FOOTBALL : Du changement à l’Amiens SC (b)

football amiens sc (b) – us maubeuge gazettesports kevin devigne 10
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

La fin de saison de N3 marque aussi le début d’une période de changements. La réserve de l’Amiens SC n’échappe pas à la règle.

Au-delà de la victoire, ce que l’on retiendra de la fin de match contre Maubeuge, c’est la haie d’honneur réservée par ses équipiers à Rachid Mourabit, capitaine d’un soir. Car le vétéran (34 ans) débarqué de Saint-Quentin l’été dernier ne rempile pas une saison supplémentaire. Celui qui était cette saison « le relais » d’Antoine Buron « choisit une orientation professionnelle qui ne lui permettra pas de jouer à ce niveau. » De quoi le « remercier du gros travail effectué. »

Et ce n’est pas le seul joueur important à quitter l’équipe cet été. Ibrahima Keita, auteur d’une « grosse saison » des mots mêmes de son coach, ponctuée notamment de 6 buts (et de deux apparitions dans le groupe pro), mais où il aura plus globalement été un leader d’attaque, va également partir. Pour autant, si cela ne passera pas par un contrat professionnel à l’Amiens SC, Antoine Buron lui voit un bel avenir : « Il va retrouver, je pense, un bon projet qui va certainement l’amener par une autre voie vers le haut niveau. C’est un garçon qui va passer par un autre chemin, mais qui va réussir, parce qu’il a des qualités. »

Missions élargies pour Antoine Buron

Les changements ne touchent par ailleurs pas que les joueurs. Mais si David Suarez et John Devignon quittent le club, ce n’est pas le cas d’Antoine Buron. Qui verra même ses attributions renforcées. Non seulement il restera l’entraîneur de la réserve mais le passage de Patrice Descamps à la direction du club va l’obliger à plus déléguer sur le centre de formation.

Si ce dernier en restera tout de même directeur, l’ancien attaquant de l’ASC nous confie ainsi qu’il va « avoir toute la gestion du centre de formation. Je vais être la personne qui, sur les questions organisationnelles au quotidien, va devoir gérer le centre. » Une promotion interne pas forcément illogique au regard de l’intégration rapide des éléments de la formation au sein de l’équipe qu’il coache.


Morgan Chaumier
Crédit photo : Kevin Devigne – Gazette Sports