LES GOTHIQUES – Spencer Naas : « On peut rivaliser avec des équipes du Top 3 »

hockey gothiques cergy kevin devigne gazettesports 58
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Elu homme du match face à Briançon, l’Américain Spencer Naas évoque sa relation privilégiée avec Elgin Pearce et se projette déjà sur les play-offs à venir.

Alors Spencer, quel match ! Avec ton premier hat-trick pour Amiens…

Oui, c’est mon premier hat-trick en tant que pro, donc ça fait longtemps, ça fait même quelques années que je n’en avais pas mis.

Est-ce que ça fait du bien ? 

Oui ! Tout d’abord nous voulions gagner ce match et avoir ces trois points. Quand tu peux contribuer à ces victoires c’est bien, donc ce triplé était spécial. Mon père était dans les gradins ce soir donc c’était encore plus spécial avec lui ici.

C’est bon pour la confiance, vous semblez à l’aise récemment… 

La confiance, c’est quelque chose de spécial, tu ne peux pas faire semblant. Soit tu l’as, soit tu ne l’as pas. Il arrive que parfois elle s’en aille, mais elle peut revenir avec un tir. On joue plutôt bien depuis les derniers matchs. Elgin, Taavi et moi pour ce qui est de notre ligne, quand il y a un palet qui rentre, la confiance est là. On est ensuite capable de tirer un peu plus et ça permet d’inscrire un peu plus de buts.

Il nous reste cinq matchs de saison régulière, on espère finir fort pour ensuite garder ce momentum en play-offs

hockey ligue magnus gothiques amiens diables rouges briançon gazettesports kevin devigne 60
Pour sa première saison en Magnus, Naas cumule déjà 21 points en 36 matchs

L’équipe est sur une bonne dynamique, est-ce une bonne chose à l’aube des play-offs ? 

Oui, je pense que tu veux toujours jouer ton meilleur hockey vers la fin de saison. On essaye d’avoir cette bonne dynamique. Il nous reste cinq matchs de saison régulière, on espère finir fort pour ensuite garder ce momentum en play-offs.

Après un enchaînement de matchs comme ça, comment te sens-tu physiquement ? 

Arrivé en fin de saison, on a des gars blessés et d’autres sont fatigués. On joue beaucoup de matchs, mais on gère au mieux nos temps de repos. Les coachs font du bon boulot en nous donnant des jours off quand on en a besoin. On a encore quelques matchs lors des dix prochains jours, ensuite viendra le moment des play-offs.

Sur la glace, tu sembles avoir une bonne cohésion avec Elgin Pearce…

Je connais Elgin Pearce depuis plusieurs années en réalité. Nous étions coéquipiers aux Etats-Unis pendant une saison et il est la raison pour laquelle je suis venu ici. Il avait prévu de signer ici de nouveau et m’a dit que c’était un bon endroit pour jouer, qu’il aimait beaucoup (Anthony) Mortas, donc ça a permis d’enclencher le processus de ma venue. On a une bonne alchimie et on commence à bien comprendre ce que l’autre aime faire sur la glace donc ça fonctionne bien. 

A-t-il un rôle de mentor ? 

Oui, il est un petit peu plus âgé et nous sommes également de bons amis. On aime se retrouver en dehors de la glace. Il a passé un peu de temps ici l’année dernière donc il m’a fait découvrir le coin quand je suis arrivé. 

hockey ligue magnus gothiques amiens boxers bordeaux gazettesports kevin devigne 35
Elgin Pearce est à la passe sur deux des trois buts de Spencer Naas, ce dernier a également délivré une assistance sur le premier but du Canadien

C’est ta deuxième saison en Europe, est-ce que tu te sens bien ici ? 

Oui, les fans sont géniaux, les coéquipiers et les coachs également. Plus la saison passe et mieux je me sens ici. Je me sens vraiment bien en ce moment.

Quels sont les objectifs de cette fin de saison ? 

L’objectif de l’équipe est la quatrième place, donc si on peut attraper cette quatrième place, ce serait grand ! Mais surtout c’est de garder ce momentum pour les play-offs et gagner la première série. On a vraiment une bonne équipe. On peut rivaliser avec des équipes du Top 3 quand on joue bien.

Les play-offs sont toujours dans un coin de ta tête

Est-ce que tu penses déjà aux play-offs ? 

Pas vraiment, il nous reste encore cinq gros matchs et en ce moment l’objectif c’est plutôt la quatrième place, mais les play-offs sont toujours dans un coin de ta tête. C’est le moment le plus important de la saison. On se prépare pour ce style de hockey.

Es-tu impatient de jouer les play-offs ? 

Bien sûr, je pense que tout le monde est impatient. On sent la bonne énergie dans les tribunes et on espère qu’ils continueront de nous supporter durant les play-offs. C’est le moment le plus excitant de l’année, probablement le meilleur moment pour chaque athlète qui joue des play-offs. 


Julien Benesteau avec Kevin Devigne
Crédit photos : Kevin Devigne – Gazette Sports