco – Amiens SC : 2-0 (1-0)

Buts : Tchouameni (5′), Volland (54′)

Amiens SC : Thuram – Gene (jaune 11′), Mendy, Pavlovic (jaune 60′), Fofana, Xantippe – Lomotey (Gnahoré 75′), Benet (Lusamba 64′) – Bamba (Lachuer 83′) – Akolo (Arokodare 64′), Badji (jaune 13′, Sangaré 83′)

AS Monaco : Mannone – Aguilar (Sidibé 83′), Disasi, Matsima (Maripan 46′), Jakobs – Fofana (Matazo 58′), Tchouameni (jaune 21′), Jean Lucas – Akliouche (Diop 73′), Volland, Gelson Martins (Vanderson 46′)


Morgan Chaumier

Crédit photo : Léandre Leber (archives) – Gazette Sports