FOOTBALL : Le maintien en bonne voie pour les Portugais

football ac amiens (b) vs fc porto portugais d’amiens (reynald valleron) (60)
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

En l’emportant 3-1 sur Gamaches, les Portugais d’Amiens prennent une bonne option pour le maintien en R2.

Benoît Sturbois avait mis un peu de pression avant le match en soulignant son importance capitale dans l’opération maintien. Débutant avec une équipe remaniée, les Portugais étaient peut-être d’abord un peu pris par cet enjeu car les premières minutes étaient peu convaincantes. Mais rapidement, tout de même, les Amiénois prenaient le dessus. D’abord par à-coups, mais avec des occasions très nettes. Lancé par une passe en pivot de Sturbois, Poidevin butait ainsi sur la sortie de Bovin (13′). Puis, après une frappe sans conviction de Pallier, seule demi-opportunité des visiteurs en cette première période (14′), Ameur était en position de frappe sur un mauvais dégagement de la tête de la défense mais voyait son tir finalement dévié (16′). Les occasions pleuvaient alors. Suite à une remise d’Idez, Poidevin voyait sa frappe lécher l’équerre (18′), puis Sturbois trouvait Ameur dans l’espace qui, en angle fermé, ne trouve pas le chemin des filets (20′).

Finalement, logiquement, les locaux prenaient l’avantage. Trouvé dans la surface par une magnifique ouverture d’Ameur, Sturbois, au duel, réussissait à dévier le ballon pour Poidevin qui devait s’y reprendre à deux fois pour mettre Bovin hors de position (1-0, 25′). Quelque temps après, servi en profondeur sur la droite, Da Veiga allait fixer le gardien pour centrer fort vers Poidevin devant le but qui ne parvenait pas à couper. Les Portugais obtenaient toutefois un pénalty sur cette action que se chargeait de convertir Da Veiga d’une panenka (2-0, 37′). Et ne passaient pas loin de tripler la mise quand Ameur réussissait une nouvelle superbe ouverture pour Poidevin. Si l’attaquant profitait d’un contre favorable pour se mettre dans l’avancée dans la surface, il pouvait servir Da Veiga déboulant sur sa gauche, qui voyait toutefois Bovin s’interposer (45’+1). Les Amiénois avaient donc fait le travail pour arriver à la pause avec un break d’avance, 2-0.

De la maîtrise, avant une fin de match étrange

La seconde période repartait sur le même rythme. Poidevin servait Sturbois mais la frappe de ce dernier était détournée par un portier gamachois décidément en verve (48′). Mais quelques minutes plus tard, il ne pouvait rien sur une sublime frappe flottante sous la barre de Sturbois, bien décalé par Da Veiga (3-0, 51′). Ce bel avantage n’arrêtait pas des locaux déchaînés. Lancé en profondeur, Da Veiga butait toutefois sur Bovin (58′). Dans la foulée, Da Veiga était de nouveau alerté dans la surface mais un retour, licite, d’après l’arbitre, d’un défenseur, permettait au gardien de se saisir du ballon (59′). Puis, c’est d’un joli renversement que Boulafrad trouvait Da Veiga. Mais, après pourtant un bon crochet pour se mettre en position idéale, il manquait le cadre (67′).

Alors que la partie semblait complètement maîtrisée par des Amiénois absolument pas mis en danger, deux tournants intervenaient. Trouvé dans la surface, Pallier réussissait à tromper Gningue d’une frappe dans la lucarne (3-1, 73′). Quelques instants plus tard, un ballon dans la profondeur était destiné à Pallier pour se présenter en duel avec le gardien des Portugais. Mais ce dernier était plus prompt et intervenait le premier. Toutefois, ayant percuté Gningue, l’attaquant restait au sol et devait même sortir. C’est alors qu’après de longues minutes de palabres, l’arbitre sortait incompréhensiblement le rouge à l’encontre du portier amiénois (78′), agaçant ainsi passablement le clan bleu et blanc.

football ac amiens (b) vs fc porto portugais d’amiens (reynald valleron) (44)
Demba Gningue, exclu sur une action où il a pourtant pris le ballon en arrivant en avance sur son vis-à-vis, va manquer aux Portugais pour leur prochaine échéance, à Miannay.

Avec Boulafrad dans les buts et le fil de la rencontre un peu perdu, les Portugais tenaient néanmoins le coup. Une seule vraie occasion, mais énorme, était à mettre à l’actif des visiteurs, un coup-franc de Biteau depuis la droite qui trouvait l’intérieur du montant opposé sans toutefois franchir la ligne (90’+1). Les Amiénois bénéficiaient même d’une dernière opportunité par Da Veiga mais après un festival de dribble sur son côté droit, il se heurtait finalement à Bovin (90’+5). Le score en restait donc là, permettant aux hommes de Benoît Sturbois de décrocher une nouvelle victoire, 3-1, la sixième en 10 matchs depuis début 2022.

Une victoire avec la manière

Un coach qui se disait « super content, super fier » de ses joueurs après la rencontre. Parce qu’au-delà de la victoire, attendue, « mises à part les 20 dernières minutes, ça a été fait avec la manière. » « Ils ont respecté le plan de jeu et ont été exigeants avec eux-mêmes », se réjouissait-il notamment. Un comportement qui fait que « si à un moment donné on est à 5 ou 6 à 0, je pense qu’il n’y a rien à dire. On a des face-à-face ratés, on se procure des occases, on crée de bons décalages, sur l’animation offensive, on est plutôt performant. » Même constat positif, et « coup de chapeau au niveau du bloc équipe, on a été cohérents, présents, on a mis de la combativité et en même temps, on a fait preuve de simplicité dans les choix. »

Un constat d’autant plus plaisant pour Benoît Sturbois, titulaire pour l’occasion, devait composer avec de nombreuses absences, qu’il s’agisse de Piim, Wable, Njamen, Laget ou Tachet mais aussi Cissé, un peu court et pas sorti du banc ou encore N’Gakosso, plus dans l’équipe depuis quelques semaines du fait de son statut de muté hors période, et qui n’a pas pu profiter de l’absence de Njamen pour intégrer le groupe, blessé. Alors, parvenir à l’emporter en proposant un contenu tel que celui-ci, « cela prouve qu’on a une profondeur de banc », pour le coach amiénois.

Seul « gros point noir, l’incompréhension sur le carton rouge de Demba. L’arbitre dit que comme le joueur sort sur blessure, il est obligé de mettre rouge, je ne connais pas ce règlement… On espère que ça ne nous pénalisera pas pour les 5 matchs restants. »

Quant au classement, cette « victoire amplement méritée » fait pousser un « gros ouf de soulagement » à Benoît Sturbois puisque la 8ème place est désormais reléguée à 7 points alors qu’il reste 5 rencontres à disputer. Si cela semble donc bien parti, « pour ne pas avoir peur jusqu’au bout, je pense qu’il va falloir gagner au moins un match », estime l’entraîneur des Portugais. Avec une première opportunité à Miannay, le week-end prochain.


FC Porto Portugais d’Amiens – AS Gamaches : 3-1 (2-0)

Buts : Poidevin (25′), Da Veiga (37′ s.p.), Sturbois (51′) pour Amiens ; Pallier (73′) pour Gamaches

Amiens Porto : Gningue – Ameur, Touré, Devauchelle, Idez – Ribeiro, Facquier – Da Veiga, Sturbois, Nianzou – Poidevin
Entrants : Boulafrad, Seret


Morgan Chaumier
Crédit photo : Reynald Valleron – Gazette Sports