FOOTBALL : L’Amiens SC sait aussi gagner petitement

football ligue 2 amiens sc vs nancy 055 leandre leber gazettesports
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Toujours vainqueur par au moins deux buts d’écart cette saison, l’Amiens SC ne l’a emporté que 1-0 dans les dernières minutes contre la lanterne rouge, Nancy. Suffisant pour faire le bonheur de Philippe Hinschberger.

Cette fois, la décision a mis du temps à venir. Habitués à prendre les devants plutôt rapidement, pour ensuite prendre le large (5 des 6 succès à domicile jusqu’ici avaient vu une ouverture du score en première période), les Amiénois ont dû attendre les 10 dernières minutes ce samedi soir pour forcer la décision.

La faute, notamment, à une première mi-temps pas tout à fait à la hauteur des attentes de Philippe Hinschberger. Ainsi, malgré une possession de 68% sur cette période, et de nombreuses phases lors desquelles les 10 joueurs de champ amiénois étaient dans le camp lorrain, « on a eu plus de mal à trouver la faille, déplorait le technicien picard, à combiner avec nos attaquants notamment la première demi-heure, où l’on manquait de mouvement. Heureusement, on n’a pas subi trop de foudre. Je n’étais pas forcément satisfait de la première mi-temps même si c’était un peu mieux le dernier quart d’heure, mais ce qu’on a fait était assez prévisible. »

Si tout n’a pas été comme prévu, c’est aussi la faute à une équipe nancéienne qui a su gêner les Samariens. « Il faut aussi tirer notre chapeau à Nancy qui a fait un match très valeureux, qui a bien cadenassé, on a eu beaucoup de mal à trouver les bonnes solutions », soulignait ainsi Philippe Hinschberger. Mamadou Fofana lui emboîtait le pas, indiquant que lui et ses équipiers affrontaient « une équipe qui jouait sa peau : du coup, ils restaient beaucoup derrière. » Mais pour son coach, cela ne se limitait pas à cela, lui qui estimait également que, lors de la première période, « ils jouaient mieux au sol, qu’ils étaient plus habiles dans le jeu court » que ses hommes.

Une montée en puissance jusqu’à la délivrance

Alors, à la pause, « on s’était dit à la mi-temps qu’il faudrait certainement être patients », confessait l’entraîneur de l’ASC. Cela n’a en effet pas manqué. Car si « la deuxième mi-temps était plus enlevée, des deux côtés » avec, notamment, « pas mal de ballons récupérés » côté picard, comme l’indiquait Philippe Hinschberger et si « on a beaucoup tenté » insistait Mamadou Fofana, il a fallu de nombreuses opportunités pour enfin prendre l’avantage.

football ligue 2 amiens sc vs nancy 047 leandre leber gazettesports
Auteur d’une frappe sur la transversale après une action rondement menée, Mathieu Dossevi est plus largement à créditer d’un bon match, dans lequel son profil a permis une utilisation différente du côté droit, avec un Mendy parfois très haut et très proche de la ligne de touche

Un manque d’efficacité rare qui a notamment vu Dossevi trouver la barre mais aussi Badji manquer au moins trois occasions nettes. « On n’a pas marqué quand il fallait », reconnaissait le coach samarien. Revenant d’abord sur la première mi-temps où « on peut marquer par Mathieu, et sur certains centres, on peut mieux faire » mais pointant « surtout [qu’]Aliou doit ouvrir le score, quand on voit ce qu’il sait faire, il est capable de marquer. » Alors, il notait, sans trop de regrets, finalement que « peut-être une ouverture du score un peu plus tôt nous aurait facilité la tâche. »

Si les regrets n’étaient pas de la partie, c’est aussi que, finalement, Nancy ne fermait pas la boutique – « J’ai fait rentrer Lamine [Cissé, ndlr] pour aller gagner, avec un point, on n’avançait pas, je me suis dit qu’il fallait qu’on aille chercher la victoire » assumait Albert Cartier, le coach des visiteurs – et que Chadrac Akolo en profitait pour faire chavirer la Licorne. Un but qui faisait plaisir à son entraîneur, qui décrivait un garçon «  très malheureux la semaine dernière d’avoir raté le 2-0, il était vraiment désolé, il s’est même excusé à la fin du match », car, comme il l’expliquait « je ne lui en ai jamais voulu et je suis content qu’il ait donné la meilleure réponse. »

Pas parfait mais satisfaisant

Alors, certes « ce n’est pas notre meilleur match à domicile » admettait rapidement Philippe Hinschberger. Mais le bilan n’était pas non plus tout noir : « On a toujours cherché à pousser. On a été globalement solides, on a été moins flamboyants, on a aussi été moins efficaces », listait-il ainsi. Avant de conclure : « Mais je suis quand même assez satisfait de ce match. »

Surtout, il tenait à envoyer le message qu’« on ne peut pas gagner avec la manière tout le temps, de temps en temps, il faut aussi savoir gagner comme ça. » D’autant que, à rebours du revers à Pau, l’état d’esprit a été au rendez-vous pour y parvenir. « C’est ce que j’attendais », affirmait-il.

Du côté du positif, également, il tenait à « souligner le travail de nos milieux, on est parti avec une équipe très offensive. Kader (Bamba, ndlr) était dans les bonnes zones, Jessy (Benet, ndlr) et Arnaud (Lusamba, ndlr) ont fait un très bon match avec toujours une sécurité devant la défense. » Mais également le bon retour de Mathieu Dossevi : « Je l’ai trouvé bien, son positionnement intérieur a libéré Formose. » Et ce même si « il s’adapte à un poste qui n’est pas forcément le sien. Je ne peux pas changer mon système pour Mathieu Dossevi »

football ligue 2 amiens sc vs nancy 038 leandre leber gazettesports
Mamadou Fofana savourait 3 points importants dans la lutte pour le maintien

Dernier point positif, mais pas des moindres, le plan comptable puisque l’Amiens SC se positionne pour la première de la saison dans le top 10 : « C’est le fruit de notre travail, de nos résultats, ça concrétise un très beau parcours à domicile. » Surtout, ajoutait Mamadou Fofana, « Cela fait beaucoup de bien, ces trois points, d’autant que derrière, cela a aussi gagné. » En effet, malgré cette bonne opération, le club picard ne compte que 6 points d’avance sur le barragiste. Preuve qu’il ne fallait pas rater son coup, ce week-end.


Amiens SC – AS Nancy-Lorraine : 1-0 (0-0)

But : Akolo (82′)

Amiens SC : Gurtner – Dossevi (Lachuer 75′), Mendy, Lomotey, Fofana, Xantippe – Lusamba (jaune 34′), Benet – Bamba (Traoré 88′) – Arokodare (Akolo 75′), Badji (Sangaré 90’+2)

AS Nancy- Lorraine : Valette – Latouchent, Basila, El Kaoutari, Bianda, Ciss – El Aynaoui, Bobichon – Biron (Jung 74′), Thiam (Haag 62′), N’Gbakoto (Cissé 82′)


Morgan Chaumier

Crédit photos : Léandre Leber – Gazette Sports