FOOTBALL (F) : Paroles d’après-derby

football feminin fc porto amiens f vs amiens sc f 041 leandre leber gazettesports
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Trois joueuses qui ont joué les premiers rôles du derby Amiens Porto – ASC partagent leurs impressions.

  • Chloé Letocart (Amiens Porto)

« Si ce drapeau ne s’était pas levé… »

« Très concentrée » même si elle assure avoir « toujours considéré cette rencontre comme une autre », Chloé Letocart ne cache pas une certaine déception . Celle notamment de n’avoir pu se démarquer face à l’Amiens SC. « Seule en pointe, dans un système 4-5-1, j’avais pour préoccupation de conserver le ballon afin de faire remonter le bloc. Dès la perte de balle, je devais alors reprendre ma place dans ce schéma tactique » souligne la joueuse de bientôt 18 ans qui n’allait toutefois pas rester confinée à ce rôle.

« Au fil du match, j’ai pris l’initiative de contrarier un peu plus la défense adverse. En espérant chiper le ballon. » Un petit jeu où la remuante attaquante a tenté de tirer son épingle du jeu.

Ce match nul est équitable

Chloé Letocart

Ainsi Chloé Letocart a multiplié les efforts, passant à deux doigts d’être récompensée… « Mais l’arbitre assistant en a décidé autrement » soupire-t’elle. Se remémorant une « belle opportunité » stoppée prématurément par un lever de drapeau.

« Au final, je pense néanmoins que ce match nul est équitable. Nos adversaires ont, elles aussi, eu les occasions pour ouvrir le score » murmurait une joueuse aux qualités offensives évidentes.

gazette derby 3
  • Emilie Bihare

« Une belle récompense pour le groupe »

Milieu de terrain de l’Amiens Porto, Emilie Bihare retient surtout, de son côté, une confrontation au doux parfum de rivalité. « Vu le classement, ce duel apparaissait un peu spécial. Un derby sans en avoir réellement la saveur. Pour autant, j’admets avoir été anxieuse en entrant sur la pelouse. Je le suis certes toujours, mais le contexte a engendré une légère pression supplémentaire. » Au sein d’un effectif qui n’en avait pas, la jeune joueuse semble elle aussi définir ce partage des points comme équitable. « Chaque équipe a bénéficié d’opportunités sans réussir à les concrétiser. Dès lors, ce match nul est logique » Et elle considère cette prestation comme une récompense pour le groupe. « A l’image du match face à Calais Grand-Pascal, l’équipe a fait preuve de solidarité, de détermination défensive. Ce groupe est jeune et a besoin de s’aguerrir, progresser. Je découvrais moi-même ce niveau et j’avoue avoir dû m’adapter »

football feminin fc porto amiens f vs amiens sc f 048 leandre leber gazettesports
  • Sofia Bennia

« Nous aurions pu mieux faire »

Face à d’anciennes coéquipières, Sofia Bennia regrette la prestation de l’Amiens SC. Et ne se cache pas pour le dire !

« Nous avons l’habitude d’affronter l’Amiens Porto. Nous connaissions donc son profil de jeu et savions, par conséquent, à quoi nous attendre » En quelques mots, Sofia Bennia replante le décor d’un derby auquel elle s’attendait. « Ce fut difficile et délicat vu l’impact physique de notre adversaire et ce terrain toujours compliqué. » Un environnement qui lui était cependant familier.

« J’ai précédemment évolué ici-même » chuchote alors celle qui après avoir endossé la tunique de l’Amiens SC, admet avoir laissé « l’éventuelle pression » au vestiaire. « Ce genre de rencontre reste particulière, je le conçois » argumente Sofia Bennia, laissant apparaître une petite frustration.

« Ce duel nous l’avons préparé comme un autre. Mais je suis persuadée qu’avec un peu plus de justesse technique, nous aurions pu l’emporter. Nous avons dominé, obtenu les meilleures opportunités mais avons pêché par manque de réalisme, d’efficacité. C’est un peu à l’image de notre saison » peste l’ex-joueuse de l’Amiens Porto. Soulignant que le dernier rempart de l’Amiens SC, Camille Poiteaux, « n’a été guère mise à contribution. »

football feminin fc porto amiens f vs amiens sc f 016 leandre leber gazettesports

De là à prétendre à la victoire ? « Impossible de l’affirmer ! (sourire) Néanmoins, on peut regretter que les frappes de Camille Martin en première mi-temps puis de Maurine Sicard, heurtant la barre, n’aient pas fini au fond des filets » indique une joueuse de l’ASC qui estime avoir concédé deux points. « Je ne considère pas cette prestation comme aboutie. Porto nous a imposé un faux rythme et nous n’avons pas su l’élever. A titre personnel, en tant que milieu offensif, j’ai eu énormément de mal à pouvoir prétendre m’exprimer. Cela m’agace car, sans aucune prétention, je suis capable de rendre une autre copie, tant sur le plan tactique que technique. »

Une saison éprouvante

Autocritique de la part d’une joueuse bien déterminée à rebondir : « Cette saison est éprouvante, bien plus que nous ne l’imanginions avant. Les blessures nous ont pénalisé et nous pénalisent encore. Nous avons égaré de nombreux points, d’où notre place au classement. Mais cette situation ne peut expliquer notre prestation face à Porto ! »

Et maintenant ? « Cet exercice se veut de transition. Le groupe a changé, comme le staff durant l’été. Les « jeunettes » doivent trouver leurs marques. Il est nécessaire de prendre ses responsabilités, notamment dans la condition physique. S’entraîner n’est pas toujours facile, mais je me rends régulièrement à la salle de sports, en compagnie de Léa (Tellier Bouazni) et Camille (Martin). J’ai même opté pour un coach privilégié (rires) »

Propos recueillis par Fabrice Biniek
Crédit photo : Léandre Leber (Gazettesports) – Frédéric Charnotet (Amiens Porto)